Stefano Gaudiano

Stefano Gaudiano

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (15)

  • add_box
    Couverture du livre « Walking dead T.31 ; pourri jusqu'à l'os » de Charlie Adlard et Robert Kirkman et Stefano Gaudiano et Cliff Rathburn aux éditions Delcourt

    Lalo65 sur Walking dead T.31 ; pourri jusqu'à l'os de Charlie Adlard - Robert Kirkman - Stefano Gaudiano - Cliff Rathburn

    J'étais très curieux de découvrir cette série dont j'avais entendu parler mais que je n'avais jamais eu entre les mains. Grâce à lecteurs.com que je remercie, j'ai reçu cet opus. Aussitôt reçu, aussitôt lu.
    Mon avis est mitigé. Outre le fait que le tome 31 n'est peut-être pas idéal pour...
    Voir plus

    J'étais très curieux de découvrir cette série dont j'avais entendu parler mais que je n'avais jamais eu entre les mains. Grâce à lecteurs.com que je remercie, j'ai reçu cet opus. Aussitôt reçu, aussitôt lu.
    Mon avis est mitigé. Outre le fait que le tome 31 n'est peut-être pas idéal pour découvrir une série (on comprend qu'il s'est passé des évènements qui ont des conséquences dans cet épisode), j'ai donc peu accroché à l'histoire . En revanche, j'ai trouvé que les dessins et le graphisme étaient d'une grande qualité. A recommander donc mais pour les amateurs du genre!

  • add_box
    Couverture du livre « Walking dead T.30 ; nouvel ordre mondial ! » de Charlie Adlard et Robert Kirkman et Stefano Gaudiano aux éditions Delcourt

    Jean-Paul Degache sur Walking dead T.30 ; nouvel ordre mondial ! de Charlie Adlard - Robert Kirkman - Stefano Gaudiano

    Avec ce trentième opus de la grande saga Walking dead, il semble qu’un virage s’amorce. Beaucoup moins de zombies et beaucoup plus d’humains. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, cela ne règle pas les problèmes et j’ai envie de dire, bien au contraire.

    Robert Kirkman (scénario), Charlie...
    Voir plus

    Avec ce trentième opus de la grande saga Walking dead, il semble qu’un virage s’amorce. Beaucoup moins de zombies et beaucoup plus d’humains. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, cela ne règle pas les problèmes et j’ai envie de dire, bien au contraire.

    Robert Kirkman (scénario), Charlie Adlard (dessin), Stéphane Gaudiano (encrage), et Cliff Rathburn (trames et niveaux de gris) sans oublier Dave Stewart qui vient donner un coup de main au dessinateur pour la couverture, conjuguent bien leurs talents pour pousser la réflexion toujours plus loin.

    Comment se passerait la reconstruction d’une société humaine s’il fallait repartir sur de nouvelles bases ?

    La question mérite d’être posée et la réponse attendue n’est pas forcément très rassurante car les vieux démons qui hantent notre espèce, ressortent immanquablement.
    Justement, Nouvel ordre mondial met bien tout en place avec deux types de société qui se rencontrent et, on le craint, ne vont pas tarder à s’affronter, même si cela a déjà commencé à fleurets mouchetés.
    Je ne dirai rien du coup de théâtre bien sympathique qui agrémente l’épisode mais cette ville que découvre la délégation envoyée par Rick Grimes, est impressionnante, super organisée, trop organisée et… dirigée par une femme : Pamela Milton !
    Pas peu fière de ce qu’elle a contribué à mettre en place, elle affirme : « La communauté, c’est un phare dans la nuit. C’est ce qui est sorti des cendres de notre monde, et qui a mis de l’ordre dans ce chaos.
    Nous sommes une force de 50 000 personnes et nous ajoutons sans cesse à ce nombre. Nous sommes ce dont vous avez rêvé… Ce que vous espériez retrouver un jour… Bref, nous sommes la civilisation. »
    Tout est dit mais Pamela se rend à Alexandria où elle rencontre Rick. Elle est très surprise de voir que celui-ci a la même maison que les autres, les mêmes envies, accomplit les mêmes travaux, reçoit la même rémunération et affirme : « Nous sommes tous égaux ici. »

    Voilà le problème posé et je suis impatient de lire la suite, même si je la redoute un peu. En tout cas, je remercie encore Vincent qui ne me fait manquer aucun nouvel album de Walking dead !

  • add_box
    Couverture du livre « Walking dead T.29 ; la ligne blanche » de Charlie Adlard et Robert Kirkman et Stefano Gaudiano aux éditions Delcourt

    Gérald LO sur Walking dead T.29 ; la ligne blanche de Charlie Adlard - Robert Kirkman - Stefano Gaudiano

    Cet album termine un cycle. Nous pouvons dire que nous étions dans un deuxième cycle, après la bataille contre Negan, et les chuchoteurs dans celui-ci sont exterminés. Le moment de la reconstruction est à nouveau au programme, Rick confirme son statut de dirigeant. Malheureusement, des...
    Voir plus

    Cet album termine un cycle. Nous pouvons dire que nous étions dans un deuxième cycle, après la bataille contre Negan, et les chuchoteurs dans celui-ci sont exterminés. Le moment de la reconstruction est à nouveau au programme, Rick confirme son statut de dirigeant. Malheureusement, des événements tragiques ont lieu, et surtout des réactions assez bizarres de quelques personnages importants. La saga est au terme de cet album une très bonne saga, qui inspire énormément. C’est sans aucun doute l’une des meilleures séries, sachant que nous en sommes au 29ème épisode. A cela, il faut ajouter que le graphisme s’est nettement amélioré depuis les derniers albums. Tout est bon, rien à redire.

  • add_box
    Couverture du livre « Walking dead T.28 ; vainqueurs » de Charlie Adlard et Robert Kirkman et Stefano Gaudiano aux éditions Delcourt

    Gérald LO sur Walking dead T.28 ; vainqueurs de Charlie Adlard - Robert Kirkman - Stefano Gaudiano

    Dans cet épisode, la vague de morts-vivants dirigés par les chuchoteurs marche sur Alexandria. Le combat va être rude, violent. Cet album semble sonner la fin d’un cycle. Jamais il n’y a eu autant de morts sur les chemin, mais surtout, c’est un ultime combat contre les chuchoteurs et ce qu’ils...
    Voir plus

    Dans cet épisode, la vague de morts-vivants dirigés par les chuchoteurs marche sur Alexandria. Le combat va être rude, violent. Cet album semble sonner la fin d’un cycle. Jamais il n’y a eu autant de morts sur les chemin, mais surtout, c’est un ultime combat contre les chuchoteurs et ce qu’ils avaient mis en place pour détrôner le nouvel ordre que veulent mettre en place. C’est un album au récit intéressant, dans lequel des décisions importantes sont prises pour l’avenir. Le graphisme est comme le précédent album, mieux travaillé que la plupart des autres albums. Le dénouement du cycle comme écrit précédemment se pressent.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !