Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Stefan Zweig

Stefan Zweig

Stefan Zweig (1881, Autriche - 1942, Brésil) est un écrivain, journaliste et biographe autrichien. Il est l'auteur de nombreuses nouvelles, parmi lesquelles Le joueur d'échec, Vingt-quatre heures de la vie d'une femme, Lettre d'une inconnue...

Articles en lien avec Stefan Zweig (1)

Avis sur cet auteur (144)

  • add_box
    Couverture du livre « Lettre d'une inconnue » de Stefan Zweig aux éditions Flammarion

    Nathalie DEFLORAINE sur Lettre d'une inconnue de Stefan Zweig

    Livre court mais dense. A conseiller.

    Livre court mais dense. A conseiller.

  • add_box
    Couverture du livre « Clarissa » de Stefan Zweig aux éditions Lgf

    MlleJuin sur Clarissa de Stefan Zweig

    Personnellement, j’avoue ne pas avoir grand chose à en dire.
    L’histoire est simple: on suit sur plusieurs années – de 1902 à 1920/30 – le destin de Clarissa, jeune fille de bonne famille ayant grandi sans mère et dans l’ombre d’un père obsédé par sa mission dans l’armée, sur fond de Première...
    Voir plus

    Personnellement, j’avoue ne pas avoir grand chose à en dire.
    L’histoire est simple: on suit sur plusieurs années – de 1902 à 1920/30 – le destin de Clarissa, jeune fille de bonne famille ayant grandi sans mère et dans l’ombre d’un père obsédé par sa mission dans l’armée, sur fond de Première Guerre mondiale.
    Ayant passé une dizaine d’années dans un établissement privé, elle se retrouve totalement dépourvue lorsque son père lui annonce qu’il quitte Vienne et qu’elle et son frère vont devoir gérer leur vie seuls. Ne connaissant rien du monde qui l’entoure, elle décide au hasard d’une rencontre de s’intéresser de plus près aux sciences de l’éducation – en plein essor à l’époque – et devient la secrétaire particulière d’un psychiatre passionné par le sujet. Et, lors d’un voyage en Suisse entrepris pour rendre service à son patron, elle rencontre celui qui, alors qu’elle ne s’était jusque là jamais intéressée aux hommes ( ni de près ni de loin ), va faire chavirer son cœur et la placer – malgré lui – dans une situation particulièrement difficile.
    Clarissa va donc devoir faire le choix le plus important de sa modeste vie, à l’aune de sa propre situation et de celle, mouvementée, de l’Europe de ce début de XXe siècle.

    L’histoire est simple donc, et intéressante de par la mise en parallèle de la petite et de la grande Histoire, et, comme d’habitude avec Zweig, la plume particulièrement belle.
    Mais le personnage central de ce roman, Clarissa, ne m’a pas particulièrement touchée. L’auteur lui prête un caractère introverti et peu enclin à la confidence et nous ne savons finalement pas grand chose d’elle, de ce qui fait sa vie et de ce dont sont faites ses pensées ( ou alors de façon très superficielle ). Difficile donc de s’approprier son histoire et de s’identifier à elle ( même si elle fait un choix plutôt osé pour l’époque en optant pour des études et un travail plutôt qu’un mariage ). Difficile aussi d’être réellement ému par son parcours et d’entrer pleinement dans le récit.
    De plus, la période de sa vie qui dévoile un peu de son humanité – son histoire d’amour avec Léonard – ne représente qu’une petite partie du roman et ne suffit pas à nous la rendre sympathique.

    L’intérêt du livre ( que l’on peut présenter comme un joli portrait de femme ) tient donc finalement plus dans la description en arrière-plan de la vie en temps de guerre, et l’évocation de la place de l’Autriche dans le conflit, que dans l’histoire de Clarissa à proprement parler ( dont la fin est abrupte puisque le livre n’a pas été achevé ).
    Mais lire du Zweig est toujours pour moi un réel plaisir et jamais ( ô grand jamais! ) une perte de temps.

  • add_box
    Couverture du livre « Magellan » de Stefan Zweig aux éditions Lgf

    Gloewen Scrat sur Magellan de Stefan Zweig

    Cet audio book nous raconte la vie de Magellan, un navigateur dont je ne connaissais quasiment que le nom. J'ai eu peur d'être un peu déçue par le style ou bien d'avoir des difficultés à accrocher mais il n'en est rien. Aussitôt reçu, aussitôt écouté! le style de l'auteur est très agréable et on...
    Voir plus

    Cet audio book nous raconte la vie de Magellan, un navigateur dont je ne connaissais quasiment que le nom. J'ai eu peur d'être un peu déçue par le style ou bien d'avoir des difficultés à accrocher mais il n'en est rien. Aussitôt reçu, aussitôt écouté! le style de l'auteur est très agréable et on sent qu'il est passionné par ce qu'il raconte. C'est un vrai bonheur d'être embarqué dans le recit, de le suivre dans sa passion et en quelque sorte de participer à cette grande aventure. On se sent vraiment pris dans l'histoire et on arrive à s'attacher aux différents personnages historiques. J'ai trouvé cette biographie abordable surtout que je ne suis pas spécialement fortiche ni en histoire, ni en géo!
    .
    Je ne connaissais pas encore Stefan ZWEIG mais ce livre m'a vraiment donné envie d'en savoir plus et j'ai très envie de retenter l'expérience!
    .
    Le livre audio était donc délectable avec, pour lecteur, Marc HAMON qui a une voix absolument enchanteresse! C'est exactement ce qu'il fallait au récit et, maintenant, je suis bien capable d'écouter d'autres histoires juste parce que c'est lui qui la lit! Haha! J'ai adoré voyager au son de sa voix!!
    .

    En bref :
    .
    Passionnant! C'est un livre que je vous conseille si vous êtes un peu curieux sur L Histoire, les navigateurs ou les grandes découvertes mais également si vous êtes amateurs de récits d'aventure. J'ai fortement apprécié la version audio du Livre qui parle et de son lecteur, Marc HAMON, drôlement bien choisi!

    La chronique sur le blog : http://gloewen.canalblog.com/archives/2015/07/15/32359262.html

  • add_box
    Couverture du livre « Lettre d'une inconnue » de Stefan Zweig aux éditions Flammarion

    Nath Bertrand sur Lettre d'une inconnue de Stefan Zweig

    Dans une lettre posthume, une jeune femme, dont on ne connaîtra jamais l’identité, déclare la passion brûlante qui la dévore depuis ses 13 ans pour un écrivain, qui fut son voisin. Passion née d’un regard dans une cage d’escalier.
    Un testament dans lequel elle livre à son « bien-aimé » la...
    Voir plus

    Dans une lettre posthume, une jeune femme, dont on ne connaîtra jamais l’identité, déclare la passion brûlante qui la dévore depuis ses 13 ans pour un écrivain, qui fut son voisin. Passion née d’un regard dans une cage d’escalier.
    Un testament dans lequel elle livre à son « bien-aimé » la puissance de l’amour qu’elle éprouve pour lui, un amour qui demeurera à sens unique, en dépit de toutes les circonstances que l’on découvre au fil des pages de ce court livre. En effet, il ne la reconnaîtra jamais au cours de leurs éphémères étreintes.
    Des années durant, elle l’attend. Elle s’accroche, elle espère, désespère, elle s’abandonne à lui, à d’autres hommes pour l’oublier Lui. Elle n’abandonne pas, lui envoie des roses blanches à chacun de ses anniversaires, … Espère encore… Jusqu’au jour où…
    Du très grand Stefan Zweig donc dans cette lettre aussi ardente que poignante, une magnifique déclaration d’amour d’outre –tombe. Amour absolu, total, et éternel. Bouleversant. Amour obsessionnel et abyssal. Une sublime mise en abîme portée par la plume magistrale de cet auteur qui m’est cher, très cher même .
    L’analyse des sentiments est bien sûr décortiquée somptueusement et la dimension cathartique de la lettre prend par là-même une ampleur saisissante.
    J’ai donc dévoré avec de multiples émotions cette lettre d’une inconnue, que j’ai eu l’étrange impression de connaître, page après page.
    Comme toujours avec Stefan Zweig, j’ai été séduite, totalement emportée, et profondément chamboulée.