Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Sophie Jomain

Sophie Jomain

Sophie Jomain est une auteure française née en 1975. Après un séjour en Angleterre à l’âge de 18 ans, elle entreprend une carrière d’archéologue. Ce n’est qu’en 2010 qu’elle publie à compte d’auteur son premier livre intitulé Vertige, le premier tome de sa série fantastique inspirée par l’Ecosse....

Voir plus

Sophie Jomain est une auteure française née en 1975. Après un séjour en Angleterre à l’âge de 18 ans, elle entreprend une carrière d’archéologue. Ce n’est qu’en 2010 qu’elle publie à compte d’auteur son premier livre intitulé Vertige, le premier tome de sa série fantastique inspirée par l’Ecosse. Un an plus tard, l’auteure publie chez un éditeur un premier roman d’urban fantasy, Felicity Atcock : cette série sera constituée de 6 tomes et un crossover. Elle écrit environ 2 romans chaque année, dont des nouvelles et plusieurs sagas.

Grâce à sa série Les Etoiles de Noss Head, Sophie Jomain est reconnue comme étant l’auteure de la première série New Adult en France. En 2016, cette notoriété lui permet notamment d’être traduite en Italie. En parallèle à ses séries fantastiques, Sophie Jomain s’essaie à l’écriture de romances contemporaines avec Cherche jeune femme avisée en 2014 et D’un commun accord en 2015.

Avis sur cet auteur (39)

  • add_box
    Couverture du livre « Les étoiles de Noss Head T.2 ; rivalités » de Sophie Jomain aux éditions J'ai Lu

    Emma Nau sur Les étoiles de Noss Head T.2 ; rivalités de Sophie Jomain

    « Perdus au milieu de l’immensité de la nuit,installés au sommet de la Terre, nous étions seul au monde. Et ce soir-là, j’acquis la conviction que personne ne pourrait nous séparer.
    Jamais. »

    Après avoir relativement apprécié le premier tome de cette saga en mars, je me suis enfin lancée...
    Voir plus

    « Perdus au milieu de l’immensité de la nuit,installés au sommet de la Terre, nous étions seul au monde. Et ce soir-là, j’acquis la conviction que personne ne pourrait nous séparer.
    Jamais. »

    Après avoir relativement apprécié le premier tome de cette saga en mars, je me suis enfin lancée dans la suite qui était vendue comme étant encore meilleure.

    J’ai eu énormément de mal à rentrer dans l’histoire durant les cent premières pages environ. Hannah était encore plus immature que dans le tome précédent, les dialogues paraissaient forcés et le manque d’originalité dans la plupart des situations était flagrant.

    Néanmoins, au bout d’un moment, j’ai retrouvé les points positifs du premier tome et ai réussi finalement à rentrer dans l’histoire.

    L’auteur a agrandi son univers et nous plonge dans une mythologie très intéressante. J’ai retrouvé également sa plume très légère et humoristique qui est un régal à lire.

    Concernant les personnages, il faut presque une moitié de roman pour qu’Hannah devienne intelligente même si ce n’est toujours pas une flèche. J’ai trouvé Leith un peu plus effacé dans ce tome et son personnage manque de développement à mon goût. Les nouveaux personnages sont très intéressants bien que certains sont des clichés sur pattes. J’ai eu un peu de mal avec Darius parce que je n’arrivais pas à le cerner et les interactions entre lui et Hannah me paraissaient pour la plupart étranges sans que je sache pourquoi.

    De plus, tout comme le premier tome, j’ai deviné dès les premières pages « la révélation finale ». Je ne sais pas si c’est parce que je suis trop vieille pour lire ça ou si tout simplement l’auteur fait exprès de donner tous les éléments au lecteur sans que son personnage ne réagisse alors qu’il a les mêmes éléments en main. Ou alors Hannah est vraiment diminuée mentalement.

    Cependant, l’écriture de Sophie Jomain m’a rendu accro une fois passé la première centaine de pages et malgré le fait que la fin m’ait déçue parce que je l’ai trouvé forcé et sortie de nulle part, j’en redemande.

    « On ne sépare pas les âmes sœurs aussi facilement. »

    En bref, il faut une moitié de roman avant que les choses deviennent intéressantes. Et malgré un manque d’originalité, un manque de suspens et une héroïne très immature, le côté fantastique et l’humour arrivent à porter le roman à eux seuls.

  • add_box
    Couverture du livre « Les étoiles de Noss Head T.3 ; accomplissement » de Sophie Jomain aux éditions J'ai Lu

    Emma Nau sur Les étoiles de Noss Head T.3 ; accomplissement de Sophie Jomain

    Je suis sortie de ma lecture du second tome avec un avis très mitigé et j’appréhendais énormément cette suite. Cependant, dès le début, je suis rentrée dans l’histoire et ai retrouvé directement les points positifs des deux tomes précédents.

    Tout d’abord, j’ai certes eu un peu de mal avec la...
    Voir plus

    Je suis sortie de ma lecture du second tome avec un avis très mitigé et j’appréhendais énormément cette suite. Cependant, dès le début, je suis rentrée dans l’histoire et ai retrouvé directement les points positifs des deux tomes précédents.

    Tout d’abord, j’ai certes eu un peu de mal avec la relation entre Hannah et Darius qui était vraiment étrange et sans explications particulières. Leith est encore plus effacé dans ce tome-ci mais laisse la place à une Hannah plus sure d’elle, mature et réfléchit dans la plupart des situations. Mais le grand point fort de ce tome d’après moi est le retour de Gwen comme un véritable personnage secondaire dans l’intrigue. Cette fille est géniale, drôle, intelligente… En bref, je l’adore ! En outre, l’univers s’agrandit énormément dans ce tome-ci. De nombreuses révélations sont faites, certaines peu originales certes mais qui servent très bien l’intrigue et restent logiques.

    Pour finir, un autre des points forts de ce troisième opus est le suspens. En effet, mon petit cœur a eu du mal à supporter tous les rebondissements de situation, les scènes d’action… Ce livre m’a rendu folle, j’ai ressenti énormément d’émotions et je ne pouvais plus m’arrêter de lire !

    « Je n’étais pas assez forte pour résister longtemps, mais pas assez fatiguée non plus pour abandonner si vite. »

    En bref, un troisième tome nettement supérieur aux précédents. On retrouve tous les points positifs de la saga ainsi que des personnages qui ont évolué en mieux pour la plupart. Ce livre m’a fait hurler, rire et pleurer et parfois les trois en même temps. La fin reste peu originale mais reste belle et conclut à merveille cet opus qui a été un véritable coup de cœur.

  • add_box
    Couverture du livre « Felicity Atcock T.5 ; les anges battent la campagne » de Sophie Jomain aux éditions J'ai Lu

    Nath_Aely_Bookivore sur Felicity Atcock T.5 ; les anges battent la campagne de Sophie Jomain

    Sophie Jomain a l'art de finaux qui dépotent.
    Apres l'enlèvement d'Adam au tome 3, celui de son père au tome 4, le passage au pays d'Orcus au tome 3.5, nous voici repartis dans une aventure qui va encore me causer de belles nuits blanches.
    Rectificatif! Une seule en fait je n'ai pas eu la...
    Voir plus

    Sophie Jomain a l'art de finaux qui dépotent.
    Apres l'enlèvement d'Adam au tome 3, celui de son père au tome 4, le passage au pays d'Orcus au tome 3.5, nous voici repartis dans une aventure qui va encore me causer de belles nuits blanches.
    Rectificatif! Une seule en fait je n'ai pas eu la patience de m'endormir et d'attendre le matin pour lire la suite. Je l'ai dévoré.
    Et cette fois encore elle nous a lâché une bombe dramatique sur les dernières lignes qui m'a crucifiée sur place. Nonnnnnn!!!!!
    Car on a beau dire cette série c'est de la balle.
    Entre des personnages parfois caricaturaux mais tellement attachants, d'autres tellement détestables et nos héros favoris si ... Ouahhhh. On ne s'ennuie jamais.
    Bon, je dois dire que Felicity a tout de même un karma pourri. Autant d'emmerdes dans une seule vie Ca a de quoi vous glacer les sangs.
    Et cette fois encore partir aux Enfers à la recherche de son père ne va pas être une sinécure.
    Outre le fait que Stan l'a envoyé bouler à sa proposition. Felicity, après réflexion s'est dit que l'idée n'était peut-être pas si bonne. Non pas qu'elle n'aime pas papa et ne veut pas le voir revenir mais bon ... L'Enfer ce n’est pas non plus la panacée comme destination. Ok il y fait chaud mais les voisins de serviette ne sont pas vraiment accommodants et aimeraient plutôt vous becqueter que vous passez de la crème.
    Pourtant la crème, on va la croiser. A nous Satan et tout le Pandémonium. Pas moins que cela. Bon et avec ça on vous sert quoi?? Ben une ou deux séances de torture pour faire bonne mesure. Quelques frayeurs of course. Et pourquoi pas une ou deux trahisons aux petits oignons.
    Un voyage tout ce qu'il n'y a pas d'agrément en somme.
    Enfin tout ça pour dire que je me suis encore poilée à cette lecture. Que j'ai adoré l'autodérision de Feli, son humour caustique et ses joutes épiques avec Stan.
    Que Terrence a continué à m'horripiler avec ses décisions et surtout ici sa façon d'abandonner Feli sans un mot.
    Que Stan est resté égal à lui-même et que bon sang que c'est bon!!
    Que chaque page tournée est un pur bonheur et que pourtant j'y croyais moi à cette Happy End.
    Mais j'avais oublié qu'il y avait un tome 6 et donc que Ca ne pouvait pas finir autrement que dans une fanfare de désespoir et de consternation.
    Ça n'a pas manqué. J'ai bien failli jeter mon livre de dépit.
    Alors pour ne pas l'abîmer je me suis jetée sur le tome suivant.
    Alors au final je me dis que j'ai eu de la chance. Chance d'avoir tous les tomes sous la main pour les lire à la suite. Parce qu'à une sortie par an... Restée un an sur ce final du tome 5 j'aurais dépéri.
    Certaines l'ont fait. Je leur tire mon chapeau.
    Merci Sophie Jomain pour cette serie magnifique.
    Maintenant je file finir le dernier tome...

  • add_box
    Couverture du livre « Felicity Atcock T.1 ; les anges mordent aussi » de Sophie Jomain aux éditions J'ai Lu

    LYNDA GALLAIS sur Felicity Atcock T.1 ; les anges mordent aussi de Sophie Jomain

    Enfin, je commence cette saga! Depuis le temps que j'en entendais parler. Surtout qu'elle s'est terminée il y a peu de temps avec son tome 6. J'avais peur de me lancer car mes attentes étaient assez élevées, je dois bien l'avouer.

    Heureusement ma lecture fut à la hauteur de mes attentes. Ce...
    Voir plus

    Enfin, je commence cette saga! Depuis le temps que j'en entendais parler. Surtout qu'elle s'est terminée il y a peu de temps avec son tome 6. J'avais peur de me lancer car mes attentes étaient assez élevées, je dois bien l'avouer.

    Heureusement ma lecture fut à la hauteur de mes attentes. Ce n'est pas non plus la saga du siècle mais j'ai tellement aimé retrouver l'écriture de Sophie Jomain. Je ne pensais pas que sa plume m'avait autant marquée lors de ma lecture des 2 premiers tomes de Les étoiles de Noss Head. C'est donc le 1er point point positif: mon addiction à l'écriture de l'auteur.

    Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre dans ce livre. Je l'avais trouvé d'occasion et seule sa réputation m'avait incité à l'acheter. Nous faisons donc connaissance avec Felicity qui, au départ de l'histoire, se retrouve au mauvais moment au mauvais endroit. Mais cette marque du destin va lui permettre de découvrir une partie de sa personnalité où plutôt de mettre en avant un don qu'elle ne soupçonnait pas. Felicity a pu avoir une enfance assez atypique mais ne pensais pas que cela allait marquer sa vie à jamais. C'est un 2ème point positif à ce roman: un contexte original avec une héroïne loufoque.

    Felicity est un peu (beaucoup) tête en l'air et ne mâche pas ses mots quand il s'agit de faire valoir ses opinions. Elle se retrouve dans une situation qui la déstabilise mais pourtant elle reste ancrée dans ses choix et ne souhaite pas se faire passer pour la plus faible. Ce trait de caractère m'a plu et j'aime les personnages qui en veulent et qui s'affirment. Cependant, cet aspect si charismatique lui vaut d'être égoïste aussi, notamment envers son nouveau compagnon. Alors qu'il lui démontre sans cesse qu'il est attiré par elle et qu'il la complimente souvent, elle ne cesse de son côté d'être agressive envers lui et ne lui donne pas beaucoup de moments de tendresse je trouve. Leur histoire va trop vite aussi et elle est un peu trop facile mais bon comme nous ne sommes pas concentrés que sur celle-ci ça passe.

    Le roman est bourré d'humour. Cela est dû surtout au tempérament de Felicity et des situations cocasses qu'elle vit en permanence. Le roman est donc très bien rythmé, digne des histoires réalisées par Sophie Jomain.

    Je continuerai sans souci cette saga.