Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Sjon

Sjon
Né en 1962 à Reykjavík, Sjón est romancier, poète et parolier. Il a travaillé avec le groupe pop-rock Sugarcubes dont est issue Björk, et avec Lars von Trier. Il a reçu en 2005 le prix littéraire du Conseil nordique pour Le moindre des mondes paru aux Éditions Rivages (Bibliothèque Étrangère n°62... Voir plus
Né en 1962 à Reykjavík, Sjón est romancier, poète et parolier. Il a travaillé avec le groupe pop-rock Sugarcubes dont est issue Björk, et avec Lars von Trier. Il a reçu en 2005 le prix littéraire du Conseil nordique pour Le moindre des mondes paru aux Éditions Rivages (Bibliothèque Étrangère n°621, 2008).

Avis sur cet auteur (2)

  • add_box
    Couverture du livre « Le garçon qui n'existait pas » de Sjon aux éditions Rivages

    Marion (lalibrairiejoyeuse) sur Le garçon qui n'existait pas de Sjon

    Un roman très noire et très sombre. J’ai trouvé que certains passage sont décrits de manières très crue et sont parfois dérangeant. L’ambiance apocalyptique due à l’épidémie de grippe espagnol qui frappe la ville ou vie le garçon est vraiment pesante. J’avoue avoir sauté certains passages qui...
    Voir plus

    Un roman très noire et très sombre. J’ai trouvé que certains passage sont décrits de manières très crue et sont parfois dérangeant. L’ambiance apocalyptique due à l’épidémie de grippe espagnol qui frappe la ville ou vie le garçon est vraiment pesante. J’avoue avoir sauté certains passages qui me semblais complètements incohérents avec des descriptions de scènes irréaliste. J’ai lu rapidement ce livre dans l’espoir que la fin se termine sur un événement joyeux. J’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à ce garçon perdu, seule et dont certains choix sont vraiment déroutant. Je n’ai pas non plus été attiré par sa passion pour le cinéma et les nombreuses descriptions qui l’accompagnent m’ont un peu ennuyé. La fin se termine bien et on a enfin des détails du passé du garçon qui permettent de mieux le comprendre. Ce n’est cependant pas une très bonne lecture.

  • add_box
    Couverture du livre « Le moindre des mondes » de Sjon aux éditions Rivages

    Elizabeth Neef-Pianon sur Le moindre des mondes de Sjon

    Etrange petit opuscule.
    Il commence par un chassé-croisé entre un pasteur et un renard.
    Malgré l’annonce d’une tempête, en Islande, un pasteur traque une renarde.
    De courts chapitres pour décrire cette chasse poursuite, tant du côté de l’homme que de l’animal.
    C’est assez beau.
    Et puis...
    Voir plus

    Etrange petit opuscule.
    Il commence par un chassé-croisé entre un pasteur et un renard.
    Malgré l’annonce d’une tempête, en Islande, un pasteur traque une renarde.
    De courts chapitres pour décrire cette chasse poursuite, tant du côté de l’homme que de l’animal.
    C’est assez beau.
    Et puis toute une partie où je n’ai pas compris grand-chose, perdue dans tous ces noms islandais assez complexes.
    La dernière partie donne une explication aux incompréhensions précédentes.
    En bref, ce fut une lecture étrange dont je ne sais trop que penser.