Serge Brussolo

Serge Brussolo
Serge Brussolo est né à Paris en 1951. Après des études de lettres et de psychologie, il exerce plusieurs métiers avant de faire une entrée remarquée sur la scène littéraire avec Funnyway (Grand Prix de la science-fiction en 1979). Serge Brussolo est également l'auteur de séries destinées à la je... Voir plus
Serge Brussolo est né à Paris en 1951. Après des études de lettres et de psychologie, il exerce plusieurs métiers avant de faire une entrée remarquée sur la scène littéraire avec Funnyway (Grand Prix de la science-fiction en 1979). Serge Brussolo est également l'auteur de séries destinées à la jeunesse, de romans historiques et de polars.

Avis sur cet auteur (41)

  • add_box
    Couverture du livre « Le puzzle de chair » de Serge Brussolo aux éditions Editions Du Masque

    Coralie Maillard sur Le puzzle de chair de Serge Brussolo

    Une fois encore, j'ai cédé à la tentation du livre audio que j'ai trouvé sur http://www.litteratureaudio.com/ C'est un plaisir de pouvoir "lire" tout en faisant autre chose ! Le titre m'a interpelée, ainsi que le résumé. Mais bizarrement ça n'a pas eu la tournure que je pensais.

    On se...
    Voir plus

    Une fois encore, j'ai cédé à la tentation du livre audio que j'ai trouvé sur http://www.litteratureaudio.com/ C'est un plaisir de pouvoir "lire" tout en faisant autre chose ! Le titre m'a interpelée, ainsi que le résumé. Mais bizarrement ça n'a pas eu la tournure que je pensais.

    On se retrouve dans un monde futuriste, pas vraiment si éloigné du nôtre et dont les technologies m'ont semblé, pour certaines accessibles et pour d'autres la continuation logique de ce que nous avons déjà. Sur certains points, je n'ai pas vraiment eu l'impression qu'il a été écrit en 1983, soit il y a plus de trente ans maintenant ! Certains sujets, comme l'homosexualité (l'héroïne a un rapport sexuel avec une femme robot dans l'histoire) m'ont justement semblé assez nouveaux pour l'époque. Bon, rien de transcendant, mais c'est tout de même évoqué.

    Je ne sais pas si j'ai aimé ou non. L'imagination de l'auteur est débordante, c'est sûr, mais l'univers est un peu sombre et sale et m'a mise parfois mal à l'aise. J'ai trouvé aussi qu'il mettait un peu de temps à démarrer : j'attendais l'apparition de l'homme mystérieux depuis le début et finalement il n'arrive qu'au chapitre 6, ça m'a semblé très long puisque le roman n'en comporte que 15 (au final pas temps que ça mais j'étais sans doute impatiente). Ce roman très court est sinon assez bien rythmé. L'histoire est assez perturbante, et c'est encore plus tard qu'on a la signification du titre "puzzle de chair"... Assez morbide d'ailleurs. Mais très, très inventif. Ce roman touche à des sujets tabous, que je ne vais pas vous dévoiler pour éviter de spoiler complètement tout, et qui peuvent heurter. Certaines descriptions ne cachent rien de rien, ce qui m'a donné l'impression que le corps humain était renvoyé au simple état de chair justement, et c'est quelque chose d'assez dérangeant. C'est en tout cas quelque chose à savoir avant d'entamer sa lecture.

    Par contre, comme je le disais, une imagination débordante dans tous les détails du quotidien de l'héroïne. Une technologie avancée au point d'avoir mis au point des robots humains, des appareils qui peuvent se rapprocher des nôtres avec trente ans d'avance, des vêtements qui changent de couleurs au gré des humeurs de celui qui les portent... Tout ça rentre assez bien dans l'univers qui est dépeint par l'auteur et donne une impression presque réaliste tellement c'est bien décrit et cela semble logique dans ce monde.

    Des personnages assez froids, même l'héroïne. L'écriture ne m'a pas permis d'être en empathie avec Elsy malgré tout ce qui lui arrivait. On ne sait pas grand chose de sa vie hormis ce qui est raconté en fait, hormis l'intrigue : pas de retour sur son passé, pas vraiment de projection future... En fait, le lecteur la suit au moment présent, celui de la lecture, et c'est tout. C'est la même chose pour tous les autres personnages, je les ai trouvés horriblement froids et manquant cruellement d'humanité. Mais ils collent bien avec l'univers sombre et le style impudique de l'auteur, et avec la façon d'écrire de la science-fiction à cette époque.

    Une lecture (ou plutôt une écoute) assez contrastée. Je ne le recommanderai pas les yeux fermés : l'univers est étrange et très sale malgré un monde très bien construit, une bonne structure et un bon plot. Il y a quand même dans cette fin quelque chose qui me laisse un goût d'inabouti dans la bouche...

  • add_box
    Couverture du livre « La moisson d'hiver » de Serge Brussolo aux éditions Gallimard

    Nathalie cez sur La moisson d'hiver de Serge Brussolo

    http://lechatquilit.e-monsite.com/pages/mes-lectures-2017/les-moissons-d-hiver.html

    http://lechatquilit.e-monsite.com/pages/mes-lectures-2017/les-moissons-d-hiver.html

  • add_box
    Couverture du livre « La princesse noire » de Serge Brussolo aux éditions Lgf

    Alexane Jouglar sur La princesse noire de Serge Brussolo

    De loin le meilleur roman d'aventure qui m'ait été donné de lire. Contexte historique : le bas moyen-âge, l'âge des Vikings. De la noirceur...et de la peur : que ce soit Halloween ou non je vous garantis les frissons.

    De loin le meilleur roman d'aventure qui m'ait été donné de lire. Contexte historique : le bas moyen-âge, l'âge des Vikings. De la noirceur...et de la peur : que ce soit Halloween ou non je vous garantis les frissons.

  • add_box
    Couverture du livre « Agence 13 t.1 ; dortoir interdit » de Serge Brussolo aux éditions Pocket

    Nath_Aely_Bookivore sur Agence 13 t.1 ; dortoir interdit de Serge Brussolo

    Dévoré en une soirée, j'ai découvert la plume de l'auteur et son héroïne et j'ai craqué.
    Un roman prenant sur fond de survivalisme et de décoration d'intérieur cela a de quoi surprendre et surtout attirer.

    Dévoré en une soirée, j'ai découvert la plume de l'auteur et son héroïne et j'ai craqué.
    Un roman prenant sur fond de survivalisme et de décoration d'intérieur cela a de quoi surprendre et surtout attirer.