Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Serge Bramly

Serge Bramly
Né en 1949 à Tunis, Serge Bramly est l'auteur de romans qui tournent autour du thème de l'irréalité, de l'imposture, de la mystification : L'Itinéraire du fou (prix Del Duca du premier roman), La Danse du loup (prix des Libraires 1983). Parallèlement à cette activité romanesque, Serge Bramly écri... Voir plus
Né en 1949 à Tunis, Serge Bramly est l'auteur de romans qui tournent autour du thème de l'irréalité, de l'imposture, de la mystification : L'Itinéraire du fou (prix Del Duca du premier roman), La Danse du loup (prix des Libraires 1983). Parallèlement à cette activité romanesque, Serge Bramly écrit des scénarios de films, des biographies (Léonard de Vinci, prix Vasari 1989), des articles et des essais sur l'art et surtout sur la photographie.

Avis sur cet auteur (14)

  • add_box
    Couverture du livre « Le premier principe, le second principe » de Serge Bramly aux éditions Lgf

    Galirad sur Le premier principe, le second principe de Serge Bramly

    J'ai été fascinée par les premiers chapitres de ce livre, cette façon qu'a eu Serge Bramly de se glisser dans la peau de cette jeune femme dont la Mercedes s'est fracassée sur une pile de pont par une des dernières douces soirées du mois d'aout 1997. Le fil des pensées aurait très bien pu être...
    Voir plus

    J'ai été fascinée par les premiers chapitres de ce livre, cette façon qu'a eu Serge Bramly de se glisser dans la peau de cette jeune femme dont la Mercedes s'est fracassée sur une pile de pont par une des dernières douces soirées du mois d'aout 1997. Le fil des pensées aurait très bien pu être celles qu'a prêté l'auteur à son personnage.
    Ce livre se lit comme un roman policier, avec la même avidité. Même si quelque fois, le lecteur est noyé dans des détails, qui pourtant, donne une impression de vécu à cette fiction.
    Au final, je me suis demandée si la version des faits relatif à cette triste affaire, version que la justice, les médias et les proches avaient du mal à arrêter, n'était tout simplement pas à rechercher dans ce roman.

  • add_box
    Couverture du livre « Le premier principe, le second principe » de Serge Bramly aux éditions Lgf

    Emmanuelle Thiers sur Le premier principe, le second principe de Serge Bramly

    Palpitant, foisonnant, enrichissant, haletant, oscillant entre réalité et réalité-fiction, Serge Bramly nous donne à lire un des ouvrages les plus passionnants sur la fin du XX ème siècle.
    Quatre personnages principaux sont au cœur du livre : un photographe, une princesse, un marchand d’armes...
    Voir plus

    Palpitant, foisonnant, enrichissant, haletant, oscillant entre réalité et réalité-fiction, Serge Bramly nous donne à lire un des ouvrages les plus passionnants sur la fin du XX ème siècle.
    Quatre personnages principaux sont au cœur du livre : un photographe, une princesse, un marchand d’armes et un Premier Ministre. Tous connurent la lumière, tous finirent dans les ténèbres.
    Très documenté, très précis, en plein dans une très riche actualité politico-people, l’auteur nous livre un puzzle rigoureux, d’une érudition qui laisse stupéfait mais ne doit pas effrayer car il ne s’agit pas d’un livre savant à l’usage seul d’une élite mais destiné à un très large public intéressé autant par les romans policiers que les romans, les livres politiques ou sociologiques.
    Lorsque l’on referme « Le premier principe, le second principe », formidable titre, tellement bien trouvé et éloquent, on se sent plus intelligent car une partie du talent de l’auteur réside dans son désir d’élever en permanence son lecteur, d’en faire un acteur à part entière du livre (à son image, d’ailleurs, lui, qui tour à tour se glisse remarquablement dans la peau de chacun de des personnages).
    Nous sommes au cœur de la « Grande Histoire » de ses secrets, de ses mystères, de sa part sombre et pourtant fascinante et le nombre de pages ne doit pas effrayer le futur lecteur, bien au contraire : une fois plongé dans la lecture de ce qui pourrait sembler être un pavé, difficile de s’en détacher tant l’écriture est claire et vivante et certains de ses évènements nous sont familiers.
    De la très belle ouvrage et un prix littéraire, pour une fois, pleinement mérité.