Sebastien Destremau

Sebastien Destremau

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (1)

  • add_box
    Couverture du livre « Seul au monde ; 124 jours dans l'enfer du Vendée Globe » de Sebastien Destremau aux éditions Xo

    Bill sur Seul au monde ; 124 jours dans l'enfer du Vendée Globe de Sebastien Destremau

    Après une enfance assez malheureuse d'enfant bouc émissaire de la famille, battu par son père, en rupture avec l'école, refusant toute forme d'autorité, exclus de tous les établissements de l'Education Nationale et ayant le seul BEPC pour diplôme - passé d'ailleurs en candidat libre !

    Cette...
    Voir plus

    Après une enfance assez malheureuse d'enfant bouc émissaire de la famille, battu par son père, en rupture avec l'école, refusant toute forme d'autorité, exclus de tous les établissements de l'Education Nationale et ayant le seul BEPC pour diplôme - passé d'ailleurs en candidat libre !

    Cette enfance m'a rappelé celle décrite par Lionel Duroy dans le chagrin - mêmes difficultés financières, père en décalage avec la réalité, conditions de vie sordides tout en ménageant les apparences et menant grand train sur l'eau ...

    Bref Sébastien Destremau a la passion de l'eau, de la voile, des régates, et jusqu'à ses 52 ans il a vécu de petits ou grands boulots, faisant toujours passer sa passion avant ses femmes, ses (cinq !!!) enfants.

    A 52 ans il court le Vendée Globe, sans grand sponsor, sans grand bateau, en passant de justesse les tests de sécurité ... et sans avoir vraiment payé l'intégralité de l'équipement de son bateau

    Dans cet ouvrage il raconte sa recherche de bateau, de financement, la traversée de l'atlantique et de l'Océan Indien en intercalant dans son récit des souvenirs d'enfance, de jeunesse, de sa famille ...

    Après la traversée mouvementée de l'Océan Indien ... on se retrouve rapidement aux Sables d'Olonne ... Les dernières semaines de son périple ayant été totalement passées sous silence !

    Etait-ce le signe d'un ras-le-bol de l'auteur qui souhaitait passer à autre chose et choisissait d'écourter son livre auquel il avait consacré trop de temps ?

    Bref cela à contribué à mon sentiment de ne pas apprécier ce livre ni son auteur ... pour qui je n'ai pas réussi à avoir d'empathie ... auteur qui, grâce à son égoïsme et son bagout réussit à mener à bien son goût de l'aventure, en fonçant tel un bulldozer sans tenir compte des obstacles ni de ses proches ...

    J'ai lu cet ouvrage dans le cadre de l'édition 2018 du prix des lecteurs du Festival Terres d'Ailleurs.

Ils ont lu cet auteur

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !