Sarah Raughley

Sarah Raughley
Sarah Raughley a grandi dans l'Ontario, en inventant des histoires de filles dotées de pouvoirs surhumains, ce qu'elle rêvait en secret de devenir. C'est une immense fan de science-fiction, de fantasy, de jeux de rôle et de manga, mais elle soutient mordicus que c'est Jane Austin qui lui a inspir... Voir plus
Sarah Raughley a grandi dans l'Ontario, en inventant des histoires de filles dotées de pouvoirs surhumains, ce qu'elle rêvait en secret de devenir. C'est une immense fan de science-fiction, de fantasy, de jeux de rôle et de manga, mais elle soutient mordicus que c'est Jane Austin qui lui a inspiré l'envie de devenir écrivain. En plus de ses activités d'auteur young adult, Sarah termine une thèse en littérature anglaise - elle rêvait de faire des études de médecine mais ne supporte pas la vue du sang ! The Effigies est son deuxième ouvrage.

Avis (3)

  • add_box
    Couverture du livre « The Effigies T.2 ; l'assaut des ombres » de Sarah Raughley aux éditions Lumen

    April the seven sur The Effigies T.2 ; l'assaut des ombres de Sarah Raughley

    Ma découverte de cette saga a été une heureuse surprise. Je me souviens avoir passé un excellent moment aux côtés de Maia, Belle, Lake et Chae Rin. Quatre demoiselles avec du chien ! Ce tome 2 est dans la parfaite continuité du premier opus, puisque l’auteur nous sert cette fois-ci une suite...
    Voir plus

    Ma découverte de cette saga a été une heureuse surprise. Je me souviens avoir passé un excellent moment aux côtés de Maia, Belle, Lake et Chae Rin. Quatre demoiselles avec du chien ! Ce tome 2 est dans la parfaite continuité du premier opus, puisque l’auteur nous sert cette fois-ci une suite plus qu’à la hauteur, où l’action ne manque pas un seul instant.

    La confrontation avec Saul à la fin du premier opus ne s’est pas très bien passée. Maia a fait des découvertes à glacer le sang, et doit vivre avec certains secrets dont elle ne s’est pas libérée auprès des autres Effigies. Elles s’entraînent toutes sans relâche et redoublent d’efforts pour mettre la main sur Saul et l’empêcher une bonne fois pour toutes de contrôler les spectres. Mais il se pourrait que le jeune homme ne soit plus l’unique ennemi qui menace les Effigies…

    Faire face quand on est 4 filles adulées par les médias, traitées comme des stars du divertissement, tout en combattant des monstres en décomposition, ça n'a rien d'une partie de plaisir. Et c’est ce que j’apprécie le plus avec cette saga. Maia, Belle, Chae Rin et Lake sont des adolescentes complexes. Au vu de la situation, il n’y a pas à tortiller : elles doivent s’unir pour être plus fortes. Seulement les non-dits affaiblissent considérablement leur équipe.

    Les Effigies ont pris la décision de rester soudées, mais cette promesse est parfois très difficile à tenir. Elles doivent composer avec les humeurs et les tempéraments de chacune, occire des monstres et des monstres, et tout ça en tentant de comprendre ce que la Secte s'efforce de leur cacher. Ça n'a rien d'une promenade de santé !

    Contrairement à ce que je craignais au préalable, je n'ai eu aucune difficulté à me remémorer les évènements précédents. On entre assez vite dans le vif du sujet ; pas le temps de lambiner qu’il faut déjà s’accoutumer aux missions des filles et aux mystères qui ne font que pleuvoir de toutes parts.

    Le rythme est particulièrement effréné, ce qui donne parfois une impression de trop. Ça en devient flou tant le nombre d’éléments en jeu est important. On ne sait plus très bien à qui se fier, l’intrigue s’épaissit, tout se mélange. C’est une lecture dense, et j’avoue m’être parfois un peu emmêlé les pinceaux tant la cadence était soutenue.

    Quant aux personnages, on n’a pas fini de les apprécier, chacun pour des raisons différentes. La plupart s’avèrent pleins de charisme. Ils parviennent à en imposer en toutes circonstances tout en nous apportant bon nombre de perspectives. Je me suis surtout sentie en phase avec Maia, très tiraillée et tourneboulée dans ce tome-ci. On s’attache facilement à ces filles, tout en sachant qu’il subsiste en elles une part d’ombre qui n’en a pas fini de nous prendre par surprise.

    On pourrait croire que les romans du même style ont déjà fait le tour de la question, pourtant, Sarah Raughley parvient à renouveler le genre. Parce qu’en creusant un peu, on s’aperçoit que The Effigies, c’est plus que 4 filles dotées des pouvoirs élémentaires. Ce sont des mythes riches, qui rivalisent d’ingéniosité et d’imagination.

    Et Sarah Raughley sait parfaitement soigner ses fins. Le suspense est alors à son comble, de façon à nous donner envie d’avoir la suite au plus vite. L’auteur soulève encore plus de questions brûlantes, et je suis curieuse de découvrir ce qu’elle nous réserve avec le dernier opus.

    En résumé, L’assaut des ombres n’en a pas fini avec nous. La tension est à son comble. Espions, complots et manœuvres secrètes nous attendent dans ce roman de près de 600 pages. 600 pages qui se dévorent particulièrement vite et qui nous laissent à bout de souffle. J’ai surtout apprécié cette intrigue qui atteint des sommets insoupçonnés, même si j’ai parfois été un peu perdue face à la densité de l’histoire et des enjeux portés à notre attention.

    Ma chronique : https://april-the-seven.weebly.com/fantastique/april-08th-2017

  • add_box
    Couverture du livre « The Effigies T.2 ; l'assaut des ombres » de Sarah Raughley aux éditions Lumen

    Hidès sur The Effigies T.2 ; l'assaut des ombres de Sarah Raughley

    https://hidesbouquine.blogspot.fr/2018/01/lassaut-des-ombres-effigies-2-sarah.html

    Avec le premier tome, Les flammes du destin, Sarah Raughley nous faisait découvrir un monde bien sombre et encore bien plus mystérieux, envahit littéralement par les ténèbres. A travers une jeune fille Maïa,...
    Voir plus

    https://hidesbouquine.blogspot.fr/2018/01/lassaut-des-ombres-effigies-2-sarah.html

    Avec le premier tome, Les flammes du destin, Sarah Raughley nous faisait découvrir un monde bien sombre et encore bien plus mystérieux, envahit littéralement par les ténèbres. A travers une jeune fille Maïa, nous avions fait la connaissance de 4 héroïnes, possédant chacune un pouvoir lié aux quatre éléments. L’auteur nous avait alors entrainés dans un récit particulièrement intense, dans une course contre la montre épique, très rythmée.


    L’assaut des ombres est dans la continuité de son prédécesseur. Il se révèle être tout aussi intense, prenant, mystérieux ! Sarah Raughley nous livre une nouvelle aventure tout aussi attrayante. Un rythme effréné qui rend particulièrement ce deuxième tome addictif !


    Nous retrouvons donc Maïa l’effigie de feu au cœur de l’action ainsi que de nombreux tourments, rebondissements et révélations l’attend. L’univers est toujours aussi propice au mystère.


    Je trouve que ce deuxième tome a un côté « politique » plus assumé. Le monde est à l’affut du moindre faux pas, les médias du monde entier ont les yeux braqués sur nos héroïnes comme sur l’organisation La Secte. Une question est sur toutes les lèvres. N’auraient-elles pas du pouvoir empêcher les catastrophes, les événements survenus dans Les flammes du destin ? Cela instaure une certaine tension tout au long du récit.


    Cette atmosphère tendue est favorable aux conspirations, complots et trahisons en tout genre. L’assaut des ombres se révèle être le tome de la défiance, du doute mais aussi de la méfiance. Tu ne peux réellement te fier à personne, ce qui le rend particulièrement addictif, n’offrant aucun répit à son lecteur.


    La psychologie des personnages a été plus travaillée dans ce second tome. Nos héroïnes ont indéniablement gagné en profondeur. C’est plus marquant pour certains personnages, notamment en ce qui concerne la narratrice. Maïa ne cesse d’évoluer, elle assume pleinement son rôle, gagnant en maturité à défaut de Bella. S’il y a une certaine cohérence avec le poids qui pèse sur leurs épaules, que cela psychologiquement, moralement et les événements qu’ils vont vivre dans cette aventure, je trouve que le personnage de Bella n’évolue pas vraiment, c’est même assez linéaire. Mais d’une certaine façon cela montre aussi l’impact, l’aspect néfaste dû à leur rôle.


    Donc voilà L’assaut des ombres vous tiendra en haleine jusqu’à la toute dernière page. Vous serez incapable de lâcher de roman si addictif. Vous coupera même le souffle avec les toutes dernières lignes. Il se révèle être un condensé d’action et de rebondissements toujours saupoudré de mystères et de ténèbres !

  • add_box
    Couverture du livre « The Effigies T.1 ; les flammes du destin » de Sarah Raughley aux éditions Lumen

    Hidès sur The Effigies T.1 ; les flammes du destin de Sarah Raughley

    Dès les premières pages de The effigies, tu te retrouves happé(e) par l’univers mis en place par l’auteur. Un univers riche, complexe mais surtout incroyable, propice aux mystères. Il n’y a pas seulement l’univers qui est prenant, l’histoire aussi, pleine d’actions, de rebondissements et de...
    Voir plus

    Dès les premières pages de The effigies, tu te retrouves happé(e) par l’univers mis en place par l’auteur. Un univers riche, complexe mais surtout incroyable, propice aux mystères. Il n’y a pas seulement l’univers qui est prenant, l’histoire aussi, pleine d’actions, de rebondissements et de révélations.


    De vous à moi, qui arrive à résister à cette « vilaine tentation » que représente The effigies. Avouer que Lumen frappe une nouvelle fois fort avec ce titre. Qu’est ce qui pourrait vous convaincre de vous laisser séduire par ce monde magique, teinté de mystère ? Peut-être une démonstration des pouvoirs de nos héroïnes ? Ou encore un tête à tête avec un de ces montres… qui pourrait être issu de vos propres cauchemars ? Imaginez, juste une seconde, un loup de chair pourrissant enveloppé de ténèbres…


    Oui cela pourrait vous convaincre car vous passez assurément à côté d’un excellent roman ! En tout cas, je n’ai pas su résister face à cette très jolie couverture, ni à ce résumé accrocheur ! Je suis peut être une aventurière dans l’âme, j’ai tout de suite voulu partir aux côtés de ces jeunes filles dotées chacune d’un pouvoir unique lié aux quatre éléments, de découvrir le mystère de ces créatures de cauchemar, faites de chair pourrissante et de ténèbres : les spectres !


    Oui, The effigies n’est pas seulement le nom d’une saga originale et prometteuse…mais le nom de quatre jeunes filles, quatre héroïnes, possédant chacune un pouvoir unique… Point d’Avengers, pas de costumes pour cacher votre identité, de marteau qui est capable de déclencher une pluie d’éclairs… ou d’un énorme montre vert pour sauver New-York… Ici, chaque héroïne est connue de tous mais comme un super-héro qui se respecte... son espérance de vie chutera drastiquement… Elles ont pour principale mission de protéger l’humanité contre des créatures faites de ténèbres.


    Sarah Raughley n’a pas besoin de pouvoirs pour démontrer son talent. Avec The effigies : les flammes du destin, elle signe un roman incroyablement bien maitrisé, à la limite parfait. Un condensé d’actions ou même la psychologie des personnages est très bien travaillée.

    Tout comme l’héroïne Maia Finley, vous êtes entrainé(e)s dans une course contre la montre épique et surtout intense. Si Maia n’a pas vraiment le temps de se reposer, ni de réfléchir à sa nouvelle vie, vous, lecteur, serez incapable de reposer ce livre tant vous voudrez découvrir cette histoire ! Cette dernière est vraiment captivante !


    Un rythme effréné qui fait voyager dans un univers fantastique extraordinaire ! Dès le premier chapitre, le ton est donné. Vous voilà embarqué(e)s dans l’univers incroyable des Effigies. Entre scènes d’actions épiques qui n’ont rien à envier au cinéma, on découvre en même temps que Maïa, qui vient d’hériter de ses pouvoirs, un peu l’envers du décor pour ces célèbres héroïnes, l’enjeu politique d’une telle puissance mais surtout le poids qui peut peser sur leurs épaules. Même si j’ai une préférence pour Chae Rin, coléreuse et plus impétueuse. Chacune à leurs manières, avec leurs fêlures savent se montrer attachante.

    A travers les yeux de Maïa, on découvre un monde fort sombre et saisissant, envahi par les ténèbres. Ce qui m’a vraiment séduite, en dehors de cette course épique et « malgré » des combats incroyables, une intrigue prenante, c’est que l’univers de The effigies a su garder tout son mystère. Si je devais résumer en deux mots l’expérience : magique et mystérieux.

    http://hidesbouquine.blogspot.fr/2017/06/les-flammes-du-destin-effigies-1-sarah.html

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !