Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Sarah Crossan

Sarah Crossan

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (31)

  • add_box
    Couverture du livre « Swimming pool » de Sarah Crossan aux éditions Rageot

    Emma Vando sur Swimming pool de Sarah Crossan

    "Kanoro secoue la tête
    Et comme une étoile à l'aurore
    Le scintillement disparait.
    'C'est Kanoro qui serait ignorant,
    S'il pensait etre au-dessus d'eux,
    Il y a de la dignité en tout', dit-il."

    Elle a été douce/amère cette lecture, si fluide que je l'ai lu en moins de 24h.
    Fluide grâce...
    Voir plus

    "Kanoro secoue la tête
    Et comme une étoile à l'aurore
    Le scintillement disparait.
    'C'est Kanoro qui serait ignorant,
    S'il pensait etre au-dessus d'eux,
    Il y a de la dignité en tout', dit-il."

    Elle a été douce/amère cette lecture, si fluide que je l'ai lu en moins de 24h.
    Fluide grâce aux vers libres, une écriture qui m'étais inconnue et que j'ai beaucoup aimé ! Je salue donc le travail à la fois de l'autrice Sarah Crossan et celui de la traductrice Clémentine Beauvais. J'ai relevé de nombreuses citations que je trouve si douces et si belles. La lecture est donc agréable, fluide et sensible.
    Le sujet m'a beaucoup touché, le livre traite avec justesse (ou du moins je le pense) de l'adaptation à un nouveau pays, une nouvelle école, un nouveau monde. Les vers rendent poétique la dureté du monde de Kasienka. Lecture rendue douce par le traitement poétique et amère puisqu'elle a ravivé des souvenirs peu agréables. Mais encore une fois la forme et le fond se prêtent bien à ce sujet.

    Le personnage de Kasienka est attachant et j'ai beaucoup aimé voir son évolution au fils des vers. Finalement le livre n'est pas si long, les vers permettent à l'intrigue d'être succincte et pourtant ils montrent toute l'étendue de l'évolution de ce personnage.

    Une très belle découverte, une lecture fluide, comme un souffle dans ma journée, que je recommande totalement pour découvrir les vers libres !

  • add_box
    Couverture du livre « Toffee et moi » de Sarah Crossan aux éditions Rageot

    Mes écrits d'un jour sur Toffee et moi de Sarah Crossan

    Le jour où son père lui inflige un coup de fer à repasser c’en est trop pour Allison. Le visage meurtri, elle fuit pour survivre. Cette brûlure la marquant à jamais d’une violence quotidienne, elle voudrait oublier et disparaître. Seule, elle ne sait où trouver refuge. Se cachant dans un abri de...
    Voir plus

    Le jour où son père lui inflige un coup de fer à repasser c’en est trop pour Allison. Le visage meurtri, elle fuit pour survivre. Cette brûlure la marquant à jamais d’une violence quotidienne, elle voudrait oublier et disparaître. Seule, elle ne sait où trouver refuge. Se cachant dans un abri de jardin, elle croise Marla. Marla est âgée et n’a plus toute sa tête. Elle recherche ses souvenirs qui lui échappent, espère revoir son amie Toffee. Son passé lui file entre les doigts. « Je suis une fille qui essaie d’oublier. Marla, une femme qui veut se souvenir. » Allison décide alors d’être Toffee, par procuration, et s’offre une nouvelle vie. Mais peut-on s’offrir une vie avec l’identité d’une autre ? « Je ne suis pas celle que je prétends. Marla n’est pas celle qu’elle croit. »

    Sarah Crossan porte dans Toffee et moi un sujet profond, comme dans ses autres romans. Et toujours ces vers libres nous donnant de la douceur et de la souplesse. La violence est le point culminant de l’histoire. Qu’elle soit mentale ou physique, elle brise et se fait discrète. Allison fait face à la violence de son père. Marla se fait violence pour ne pas s’oublier. Ces deux femmes que tout oppose s’épaulent pour échapper à un quotidien difficile et ainsi s’offrir quelques heures de bonheur.
    La magie opère encore et toujours avec Sarah Crossan. J’ai été charmée par la maîtrise dont elle fait preuve pour nous faire ressentir la sensibilité des faits, sans trop en faire. Nul besoin de 36 personnages, de 500 pages, tout est là.
    Toffee et moi, douloureux à lire mais solaire de par sa rencontre de deux âmes en peine. Elles se sauvent d’une solitude qui détruit. S’attachent et s’aiment. Bouleversantes.

    http://www.mesecritsdunjour.com/archives/2020/10/17/38595750.html

  • add_box
    Couverture du livre « Moon brothers » de Sarah Crossan aux éditions Rageot

    Mes écrits d'un jour sur Moon brothers de Sarah Crossan

    Joe reçoit une lettre l’obligeant à se rendre au Texas. Son frère, qu’il n’a pas vu depuis 10 ans, va y être exécuté. Condamné pour le meurtre d’un policier, ses jours sont dorénavant comptés. Joe a l’espoir. Celui de l’innocence. Il doit surmonter ses craintes pour faire sortir son frère du...
    Voir plus

    Joe reçoit une lettre l’obligeant à se rendre au Texas. Son frère, qu’il n’a pas vu depuis 10 ans, va y être exécuté. Condamné pour le meurtre d’un policier, ses jours sont dorénavant comptés. Joe a l’espoir. Celui de l’innocence. Il doit surmonter ses craintes pour faire sortir son frère du couloir de la mort.

    « Il fait quoi, lui, pour passer le temps ?
    Il supporte ça comment ?
    Si c’était moi, dans ce couloir,
    je passerais des nuits blanches à écouter
    les meurtriers ronfler,
    à m’imaginer marchant vers la mort,
    la longueur de la seringue,
    le parfum, la texture des lanières de cuir,
    les derniers visages que je verrais,
    l’équipe chargée du sale boulot,
    et les autres invités sur les gradins. »

    Waouu ! Un roman impossible à lâcher. Comment ne pas être sensible à la peine capitale. Nous qui ne connaissons pas ça en France (et heureusement).
    Dans le couloir de la mort, nous en apprenons plus sur cette fratrie meurtrie. Le père est mort. La mère a fui. Et la tante essaie d’élever ce petit monde comme elle peut. Le tableau n’est pas joli-joli. D’hier à aujourd’hui, Joe se pose des questions sur lui et ses gênes. Sera-t-il comme eux ? Parviendra-t-il à être quelqu’un ? En tout cas, il n’a pas froid aux yeux et plaque tout pour sauver son frère de la mort. Espère-t-il un renouveau ? Le système judiciaire américain ne fait pas de cadeau et Joe va vite le comprendre. Les citoyens n’ont pas tous les mêmes chances. Il faut à tout prix un coupable, pour l’image. Et si finalement Ed était coupable ? Le doute plane. Sarah Crossan ne dit pas tout. Elle joue avec notre petit cœur dans un roman très réaliste. Les vers libres adoucissent la dureté du fond pour mon plus grand bonheur. C’est incroyable à lire.

    http://www.mesecritsdunjour.com/archives/2020/10/06/38573352.html

  • add_box
    Couverture du livre « Toffee et moi » de Sarah Crossan aux éditions Rageot

    Lelamaquilit sur Toffee et moi de Sarah Crossan

    Toffee et moi c'est le nouveau roman poignant de Sarah Crossan. Toffee et moi c'est l'histoire d'Allison qui s'enfuit de chez elle suite aux violences et à la cruauté de son père. Elle trouve refuge un peu par hasard chez Marla, une grand-mère qui perd la mémoire. Celle-ci voit d'ailleurs en...
    Voir plus

    Toffee et moi c'est le nouveau roman poignant de Sarah Crossan. Toffee et moi c'est l'histoire d'Allison qui s'enfuit de chez elle suite aux violences et à la cruauté de son père. Elle trouve refuge un peu par hasard chez Marla, une grand-mère qui perd la mémoire. Celle-ci voit d'ailleurs en Allison, une certaine Toffee. La jeune fille ne va pas démentir et peu à peu, entrer dans sa vie.

    C'est bien ?

    Une histoire d'humanité, de relations qui fait du bien. Deux êtres qui se rapprochent, qui tâtonnent et essaient de s'en sortir. L'écriture en vers permet d'aborder un sujet grave tout en apportant une touche légère, tendre et poétique. J'ai retrouvé ici la capacité de l'autrice à développer ses personnages, à les rendre vivants. On alterne les récits de vie avec Marla: son passé, ses enfants, la perte de mémoire qui l'assaille au quotidien et sa rencontre avec "Toffee" et Allison: ses relations avec son père, sa belle-mère, sa fuite et la souffrance qu'elle a ressentie et qui l'a poussée à prendre la fuite. Ce roman exprime beaucoup de sentiments, de la tendresse, de l'amertume, la beauté des relations humaines mais aussi l’égoïsme et le dédain. Les personnages sont attachants: L'une essaie d'oublier ce qu'elle a vécu, l'autre essaie de se souvenir de son passé. Chacune trouve en l'autre un refuge, qu'elle soit intéressée ou qu'elle oublie juste après, mais quelle relation est totalement saine ? Allison va essayer de se reconstruire en occupant la place de quelqu'un d'autre, en se faisant passer pour cette Toffee qu'elle ne connait pas. Ainsi née une amitié fragile au début mais qui prend de l'importance autant pour l'une que pour l'autre.

    Une histoire de vie qui se lit rapidement, en vers libre et qui nous touche beaucoup.