Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Santiago H. Amigorena

Santiago H. Amigorena

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (36)

  • add_box
    Couverture du livre « Le ghetto intérieur » de Santiago H. Amigorena aux éditions P.o.l

    MALLORY CHAUVEAU sur Le ghetto intérieur de Santiago H. Amigorena

    Dans « Le ghetto intérieur », Santiago Amigorena retrace le drame de son grand-père juif polonais exilé en 1928 en Argentine.
    Il s’en voudra toujours de ne pas avoir assez insisté pour faire venir sa mère et ses frère et sœur en Argentine pendant la 2ème guerre mondiale.
    J’ai été fortement...
    Voir plus

    Dans « Le ghetto intérieur », Santiago Amigorena retrace le drame de son grand-père juif polonais exilé en 1928 en Argentine.
    Il s’en voudra toujours de ne pas avoir assez insisté pour faire venir sa mère et ses frère et sœur en Argentine pendant la 2ème guerre mondiale.
    J’ai été fortement marquée par la plume de cet auteur.
    Il recense les méthodes et les termes employés par les nazis pour désigner les différentes étapes chronologiques du processus d’extermination des juifs.
    Cette lecture nous confronte à la froide réalité des faits historiques, une lecture indispensable pour ne pas oublier.
    L’écrivain met des mots sur le mutisme de son grand-père Vicente Rosenberg qui s’est enfermé dans la douleur de la culpabilité, faute de ne pouvoir traduire sa douleur en paroles.
    Nommer les choses, c’est déjà avancer dans le chemin de la résilience.
    Des années après les faits, Santiago Amigorena soigne ainsi une plaie familiale béante.
    Car nommer, c’est faire exister.
    Le comble étant que pendant les années directes de l’après-guerre, parler des camps, de l’Holocauste, a été impossible. Les gens ne voulaient pas savoir, pas entendre. Celà relevait de l’indicible comme la douleur de ce grand-père.

  • add_box
    Couverture du livre « Il y a un seul amour » de Santiago H. Amigorena aux éditions Stock

    Isabelle DEBUCHY sur Il y a un seul amour de Santiago H. Amigorena

    Entre les sculptures de Giacometti- exposition temporaire- et les œuvres de Picasso, s’ouvre une valse onirique et fluide, faite de solitude, et peuplée d’ombres qui s’interpellent. L’écrivain se laisse envahir par ce qui l’entoure et mêle lors de son insomnie : mots et marche dans le musée. Il...
    Voir plus

    Entre les sculptures de Giacometti- exposition temporaire- et les œuvres de Picasso, s’ouvre une valse onirique et fluide, faite de solitude, et peuplée d’ombres qui s’interpellent. L’écrivain se laisse envahir par ce qui l’entoure et mêle lors de son insomnie : mots et marche dans le musée. Il y a un seul amour est une tentative de s’extraire de l’amour, de prendre la distance nécessaire pour tenter d’y mettre des mots.

  • add_box
    Couverture du livre « Il y a un seul amour » de Santiago H. Amigorena aux éditions Stock

    Matatoune sur Il y a un seul amour de Santiago H. Amigorena

    "Il y a un seul amour" est le récit littéraire d'une nuit dans le Musée Picasso au moment où celui-ci présente la superbe exposition Picasso - Giacometti. 
    Après Le peintre dévorant la femme de Kamel Daoud et La leçon des ténèbres de Léonor de Recondo, j'étais ravie de découvrir les élans...
    Voir plus

    "Il y a un seul amour" est le récit littéraire d'une nuit dans le Musée Picasso au moment où celui-ci présente la superbe exposition Picasso - Giacometti. 
    Après Le peintre dévorant la femme de Kamel Daoud et La leçon des ténèbres de Léonor de Recondo, j'étais ravie de découvrir les élans imaginaires de Santiago H. Amigorena.  Premier à avoir vécu cette expérience, Santiago H. Amigorena a mis longtemps à écrire ce récit.
    Le titre a transformé en affirmation l'objet des interrogations de Santiago H. Amigorena tout au long de ce court récit où Georges Bataille ("Expérience intérieure") l'accompagne tout autant que Vermeer.Cette lettre d'amour est une introspection sur l'amour humain et son rapport à l'art en général et plus précisément à la littérature. Le rêve et la réalité s'entremêlent pour donner une leçon d'amour à celle qu'il a laissé en cette nuit esseulée.
    La suite ici
    https://vagabondageautourdesoi.com/2020/05/15/il-y-a-un-seul-amour-santiago-amigorena/

  • add_box
    Couverture du livre « Il y a un seul amour » de Santiago H. Amigorena aux éditions Stock

    Frederique Letilleul sur Il y a un seul amour de Santiago H. Amigorena

    Ce récit de Santiago H. Amigorena est l'histoire d'une nuit passé seul, enfermé dans les salles vides du musée Picasso loin de son amour et du coup résonne sur la notion de confinement d'enfermement.
    Cette collection propose à plusieurs auteurs de renom de travailler autour d'une oeuvre, d'un...
    Voir plus

    Ce récit de Santiago H. Amigorena est l'histoire d'une nuit passé seul, enfermé dans les salles vides du musée Picasso loin de son amour et du coup résonne sur la notion de confinement d'enfermement.
    Cette collection propose à plusieurs auteurs de renom de travailler autour d'une oeuvre, d'un musée et ici il y a une belle introspection entre les questions d'amour et les oeuvres d'art du musée Picasso. Tenant résolument le fil de l'amour, Amigorena attend, dans le sommeil et les rêves, que les oeuvres le guident et lui apportent quelques réponses. Dans cette nuit de solitude forcée, où s'invitent Picasso, Giacometti ou encore Vermeer et Bataille, il explore avec pudeur et profondeur le sentiment amoureux, l'écriture, les oeuvres, et ce qui inextricablement les lie. Une lecture brève courte et de haut niveau.
    #ilyaunseulamour #Netgalleyfrance

Thèmes en lien avec Santiago H. Amigorena

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !