Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Sandrine Collette

Sandrine Collette
Sandrine Collette est née en 1970. Elle partage sa vie entre l'université de Nanterre et ses chevaux dans le Morvan. Des noeuds d'acier, son premier roman, paru chez Denoël en 2013, a rencontré un vif succès critique et public avec plus de 8 000 exemplaires vendus.

Vidéos relatives à l'auteur

  • Sandrine Collette, récit d’une glaciale Patagonie

    Tonitruant, comme un sol de terre sèche foulé par les sabots d'un criollo. Il reste la poussière est de ces livres qui ne vous promettent rien, et qui vous donnent beaucoup. D'une mine presque douce, mais néanmoins affutée, Sandrine Collette raconte la...

Avis sur cet auteur (210)

  • add_box
    Couverture du livre « Animal » de Sandrine Collette aux éditions Denoel

    isav sur Animal de Sandrine Collette

    Lior est une chasseuse. C’est ancré dans ses gênes, dans ses origines dont elle a tout oublié. Elle est passionnée par la chasse et occupe ses vacances à traquer l’ours au Kamchatka, sous le regard compréhensif de son compagnon, Hadrien.
    Mais elle ne garde de son passé que sa terreur des...
    Voir plus

    Lior est une chasseuse. C’est ancré dans ses gênes, dans ses origines dont elle a tout oublié. Elle est passionnée par la chasse et occupe ses vacances à traquer l’ours au Kamchatka, sous le regard compréhensif de son compagnon, Hadrien.
    Mais elle ne garde de son passé que sa terreur des tigres, et pour comprendre ce qu’elle a vécu enfant, elle retourne au Népal, 27 ans après, dans les rues de Pokhara où elle a passé ses premières années dans la misère et le dénuement.
    Avec ce superbe roman, Sandrine Collette nous fait vibrer, au rythme d’une fabuleuse chasse à l’ours dans la montagne sibérienne puis d’une terrifiante traque au tigre dans la jungle népalaise, et nous sommes happés par cette histoire violente et émouvante qui nous entraîne dans un tourbillon digne d’un grand film d’aventure.
    Les personnages, sauvages et blessés, sont profonds et attachants, et l’on voudrait ne plus les quitter pour les protéger, même si le mélange de force et de fragilité qui les anime nous terrorise.
    Magnifique !

  • add_box
    Couverture du livre « Des noeuds d'acier » de Sandrine Collette aux éditions Lgf

    Les Ô grimoiriens sur Des noeuds d'acier de Sandrine Collette

    Des noeuds d’acier, roman noir, roman d’horreur même, n’ayons pas peur des mots !

    L’auteure nous entraine dans une véritable descente aux enfers, qui donne au lecteur au fil des pages des sueurs froides et le coeur qui palpite – je me rappelle avoir eu du mal à faire redescendre ma tension...
    Voir plus

    Des noeuds d’acier, roman noir, roman d’horreur même, n’ayons pas peur des mots !

    L’auteure nous entraine dans une véritable descente aux enfers, qui donne au lecteur au fil des pages des sueurs froides et le coeur qui palpite – je me rappelle avoir eu du mal à faire redescendre ma tension suite à la lecture d’une seule traite de ce roman, il fallait que je sache le sort que les deux frères réservaient au « chien ».

    Ces deux frères, bien qu’unis dans cet asservissement et les tortures physiques et mentales qu’ils imposent, sont totalement différents. Leur cruauté est redoutable, l’auteure arrive à nous faire partager et ressentir la peur, le désespoir, les douleurs de Théo enfermé dans sa cave. On se projette, et les rebondissements sont autant de coups reçus en plein coeur.

    Bravo ! Bravo Sandrine Collette pour ce roman si glauque. Mais il faut être clair : vous risquez de ne plus oser vous aventurer sur les chemins forestiers pendant quelques temps après cette lecture, car, après tout, on ne sait jamais ce qui nous attend au hasard d’un chemin !

    A déconseiller aux âmes sensibles !

  • add_box
    Couverture du livre « Les larmes noires sur la terre » de Sandrine Collette aux éditions Denoel

    kryan soler sur Les larmes noires sur la terre de Sandrine Collette

    J'aime tous les romans de Sandrine Collette. C'est une écrivaine déterminante pour moi. J'aime son style noir si noir. J'aime ses histoires incroyables.
    Cette écrivaine est arrivée "tard" à l'écriture vers l'âge de 40 ans, mais elle a déjà été primée à de nombreuses reprises.
    Ces romans me...
    Voir plus

    J'aime tous les romans de Sandrine Collette. C'est une écrivaine déterminante pour moi. J'aime son style noir si noir. J'aime ses histoires incroyables.
    Cette écrivaine est arrivée "tard" à l'écriture vers l'âge de 40 ans, mais elle a déjà été primée à de nombreuses reprises.
    Ces romans me touchent toujours au cœur et aux tripes. C'est noir, c'est dur, c'est cru.
    il y a toujours une vraie atmosphère sombre et angoissante.

  • add_box
    Couverture du livre « Juste après la vague » de Sandrine Collette aux éditions Denoel

    Isabelle Anne sur Juste après la vague de Sandrine Collette

    Une vague monstrueuse a provoqué la chute d'un volcan dans l'océan et submergé les terres. L'eau monte inexorablement et engloutit tout sur son passage : les chemins, les habitations, les animaux et même les hommes. Pour survivre, Madie, Pata et leurs onze enfants n'ont pas d'autre choix que...
    Voir plus

    Une vague monstrueuse a provoqué la chute d'un volcan dans l'océan et submergé les terres. L'eau monte inexorablement et engloutit tout sur son passage : les chemins, les habitations, les animaux et même les hommes. Pour survivre, Madie, Pata et leurs onze enfants n'ont pas d'autre choix que d'embarquer sur un frêle esquif et de se lancer sur la mer à la recherche de terres préservées.
    Si le scénario en restait là il promettrait bien des peurs, dangers et autres rebondissements. Mais nous sommes loin de l'histoire de Noé qui embarque femmes, enfants et animaux dans son arche en attendant la décrue. Sandrine Collette nous donne à lire le plus déchirant des drames : la barque ne peut contenir toute la tribu. Les parents vont devoir faire un choix et laisser trois de leurs enfants. Lesquels ? Comment peut-on choisir ? Sur quels critères  ? Lesquels vont être laissés, comme une offrande au courroux des flots, voués à une mort inéluctable ? Comme dans « Le choix de Sophie », Madie va vivre cette torture au plus profond de l'angoisse et jusqu'à la folie.

    J'ai lu ce livre quasiment en apnée, hypnotisée par le syle de Sandrine Collette, par son sens de la narration.
    Ce livre est un hymne à la vie, une ode à l'enfance,à la résilience, à l'acceptation,, au pardon,
    C'est même un formidable cri d'espoir.