Sandra Moyon

Sandra Moyon

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (4)

  • add_box
    Couverture du livre « Les autres, etape 1 » de Sandra Moyon aux éditions Plume Blanche

    Rêver de bouquins en livres sur Les autres, etape 1 de Sandra Moyon

    Merci à la maison d'édition Plume Blanche pour l'envoi de ce livre dans le cadre de l'opération Summertime.

    Les ouvrages de cette maison d'édition me tentent toujours, et c'est avec hâte que je me suis plongée dans ce roman, d'autant plus que j'ai vu de nombreux bons voire très bons avis...
    Voir plus

    Merci à la maison d'édition Plume Blanche pour l'envoi de ce livre dans le cadre de l'opération Summertime.

    Les ouvrages de cette maison d'édition me tentent toujours, et c'est avec hâte que je me suis plongée dans ce roman, d'autant plus que j'ai vu de nombreux bons voire très bons avis dessus.
    On nous plonge aux côtés de Soen, dans un monde où les Autres sèment insidieusement la terreur, bien que vivants dans la Fosse, séparée de la ville par un haut mur tel un rempart. On ne sait pas qui ils sont exactement, ni comment ils vivent de l'autre côté.

    Le roman se sépare en deux parties plutôt distinctes. En effet, on commence durant la première moitié à suivre Soen, qui mène la vie dure chez sa tante, sans qu'on ne rencontre les fameux Autres. On est témoin de la violence qu'il endure chaque jour, des mots, des humiliations qu'il subit dans son propre foyer. On se prend d'empathie pour le personnage, qui encaisse sans jamais rien dire, afin de pas entraîner de conséquences funestes, pour lui ou pour les autres personnes qu'ils côtoient, à qui il ne veut pas causer de peine. On aurait envie de l'aider, d'arrêter le calvaire quotidien qu'il vit, sans qu'on ne puisse rien y faire.
    C'est dans la deuxième partie que l'on va pouvoir "voir" de nos propres yeux les Autres, à quoi ils ressemblent et comprendre pourquoi ils inspirent une telle peur. Les scènes sanglantes arrivent alors, ainsi que la peur englobant la population, une ambiance morbide qui semble annoncer un funeste destin. Les deux parties, bien que bien distinctes, sont toutes deux dignes d'intérêt, bien qu'il peut paraître long de devoir lire une première moitié de roman pour aborder véritablement ce que l'on nous annonce sur la quatrième de couverture.

    J'ai été entraînée tout le long de l'histoire, que ce soit lors la partie plus centrée que la vie quotidienne de Soen et du calvaire qu'il vit en secret, ou lors de celle où tout bascule. L'autrice nous emmène avec envie dans son roman, dont l'on a envie de tourner les pages et d'en savoir plus, que ce soit sur comment Soen va s'en sortir, que ce soit de l'emprise de sa tante ou de la menace des Autres.

    En ce qui concerne les personnages, comme dit auparavant, Soen est attachant, de part ce qu'il vit, mais aussi par sa détermination à protéger les quelques personnes à qui il tient. C'est un personnage qui a des fêlures, que l'on peut voir durant les moments de faiblesses qu'il peut avoir, il est résigné à son sort. C'est de ce fait un personnage que j'ai trouvé intéressant et que j'ai aimé suivre.
    A l'opposé, nous avons sa tante, une femme devenue odieuse et mauvaise depuis que le reste de sa famille est partie. Elle se venge sur le jeune homme, rejetant la faute sur ce dernier. Le personnage était bien construit, même si c'est le type de personne que l'on n'aime pas voire qu'on déteste.
    On retrouvera aussi d'autres personnages tels que Lucas, un adulte tenant cher à Soen, et Josh, le meilleure ami de ce dernier. Chacun a sa place propre dans le roman, et une place spécifique auprès du protagoniste.

    Le tout se lit très rapidement, et il était intéressant de trouver un thème comme celui traité ici par l'autrice, celui de la maltraitance dans son propre foyer, comme celle que vit Soen. C'est un sujet dont on entend peu parlé, mais dont les victimes souffrent parfois énormément. J'ai apprécié retrouver ce thème et je l'ai trouvé bien exploité dans le roman.


    Pour conclure, j'ai franchement bien aimé ma lecture. Elle est à la hauteur de ce que j'en attendais suite aux avis, bien que les Autres apparaissent plutôt tardivement dans l'intrigue. Le tout se lit très vite, avec des personnages, surtout le protagoniste, que j'ai trouvé attachant. De plus, le thème traité m'a d'autant plus plongée dans ce roman, et m'a touchée durant ma lecture, étant un sujet tabou mais réel et douloureux pour ceux qui en sont victimes. J'ai à présent hâte d'en découvrir la suite, afin d'en savoir plus sur les fameux Autres dont l'on en sait finalement peu à la fin de ce premier tome.

  • add_box
    Couverture du livre « Les autres, etape 1 » de Sandra Moyon aux éditions Plume Blanche

    Nath_Aely_Bookivore sur Les autres, etape 1 de Sandra Moyon

    J'ai eu beaucoup de mal avec ce roman. La preuve je l'ai pris et posé un nombre incalculable de fois. Et toujours sans grand enthousiasme d'y revenir.
    Ce n'est cependant assurément pas du à la plume de l'auteure que j'ai trouvé plutôt réaliste dans les émotions et les situations. On ressent...
    Voir plus

    J'ai eu beaucoup de mal avec ce roman. La preuve je l'ai pris et posé un nombre incalculable de fois. Et toujours sans grand enthousiasme d'y revenir.
    Ce n'est cependant assurément pas du à la plume de l'auteure que j'ai trouvé plutôt réaliste dans les émotions et les situations. On ressent particulièrement bien le mal-être de Soen. Ce jeune adolescent est dans une situation difficile. Orphelin de parents il est élevé par sa tante, seule famille qui lui reste. Mais entre le jour de son arrivée au bercail et actuellement beaucoup de choses ont changé. Il n'est plus l'enfant chéri en privé même si les choses semblent immuables à la face du monde.

    Seul son meilleur ami connaît la situation et l'aide de son mieux. Il est comme un phare, un soutien fort et pourtant inutile face aux événements qui vont toucher Soen. C'est dur de connaître le malheur de son ami mais de ne rien pouvoir y faire sans empirer encore les choses.

    Je dois dire que le contexte est tel que je n'ai pas pu entrer dans ce roman pourtant court. Trop d'émotions sensibles, trop de tensions sous-jacentes. Son arrivée à Clemenceau et la prise à parti par la petite frappe du coin laisse présager de nombreux ennuis, des périodes sombres.

    Ce n'est vraiment pas une lecture pour moi actuellement. Je sens bien que ce refus personnel de m'y impliquer n'a rien à voir avec le roman proprement dit mais avec la lectrice, c'est-à-dire moi-même. Je le reprendrai donc ultérieurement, à une période où il me touchera moins.

    Enfin tout cela pour dire que oui je l'ai abandonné. Mais je vous conseille tout de même cette lecture car malgré mon peu d'enthousiasme, l'auteure a su poser son ambiance en peu de chapitres. Elle vous prend aux tripes et vous serre la gorge. Soen est un personnage presque trop attachant du fait de l'empathie que l'on ressent à son égard. Cela rend la lecture profonde et amère.

    Si vous souhaitez vous immerger dans un monde à la fois dystopique et terrifiant alors plongez dans les pages de Sandra Moyon à la suite de Soen. Vivez ses émotions et ses peurs. Partagez son terrible quotidien entre une maison où il est rejeté et une école où tout écart vous mène à la Fosse. Et découvrez qui sont les Autres !
    Bonne lecture intense à vous !

  • add_box
    Couverture du livre « Nouvelles d'un Myrien - Tome 1 : Les Sang-Mêlés » de Sandra Moyon aux éditions Anyway Éditions

    Marion Harang sur Nouvelles d'un Myrien - Tome 1 : Les Sang-Mêlés de Sandra Moyon

    A la suite d'une terrible guerre, les elfes ont disparu, les sorciers ont pris le pouvoir et les myrien sont devenus leurs esclaves. Luhan, jeune myrien de quatorze ans est au service de la famille Denoir et plus précisément de leur fils avec lequel il a tissé des liens forts, qui dérangent...
    Voir plus

    A la suite d'une terrible guerre, les elfes ont disparu, les sorciers ont pris le pouvoir et les myrien sont devenus leurs esclaves. Luhan, jeune myrien de quatorze ans est au service de la famille Denoir et plus précisément de leur fils avec lequel il a tissé des liens forts, qui dérangent Monseigneur Denoir.
    Avec ses yeux rouges, il est différent des autres myriens. Censé être plus puissant, il est craint par la plupart des sorciers et convoité par d'autres... Tiraillé entre sa loyauté pour son maître et sa volonté de liberté, il va vivre des aventures, faire des découvertes et des rencontres qui vont bouleverser son quotidien.

    Je me suis très rapidement et sans vraiment m'en rendre compte attachée à Luhan qui parfois un peu maladroit et à "l'ouest" mais qui est extrêmement touchant et que l'on a envie de voir évoluer, grandir, pour accomplir l'importante destinée qui semble lui être réservée. Les personnages secondaires sont également intéressants avec chacun leur caractère, leur place dans la vie de Luhan et leur rôle dans l'histoire. Certains sont attachants, j'ai notamment beaucoup aimé Lucille, autre esclave au service de la famille Denoir ainsi que le jeune Maître de Luhan qui semble différent des autres sorciers et qui pourrait, je l'espère, peut-être, aider le jeune myrien à changer le monde.
    Les décors sont plaisants et bien décrits, si bien que j'avais l'impression d'être en permanence avec Luhan et de vivre avec lui ses aventures.
    J'ai énormément apprécié la plume de l'auteure qui est fluide et plaisante. Je reconnais avoir eu un petit coup de coeur pour ce livre qui m'a beaucoup plu !

  • add_box
    Couverture du livre « Harmonia la société des mages t.1 ; l'apprenti Elven » de Sandra Moyon aux éditions Editions Mb

    sylvie de saint riquier sur Harmonia la société des mages t.1 ; l'apprenti Elven de Sandra Moyon

    Dans ce livre, pas d'exploits extraordinaires du héros: c'est un humain possédant un don pas aussi impressionnant que d'autres, avec un manque d'assurance et de confiance en soi, ne sachant pas trop où est sa place et qui a été privé d'amour et d'affection depuis la mort de sa mère. Le style de...
    Voir plus

    Dans ce livre, pas d'exploits extraordinaires du héros: c'est un humain possédant un don pas aussi impressionnant que d'autres, avec un manque d'assurance et de confiance en soi, ne sachant pas trop où est sa place et qui a été privé d'amour et d'affection depuis la mort de sa mère. Le style de l'auteur est simple, accessible et communique bien les différentes émotions ressenties par le personnage principal. Les descriptions sont claires, imagées sans être pesantes et font que l'on s'immerge totalement dans le décor et le récit comme si nous étions dans le corps et l'esprit du héros. A la fin de ce premier tome qui m'a accroché dès les premières pages, beaucoup de questions subsisteront et sous-entendent le début d'un autre tome bien prometteur s'il reste dans l'esprit du premier.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !