Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Roy Jacobsen

Roy Jacobsen
Roy Jacobsen, né en 1954, est l'un des auteurs les plus appréciés par la critique et le public norvégiens. Les Éditions Gallimard ont déjà publié de lui Les bûcherons (2011), Le prodige (2014) et Mer blanche (2019). Les invisibles (2017) l'a révélé au public francophone et a consacré l'auteur sur... Voir plus
Roy Jacobsen, né en 1954, est l'un des auteurs les plus appréciés par la critique et le public norvégiens. Les Éditions Gallimard ont déjà publié de lui Les bûcherons (2011), Le prodige (2014) et Mer blanche (2019). Les invisibles (2017) l'a révélé au public francophone et a consacré l'auteur sur le plan international. Il a été traduit dans le monde entier.

Avis sur cet auteur (5)

  • add_box
    Couverture du livre « Mer blanche » de Roy Jacobsen aux éditions Gallimard

    Régine R. sur Mer blanche de Roy Jacobsen

    Retour sur l'île Barrøy. L'île est déserte, « il n'y a plus personne, ni homme ni bête ». le fracas de la guerre est venu s'abattre sur les côtes de la Norvège.
    Sur l'île, les saisons ont continué leur ronde mais sans utilité.

    Tout le monde a vieilli ou disparu. Ingrid a 35 ans. Après un...
    Voir plus

    Retour sur l'île Barrøy. L'île est déserte, « il n'y a plus personne, ni homme ni bête ». le fracas de la guerre est venu s'abattre sur les côtes de la Norvège.
    Sur l'île, les saisons ont continué leur ronde mais sans utilité.

    Tout le monde a vieilli ou disparu. Ingrid a 35 ans. Après un exil forcé à l'Usine de pêcheurs pour gagner sa vie, Ingrid revient vivre sur son île même si son pays est toujours occupée par l'armée nazie.

    L'île n'est plus celle de son enfance. Il règne sur Barrøy une atmosphère étrange et inhabituellement pesante. La mort rôde comme les aigles sur la mer. de ces ombres menaçantes, le sauvetage du soldat russe Alexander sera la petite lueur d'espoir malgré les dangers des représailles.
    L'amour naît dan son cœur aussi naturellement que la terre tourne autour de soleil. Il est là. Elle le prend.

    Je suis toujours aussi émerveillée par la sublime écriture à la beauté dénudée de Roy Jacobsen fortement imagée et puissante. L'auteur tel un peintre du détail et du geste rend Ingrid incroyablement vivante et proche.
    Pourtant, presque rien n'est dévoilé de son intériorité, de ses pensées, de ses sentiments. le portrait est tout autre, c'est celui d'une femme en mouvement tournée vers les autres et qui porte en elle les paysages de son île. Intègre, généreuse, solide et douce à la fois.

    Pour Ingrid, vivre c'est aimer, aider, recueillir. Toutes les victimes et les enfants orphelins de la guerre, ses proches, son homme fugitif.
    C'est se réchauffer dans le duvet douillet des eiders. Un moment de bonheur volé au chaos.
    Le chemin de la liberté est encore si long à parcourir pour Ingrid et Alexander.

  • add_box
    Couverture du livre « Les invisibles » de Roy Jacobsen aux éditions Gallimard

    Régine R. sur Les invisibles de Roy Jacobsen

    J'avais repéré la parution du roman « les yeux du Rigel » qui est le 3ième volet de la trilogie de Roy Jacobsen, un auteur norvégien que je ne connaissais pas.
    J'ai donc lu Les invisibles traduit par Alain Gnaedig, puis la mer blanche et les yeux du Rigel à la suite sans interruption et...
    Voir plus

    J'avais repéré la parution du roman « les yeux du Rigel » qui est le 3ième volet de la trilogie de Roy Jacobsen, un auteur norvégien que je ne connaissais pas.
    J'ai donc lu Les invisibles traduit par Alain Gnaedig, puis la mer blanche et les yeux du Rigel à la suite sans interruption et avec un immense bonheur car c'est une lecture qui m'a complètement transportée.

    J'ai vécu une page d'histoire particulièrement émouvante en suivant pas à pas le quotidien d'une famille de pêcheurs sur l'île Barrøy tout au nord de la Norvège, dans l'archipel dit aux milles îles qui porte le nom des familles qui y vivent.

    La famille Barrøy où Hans est le chef de famille est au complet en ce début du 20 ième siècle. Les saisons rythment de manière immuable le dur labeur de la pêche et des fenaisons, le maillage des filets, le ramassage de la tourbe. Les scènes des travaux et besognes sont décrites de manière détaillée et respectueuse d'un savoir faire ancestral qui se transmet de génération en génération. le rythme est lent mais toujours en mouvement comme la mer.


    Sur l'île, les enfants naissent, ont à peine le temps de grandir pour travaillent durement dans cet horizon sans limite dont ils ne voudraient pourtant aucun autre . Dans la famille de Hans Barrøy le travail se fait en silence mais avec le bruit incessant du vent et les cris des oiseaux. Alors quand la brume descend et le silence se fait, ils peinent à laisser leurs outils pour faire place à leurs pensées.
    Les sentiments sont tus mais le corps et l'esprit sont naturellement offerts au vent comme la petite Ingrid qui préfère de loin son île aux bancs de l'école qui lui a défait son sourire. Les élans tristes ou passionnés sont contenus quitte à ce qu'ils déferlent un jour puissamment sans aucune digue pour les retenir.

    Quelle magnifique écriture façonnée comme une pierre précieuse ! Poétique, réaliste, elle m'a poinçonné le coeur. Je me suis raccrochée à ce radeau de petits bonheurs solidaires qui navigue sur l'eau malgré la violence des éléments et les blessures de l'existence. Je me suis profondément attachée aux membres de la famille Barrøy qui ne font qu'un avec la mer. Indomptables et fiers, femmes et hommes sont attachés à leur bout de terre lointain.

    La maison sur l'île est un havre de douceur, côté sud ou côté nord qui ont leur préférence selon les saisons . Roy Jacobsen a des yeux de divin en faisant voir et toucher la belle vaisselle polonaise, la nappe aux minuscules fleurs rouges et jaunes reliées par des sarments verts. Tout est beau et simple. Et pourtant le regard n'est jamais le même ni les couleurs de l'horizon.

  • add_box
    Couverture du livre « Mer blanche » de Roy Jacobsen aux éditions Gallimard

    DUPREZ sur Mer blanche de Roy Jacobsen

    VOICI un simple chef d oeuvre! une jeune femme , ingrid , se retrouve seule dans on ile;natale , au sud des lofoten, en norvege durant les derniers mosi de la 2e guerre mondiale . Sa famille partie, elle doit faire face au froid , au manque de nourriture . un jour, un bateau allemand convoyant...
    Voir plus

    VOICI un simple chef d oeuvre! une jeune femme , ingrid , se retrouve seule dans on ile;natale , au sud des lofoten, en norvege durant les derniers mosi de la 2e guerre mondiale . Sa famille partie, elle doit faire face au froid , au manque de nourriture . un jour, un bateau allemand convoyant des prisonnierss russes , est coulé. L un d entre eux est encore vivant, ingrid le soigne et ils s aiment. Il part, cela pourrait etre sinistre . C est enchanteur l ecriture de roy jacobsen est unique : le scintillemetn de la neige, le froid, l amour , l apreté de la vie , depuis le grand nord, parleent de tous les hulains . C est fort comme de l aquavit et beau comme la mer glacée , deuxieme roman d une serie qui en contiendra trois, un vrai coup de foudre litteraire

  • add_box
    Couverture du livre « Les invisibles » de Roy Jacobsen aux éditions Gallimard

    Ju-s-tine sur Les invisibles de Roy Jacobsen

    Je crois bien que je suis passée complètement à côté de ce roman. Je n'ai pas réussi à me plonger dedans, à m'attacher aux personnages... rien...
    Je ne sais qu'en dire de plus...

    Je crois bien que je suis passée complètement à côté de ce roman. Je n'ai pas réussi à me plonger dedans, à m'attacher aux personnages... rien...
    Je ne sais qu'en dire de plus...

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !