Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Roy Braverman

Roy Braverman
Plus connu sous le pseudo Ian Manook, Roy Braverman est l'auteur de la série à succès Yeruldelgger chez Albin Michel. Le premier opus de la série a été récompensé en 2014 par : le Prix des lectrices Elle, le Prix SNCF du Polar et le Prix Quais du Polar. Hunter est le premier titre d'une série de ... Voir plus
Plus connu sous le pseudo Ian Manook, Roy Braverman est l'auteur de la série à succès Yeruldelgger chez Albin Michel. Le premier opus de la série a été récompensé en 2014 par : le Prix des lectrices Elle, le Prix SNCF du Polar et le Prix Quais du Polar. Hunter est le premier titre d'une série de trois, à paraître chez Hugo Thriller sous le pseudo Roy Braverman.

Avis sur cet auteur (53)

  • add_box
    Couverture du livre « Hunter » de Roy Braverman aux éditions Hugo Roman

    caro manil sur Hunter de Roy Braverman

    Déjanté ? Oh oui ! Loufoque ? très ! extravagant ? à fond ! drôle ? par moments ! excessif ? certes ! MAIS très intelligemment écrit !!!
    Tarantino n'a plus qu'à le mettre en scène . Très original, j'ai adoré me plonger dans cette histoire rocambolesque mais incroyable ! Ca ne plaira pas à tout...
    Voir plus

    Déjanté ? Oh oui ! Loufoque ? très ! extravagant ? à fond ! drôle ? par moments ! excessif ? certes ! MAIS très intelligemment écrit !!!
    Tarantino n'a plus qu'à le mettre en scène . Très original, j'ai adoré me plonger dans cette histoire rocambolesque mais incroyable ! Ca ne plaira pas à tout le monde mais il vaut la peine de le tenter !

    Extraits / citations : * - Qu'est-ce que je vais devenir ? demande Thelma en larmes.
    - Ce que tu étais déjà avant qu'on se connaisse : une jolie môme qui aime s'envoyer en l'air avec des types un peu givrés. Il y en pas mal dans ce pays. Un peu de came pour t'aider à les supporter, un ou deux gosses un jour ou l'autre, des fins de mois de merde, des engueulades, des beignes, des séparations, et puis tu vieilliras comme tous les autres et tu finiras d'un cancer comme tout le monde...

    * Moins les hommes ont d’armes dans les mains, moins ils font de conneries.

  • add_box
    Couverture du livre « Le cas de Chakkamuk » de Roy Braverman aux éditions Hugo Roman

    Mangeur_de_livre sur Le cas de Chakkamuk de Roy Braverman

    « L’inconnu de Chakkamuk Lake » est un roman profondément troublant. À force de tromperies et de double jeu, le lecteur perd toute certitude et il finit par avoir l’impression que tout le monde manipule tout le monde. Le flou autour de l’identité du coupable se transforme en une confusion la...
    Voir plus

    « L’inconnu de Chakkamuk Lake » est un roman profondément troublant. À force de tromperies et de double jeu, le lecteur perd toute certitude et il finit par avoir l’impression que tout le monde manipule tout le monde. Le flou autour de l’identité du coupable se transforme en une confusion la plus totale. Difficile alors de comprendre exactement où l’auteur souhaite l’emmener. L’intrigue est assez quelconque et manque de profondeur. Malgré quelques personnages plutôt réussis, notamment un gros coup de cœur pour celui de l’Arménien, ils gagneraient dans leur ensemble à être davantage étoffés. Peut-être que les lecteurs qui ont déjà parcouru « Pasakukoo », précédent livre du même auteur auront les billes nécessaires pour aborder cet opus. Chaque chapitre débute avec en exergue les commentaires d’un des personnages du livre qui s’adresse directement au lecteur, brisant le quatrième mur. Le procédé est très original mais tombe relativement à plat et n’apporte pas grand-chose à l’intrigue au final.

    Dans ces conditions, difficile d’accrocher véritablement au livre, et donc de ressentir autre chose que de la déception une fois le livre reposé.

  • add_box
    Couverture du livre « Le cas de Chakkamuk » de Roy Braverman aux éditions Hugo Roman

    L'atelier de Litote sur Le cas de Chakkamuk de Roy Braverman

    J'aime me plonger dans les histoires américaines racontées par un français. Sous le pseudo Roy Braverman se cache  Ian Manook alias Patrick Manoukian mais surtout un amoureux de la culture US. On retrouve les lieux et certains personnages déjà rencontrés dans Pasakukoo. Les références foisonnent...
    Voir plus

    J'aime me plonger dans les histoires américaines racontées par un français. Sous le pseudo Roy Braverman se cache  Ian Manook alias Patrick Manoukian mais surtout un amoureux de la culture US. On retrouve les lieux et certains personnages déjà rencontrés dans Pasakukoo. Les références foisonnent et donnent une valeur ajoutée au récit. Un thriller qui ne manque pas de rythme avec son lot de victimes, de coupables et d'innocents, à nous de démêler le vrai du faux. En cela nous serons grandement aidés par le personnage de l'Arménien. Collecteur de dette ou chasseur de prime, il est devenu rapidement un incontournable qui apporte toute la dérision et l'humour d'un vieux sage. Je me demande à quel point l'auteur est proche de se personnage. Lorsque le shérif Douglas Warwick est accusé de viol, son jeune adjoint Taylor est obligé de le mettre sous écrous. Les deux plaignantes ne sont autres que la femme du shérif, Laureen et la sœur de celle-ci Brenda. Pour démêler le vrai du faux, il faudra l'aide de l'ancien shérif Blansky et celle du célèbre écrivain Dempsey en attendant que le FBI ne s'en mêle. Au commencement de chaque chapitre nous retrouvons une construction qui a fait ses preuves, un monologue intriguant en italique dont on sait cette fois-ci qu'il est écrit pas un personnage mystérieux , mort de surcroît, façon revenant omniscient, oui mais lequel ? Cette façon de faire donne vraiment un plus eu récit, cela apporte un éclairage différents sur les faits sans pour autant les expliquer. Les indices nous sont ainsi lentement et judicieusement dévoilés pour nous mettre sur la piste du ou des bons coupables. Un style toujours aussi direct avec un côté visuel très plaisant. Un thriller parfait pour l'été, pour se laisser prendre dans les retournements et les manipulations machiavéliques. Bonne lecture.



    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2022/07/13/39531731.html

  • add_box
    Couverture du livre « Le cas de Chakkamuk » de Roy Braverman aux éditions Hugo Roman

    Lison CARPENTIER sur Le cas de Chakkamuk de Roy Braverman

    Doug Warwick, shérif de Notchbridge, est accusé du viol par sa belle-soeur Brenda. Laureen sa femme l’accuse également après l’avoir poussé dans le lit de sa propre soeur pour soi-disant l’aider à reprendre confiance en elle après la disparition de son mari. Le jeune adjoint de Warwick, Taylor...
    Voir plus

    Doug Warwick, shérif de Notchbridge, est accusé du viol par sa belle-soeur Brenda. Laureen sa femme l’accuse également après l’avoir poussé dans le lit de sa propre soeur pour soi-disant l’aider à reprendre confiance en elle après la disparition de son mari. Le jeune adjoint de Warwick, Taylor se trouve alors obligé d’enquêter sur son propre chef, avec l’aide de Blansky, l’ancien shérif propriétaire du journal local et de Dempsey, un auteur de roman policier. Un chasseur de prime arménien aussi drôle que redoutable nommé Mardirossian, s’invite dans l’affaire, ainsi qu’un agente du FBI particulièrement retors…

    Les personnages que dépeint Roy Braverman sont spectaculaires, mais où va t-il chercher tout cela ! Bien évidemment l’histoire s’avère sombre mais on lit ce roman le sourire aux lèvres tant les protagonistes sont jubilatoires ! Le début de roman est saisissant : alors que l’on commence à plaindre sérieusement le pauvre Doug se s’être fait savamment manipulé par son épouse et la sœur de celle-ci, on s’aperçoit vite que haine et vengeance vont bien au-delà de cette petite machination surprenante. Bienvenue dans la famille (de fous) Warwick ! Je dois avouer que la situation de départ est particulièrement cocasse! La plume de Roy Braveman est surprenante, notamment dans les tournures que prennent certains dialogues. Toutefois je trouve que ceux-ci sont trop nombreux au détriment du récit lui-même. J’ai eu du mal à m’habituer aux monologues d’un narrateur mystérieux qui apparait à chaque début de chapitres, je dois dire que cela m’a un perturbée, car je me demandais si je ratais quelque chose à ne pas toujours saisir le sens de ses propos. Heureusement, la présence du chasseur de dette et de son humour désopilant m’a permis de maintenir mon intérêt pour ce roman étonnant.

    En bref, un bon moment de lecture, distrayant pour lequel je remercie Babelio !

Ils suivent Roy Braverman

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !