Roy Braverman

Roy Braverman
Plus connu sous le pseudo Ian Manook, Roy Braverman est l'auteur de la série à succès Yeruldelgger chez Albin Michel. Le premier opus de la série a été récompensé en 2014 par : le Prix des lectrices Elle, le Prix SNCF du Polar et le Prix Quais du Polar. Hunter est le premier titre d'une série de ... Voir plus
Plus connu sous le pseudo Ian Manook, Roy Braverman est l'auteur de la série à succès Yeruldelgger chez Albin Michel. Le premier opus de la série a été récompensé en 2014 par : le Prix des lectrices Elle, le Prix SNCF du Polar et le Prix Quais du Polar. Hunter est le premier titre d'une série de trois, à paraître chez Hugo Thriller sous le pseudo Roy Braverman.

Avis (8)

  • Couverture du livre « Hunter » de Roy Braverman aux éditions Hugo Roman

    Elodie Noizet sur Hunter de Roy Braverman

    Ce thriller commence fort et il ne s'arrêtera que lorsque vous aurez tourné la dernière page. Ce livre va loin, très loin, il se passe vraiment beaucoup de choses... Trop? Peut-être... Mais je suis passée outre tellement l'histoire nous catapulte! Ça remue dans tous les sens et c'est tant mieux!...
    Voir plus

    Ce thriller commence fort et il ne s'arrêtera que lorsque vous aurez tourné la dernière page. Ce livre va loin, très loin, il se passe vraiment beaucoup de choses... Trop? Peut-être... Mais je suis passée outre tellement l'histoire nous catapulte! Ça remue dans tous les sens et c'est tant mieux! Vous aurez le droit à un détonant cocktail de testostérone, de sexe, de violence, de vengeance... Un livre de malade! (...)

    http://auchapitre.canalblog.com/archives/2018/07/29/36595473.html

    Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie

  • Couverture du livre « Hunter » de Roy Braverman aux éditions Hugo Roman

    jeanmid sur Hunter de Roy Braverman

    Disons -le tout de suite "Hunter" c'est du lourd !
    Fini les steppes enneigées de la Mongolie avec Yeruldelgger. Bienvenue dans ce coin perdu des States où la neige s'accroche comme au sparadrap du Capitaine Haddock . Sous la plume de Roy Braverman , à la rencontre de Hunter , ce métis aux...
    Voir plus

    Disons -le tout de suite "Hunter" c'est du lourd !
    Fini les steppes enneigées de la Mongolie avec Yeruldelgger. Bienvenue dans ce coin perdu des States où la neige s'accroche comme au sparadrap du Capitaine Haddock . Sous la plume de Roy Braverman , à la rencontre de Hunter , ce métis aux origines indiennes , qui vient de s'échapper de prison grâce à une complicité , accusé de crimes qu'il n'a peut être pas ( tous ) commis . A sa poursuite un ancien flic black de N.Y.C , Freeman , persuadé que le sang mêlé est responsable de la disparition de sa fille , Louise , dont il est sans signe de vie depuis douze ans . Louise n'est d'ailleurs qu'une parmi les cinq filles à être disparue selon le même modus operandi : le conjoint assassiné selon un rituel étrange et sa femme , enlevée . Tous ces crimes se sont déroulés au même endroit : dans le motel de Pilgrim's Rest . Et c'est bien connu les criminels reviennent toujours , comme les saumons , à l'endroit où tout a commencé.
    Tout va donc se jouer et se déjouer ici mais l'ami Patrick Manoukian va prendre un malin plaisir à corser l'histoire un chouïa pour les deux protagonistes principaux en leur offrant un comité d'accueil à la hauteur de leurs ambitions . Quand on vit toute l'année dans un endroit isolé au milieu des bois on a effectivement tendance à avoir la gâchette facile et les armes ne manquent pas dans le secteur ....les gars du cru on l'ADN de chasseur incrusté dans leurs gènes qu'ils soient shérif ou braconnier . Si vous y rajoutez un amateur d'arbalète qui a tendance à faire des cartons sur d'autres animaux que de pauvres écureuils , un couple de touristes un peu trop stone pour être honnête vous découvrez un beau potentiel pour un thriller endiablé où ni les douilles ni les rebondissements ne manquent à l'appel .
    Cher lecteur vous voilà prévenu ...moi j'attendrai le film ( ou plutôt la série si j'en crois la fin du roman ) pour voir si cet excellent scénario est bien mis en valeur ( j'ai déjà quelques idées pour le casting ) .

  • Couverture du livre « Hunter » de Roy Braverman aux éditions Hugo Roman

    Yves Mabon sur Hunter de Roy Braverman

    Roy Braverman écrit là son premier thriller sous ce nom puisqu'il est plus connu sous un autre pseudonyme, celui de Ian Manook auteur de la trilogie avec Yeruldelgger, le flic mongol. J'ai tellement aimé cette série que j'hésitais un peu avant de me lancer dans une autre, enfin pas trop...
    Voir plus

    Roy Braverman écrit là son premier thriller sous ce nom puisqu'il est plus connu sous un autre pseudonyme, celui de Ian Manook auteur de la trilogie avec Yeruldelgger, le flic mongol. J'ai tellement aimé cette série que j'hésitais un peu avant de me lancer dans une autre, enfin pas trop longtemps et tant mieux parce que Hunter -qui devrait aussi être une trilogie- est captivant, haletant. On est loin, très loin de la série précédente, tant géographiquement que pour l'écriture et l'intrigue.

    Le lecteur est placé en connaisseur de quasi -parce qu'une surprise n'est pas à exclure- toute la situation et en sait donc plus que les policiers et que chacun des protagonistes, sans que cela ne nuise à son plaisir de voir l'intrigue se dérouler. Habilement construit, le récit alterne les narrateurs et revient sur des faits à travers différents points de vue ce qui nous permet de mieux les comprendre et d'envisager la situation globale. Courts chapitres qui permettent de souffler dans cette histoire dure, violente et froide. Tout est hostile : le climat, les habitants du coin, le flic local, les agents du FBI qui tardent à arriver, bref une ambiance délétère pour qui viendrait paisiblement en ce lieu isolé. Ce presque huis clos est oppressant, tendu de bout en bout. Une tension qui ne retombe pas, pas même à la fin, cardiaques attention exigez la pose d'un pacemaker avant d'en commencer la lecture. Roman noir, très noir, d'un noir très sombre pourrais-je écrire si je ne craignais pas les pléonasmes.

    Entre deux traques, deux engueulades entre mecs et deux rebondissements -qui ne manquent pas-, Roy Braverman en profite pour placer des banderilles contre le système étasunien qui laisse des centaines de personnes innocentes en prison et dans les couloirs de la mort, contre l'extrême violence qui règne dans les lieux de détention, la privation de liberté certes, mais aussi la privation de l'humanité. Son propos est fort et virulent, à l'image de tout son livre qui pourra peut-être gêner les plus sensibles d'entre nous, mais j'ai souvenance que Yeruldelgger n'était pas un tendre non plus. Tout le talent de l'auteur réside dans le fait de nous faire oublier la Mongolie, ses us et coutumes et de nous plonger totalement dans un thriller étasunien. Tout change, les lieux, les paysages, les personnages mais aussi l'écriture de Roy Braverman, je ne saurais dire comment, il faudrait que je relise la série précédente, mais aucun doute possible on est bien aux Etats-Unis dans un coin perdu, rural et pas très accueillant.

    Est-il besoin de préciser que j'attends la suite avec impatience ?

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com