Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Ross Macdonald

Ross Macdonald
ROSS MACDONALD (1915-1983) est l'auteur de plus d'une vingtaine de romans, dont la célèbre série mettant en scène le détective privé Lew Archer, qui a été incarné deux fois à l'écran par Paul Newman. Après Chandler et Hammett, c'est le troisième "grand" du roman noir ame... Voir plus
ROSS MACDONALD (1915-1983) est l'auteur de plus d'une vingtaine de romans, dont la célèbre série mettant en scène le détective privé Lew Archer, qui a été incarné deux fois à l'écran par Paul Newman. Après Chandler et Hammett, c'est le troisième "grand" du roman noir américain. James Crumley et James Ellroy reconnaissent en lui un maiÌ,tre et ses livres se sont vendus à des millions d'exemplaires de par le monde. Ses romans sont enfin réédités – pour la première fois – dans une traduction intégrale.

Avis sur cet auteur (4)

  • add_box
    Couverture du livre « La côte barbare » de Ross Macdonald aux éditions Gallmeister

    Manuel D sur La côte barbare de Ross Macdonald

    Un petit chef d'œuvre du roman noir. Le tout est parfaitement ficelé. A conseiller vivement.

    Un petit chef d'œuvre du roman noir. Le tout est parfaitement ficelé. A conseiller vivement.

  • add_box
    Couverture du livre « L'affaire Galton » de Ross Macdonald aux éditions Gallmeister

    Régine R. sur L'affaire Galton de Ross Macdonald

    Mais quelle affaire ! On y perdrait son chapeau et même la tête dans cette ébouriffante enquête du détective Lew Archer. En tout cas, ce détective privé pas comme les autres, ne perd pas le fil de sa mission et son sens de l'humour bien corsé comme j'aime malgré un imbroglio de meurtres et une...
    Voir plus

    Mais quelle affaire ! On y perdrait son chapeau et même la tête dans cette ébouriffante enquête du détective Lew Archer. En tout cas, ce détective privé pas comme les autres, ne perd pas le fil de sa mission et son sens de l'humour bien corsé comme j'aime malgré un imbroglio de meurtres et une galerie de personnages au caractère bien trempé.

    Nous sommes dans les années 1950 en Californie et ce décor cinéphile me fait inévitablement penser à Hollywood car pour moi les personnages du roman de Ross Macdonald jouent un jeu d'acteurs époustouflant.
    Une riche veuve souhaite retrouver son fils Anthony Galton avec qui elle s'est fâchée il y a une vingtaine d'années et dont elle n'a plus aucune nouvelle depuis.
    A partir de là, tout s'enchaîne à une cadence folle, les pages m'ont fait faire des kilomètres en avion de la côte sud jusqu'à San Francisco bay et des voyages dans le passé au temps des malfrats et de la prohibition des années 30.

    L'affaire Galton, c'est du noir, de la dérision et une bonne dose de personnages pittoresques qui ressemblent à des poupées gigognes tant il est difficile de cerner qui ils sont réellement et de percer les liens qu'ils entretiennent avec le disparu.

    La traduction donne un ton enlevé et un rythme endiablé au roman, c'est un pur régal ! Jacques Mailhos restitue à merveilleuse l'atmosphère d'un bon vieux film en noir et blanc américain.
    J'ai adoré les descriptions des lieux ou les traits des personnages avec des comparaisons loufoques qui m'ont fait bien sourire « Le Dr Dineen vint nous ouvrir vêtu d'une antique veste d'intérieur en velours rouge qui me rappela la luxueuse décoration des anciens wagons de train ».

    La disparition d'Anthony Galton donne donc bien du fil à retordre à ce cher détective qui ne perd pas pour autant son self-control et que je découvre ici avec énormément de plaisir pour la première fois.
    Le monde peut bien s'écrouler, il restera Lew Archer.

  • add_box
    Couverture du livre « Cadavre En Eau Douce » de Ross Macdonald aux éditions 10/18

    Claude Stas sur Cadavre En Eau Douce de Ross Macdonald

    Une « Detective Story » assez classique, en fin de compte, qui date de 1950. Il y a le héros, le détective privé Lewis Archer, engagé pour trouver un maître-chanteur. Il enquête au sein de la riche famille Slocum, vivant à Nopal Valley, en Californie. D’abord, il y a la mère (la vieille qui a...
    Voir plus

    Une « Detective Story » assez classique, en fin de compte, qui date de 1950. Il y a le héros, le détective privé Lewis Archer, engagé pour trouver un maître-chanteur. Il enquête au sein de la riche famille Slocum, vivant à Nopal Valley, en Californie. D’abord, il y a la mère (la vieille qui a le pognon), femme au caractère trempé dans l’acier, entière dans ses décisions, propriétaire d’un ranch au sous-sol pétrolifère. Puis il y a le fils, homosexuel honteux, complètement dépendant financièrement de sa génitrice. A ses côtés, il y la bru, la cliente de Lew Archer, celle qui pensait épouser les millions mais n’a reçu en retour que déceptions et humiliations. Elle nourrit une haine féroce pour un auteur anglais, vivant dans sa demeure : l’amant de son mari. Enfin, il y a Cathy, le fruit de cette union consensuelle, pauvre petite fille riche, qui s’est entichée du chauffeur de son père. Tout ce beau monde nourrit des relations attraction – répulsion les uns pour les autres. Soudain, la matriarche est retrouvée flottant dans l’eau douce de la piscine. Mais qui avait intérêt à la pousser traîtreusement dans le dos pour l’initier aux joies de la brasse ? Ben, presque tout le monde. Seulement, le shérif, ami très intime de la bru, décide que le coupable est le chauffeur, disparu. En fuite peut-être…
    L’intrigue connaît des développements étonnants qui font de cette histoire un excellent roman noir, avec son lot de femmes fatales, de mecs complètement paumés, de policiers retors et de victimes misérables. Mais il est également le portrait d’une certaine classe friquée en butte aux fantasmes des Américains moyens dont Lew Archer est le prototype. Le désenchantement est total à fur et à mesure qu’il approche de la vérité, étant donné que les cadavres ont une très nette tendance à se suivre, mais à ne pas se ressembler. Un lecture divertissante et agréable.

  • add_box
    Couverture du livre « Cible mouvante » de Ross Macdonald aux éditions Gallmeister

    Frédéric Boillot de INTERLIGNES sur Cible mouvante de Ross Macdonald

    Le détective privé Lew Archer enquête sur la disparition de Ralph Sampson, magnat du pétrole. Il doit s'immiscer dans les relations complexes entre Ralph et sa seconde épouse, paralysée depuis une chute de cheval, sa fille, flirtant avec le chauffeur ou l'avocat de la maison, et un gourou retiré...
    Voir plus

    Le détective privé Lew Archer enquête sur la disparition de Ralph Sampson, magnat du pétrole. Il doit s'immiscer dans les relations complexes entre Ralph et sa seconde épouse, paralysée depuis une chute de cheval, sa fille, flirtant avec le chauffeur ou l'avocat de la maison, et un gourou retiré dans les montagnes.
    La nouvelle, et très réussie, traduction de deux romans écrits en 1949 et 1950 offrent l'occasion de découvrir ce romancier adulé par ses pairs. Lew Archer, digne héritier de Sam Spade et Philip Marlowe, doit démêler de tortueux liens familiaux, pourris par l'argent, mais réussit à conserver estime et empathie pour des personnages dépassés par les conséquences de leurs manigances et rongés par leur amertume.