Robert Ludlum

Robert Ludlum
Ecrivain, comédien et metteur en scène américain né en 1927, Robert Ludlum s'est imposé depuis 1971 dans le cercle restreint des romanciers à succès. Il lance le personnage de Jason Bourne en 1980 avec La mémoire dans la peau, premier volume d'une série ininterrompue de triomphes internationaux a... Voir plus
Ecrivain, comédien et metteur en scène américain né en 1927, Robert Ludlum s'est imposé depuis 1971 dans le cercle restreint des romanciers à succès. Il lance le personnage de Jason Bourne en 1980 avec La mémoire dans la peau, premier volume d'une série ininterrompue de triomphes internationaux adaptés au cinéma, avec Matt Damon dans le rôle principal. Après la mort de Ludlum en 2001, Eric Van Lustabder, auteur de nombreux best-sellers, reprend le flambeau, et s'impose à son tour comme un maître du suspense.

Avis (16)

  • add_box
    Couverture du livre « Le week-end Osterman » de Robert Ludlum aux éditions Pocket

    Christine Faura sur Le week-end Osterman de Robert Ludlum

    Saddle Valley, New Jersey, petite banlieue chic.
    John Tanner est un journaliste intègre, directeur de l’information de télévision. Sa femme Alice et lui ont pour amis Virginia et Richard Tremayne (avocat) ainsi que Joseph (homme d’affaires) et Betty Cardone.

    Régulièrement, les couples se...
    Voir plus

    Saddle Valley, New Jersey, petite banlieue chic.
    John Tanner est un journaliste intègre, directeur de l’information de télévision. Sa femme Alice et lui ont pour amis Virginia et Richard Tremayne (avocat) ainsi que Joseph (homme d’affaires) et Betty Cardone.

    Régulièrement, les couples se réunissent chez les Tannner à l’occasion d’un « week-end Osterman », lorsque leurs amis scénaristes à Hollywood, Bernie et Leila Osterman, viennent leur rendre visite.

    Mais, une semaine avant la prochaine visite, John est contacté par l’agent Fasset de la CIA, qui lui indique que parmi ses amis, certains sont probablement des espions à la solde des soviétiques (guerre froide oblige), et auraient monté un complot pour réduire en miettes l’économie américaine. Fasset demande à John de l’aider, sans rien dire à personne, et sans changer ses habitudes de vie, à démasquer le ou les fautifs. Les amis seront informés par diverses voies qu’ils sont soupçonnés de quelque chose, et que Tanner est probablement un traître, afin que le vrai coupable se dévoile.

    Contraint malgré lui, car sa famille est menacée, John se retrouve à soupçonner ses meilleurs amis, au cours d’un week-end chez lui, dans un huis-clos chargé de violence verbale et physique. Ceux-ci sont également éreintés et finalement chacun soupçonne l’autre de lui vouloir du mal. La tension est extrême, et c’est ce qui empêche de lâcher le livre : on ne sait plus qui croire !

    « Une idée le préoccupait cependant, et plus il y réfléchissait, plus cela le tracassait.
    Il était presque seize heures. Les Tremayne, les Cardone et les Osterman avaient tous déjà été contactés. Le harcèlement avait commencé. Mais aucun d’eux n’avait jugé bon d’appeler la police. Ni même de l’appeler, lui.
    Etait-il vraiment possible que six personnes qui avaient été ses amis, des années durant, ne fussent pas ce qu’elles semblaient être ? »

    J’avais lu cet ouvrage dans les années 90, et ne l’ai jamais oublié. Un grand Robert Ludlum, auteur de tant d’ouvrages devenus des films («La mémoire dans la peau », « Le cercle bleu des Matarèse », …). Déniché en brocante cette semaine, un excellent roman d’espionnage, court - 350 pages, qui se dévore très vite.

  • add_box
    Couverture du livre « La progression aquitaine » de Robert Ludlum aux éditions Lgf

    Céline Rouillard sur La progression aquitaine de Robert Ludlum

    Gros pavé que ce livre ! Mais gros pavé intéressant et bien documenté !!

    Personnellement j'ai bien aimé passer du temps avec Joël Converse et partager ses aventures pleines de rebondissements et de suspens. Avec l'aisance d'une anguille, il passe sans arrêt à travers les mailles du filet qui...
    Voir plus

    Gros pavé que ce livre ! Mais gros pavé intéressant et bien documenté !!

    Personnellement j'ai bien aimé passer du temps avec Joël Converse et partager ses aventures pleines de rebondissements et de suspens. Avec l'aisance d'une anguille, il passe sans arrêt à travers les mailles du filet qui se referme sur lui. Il a été propulsé dans une histoire incroyable qui suppose qu'un petit nombre d'individus tente de prendre les rênes au niveau mondial et manipule avec brio les ficelles invisibles du pouvoir. C'est incroyable mais tellement possible quand on y pense !

    La seule chose qui m'a gêné dans cette aventure, c'est la quantité impressionnante de personnages qui me faisait parfois revenir en arrière pour m'assurer une bonne compréhension. Au delà de ça, si le roman d'espionnage vous plaît, c'est un très bon livre... Je l'imagine bien en film d'ailleurs !

  • add_box
    Couverture du livre « La memoire dans la peau » de Robert Ludlum aux éditions Lgf

    Carol James sur La memoire dans la peau de Robert Ludlum

    Lu, que dis-je, dévoré il y a une vingtaine d'années, ce livre est le premier qui m,a interdit de dormir !
    Je ne sais si ma mémoire est fidèle mais je m'en souviens comme une lecture facile et surtout un suspens haletant.
    Depuis, il y a eu le film, 20 années écoulées, et d'innombrables...
    Voir plus

    Lu, que dis-je, dévoré il y a une vingtaine d'années, ce livre est le premier qui m,a interdit de dormir !
    Je ne sais si ma mémoire est fidèle mais je m'en souviens comme une lecture facile et surtout un suspens haletant.
    Depuis, il y a eu le film, 20 années écoulées, et d'innombrables découvertes littéraires... Pas sure qu'il tienne encore la distance...

  • add_box
    Couverture du livre « Le mensonge dans la peau ; la ruse de Bourne » de Robert Ludlum et Eric Van Lustbader aux éditions Lgf

    Michel Vallée sur Le mensonge dans la peau ; la ruse de Bourne de Robert Ludlum - Eric Van Lustbader

    D'accord avec le commentaire de D. Wickert. "...le héros, BOURNE, paraît être un personnage secondaire, car il y a trop d'acteurs sur le devant de la scène" Ma foi c'est plus Arkadine le sujet principal. De plus l'intrigue n'est pas très bien défini et avec la multitude de détails sur l’armement...
    Voir plus

    D'accord avec le commentaire de D. Wickert. "...le héros, BOURNE, paraît être un personnage secondaire, car il y a trop d'acteurs sur le devant de la scène" Ma foi c'est plus Arkadine le sujet principal. De plus l'intrigue n'est pas très bien défini et avec la multitude de détails sur l’armement et les combats on perd le fil de l'intrigue. Même Jason Bourne semble avoir du mal à reconstituer la toile d’araignée. Les premiers Bourne que j'ai lu dont "La mémoire dans la peau" était pas mal meilleur.

    En fait je pense que Eric Van Lustbader a transformé le Bourne de Ludlum en un personnage beaucoup moins attachant, un espion plus ordinaire.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !