Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Rick Yancey

Rick Yancey
Originaire de Floride, Rick Yancey est diplômé de l'université Roosevelt à Chicago. Titulaire d'un mastère de littérature anglaise, il travaille quelques années comme inspecteur des impôts avant de se dire que son diplôme lui serait plus utile s'il se consacrait à l'écriture à plein temps - ce qu... Voir plus
Originaire de Floride, Rick Yancey est diplômé de l'université Roosevelt à Chicago. Titulaire d'un mastère de littérature anglaise, il travaille quelques années comme inspecteur des impôts avant de se dire que son diplôme lui serait plus utile s'il se consacrait à l'écriture à plein temps - ce qui lui réussit depuis 2004. Auteur de romans pour adultes et jeunes adultes, Rick Yancey a été récompensé par de nombreux prix prestigieux, dont le Michael L. Printz Award pour sa série The Monstrumologist et le Carnegie Medal. Lorsqu'il n'écrit pas, ne réfléchit pas à de nouvelles histoires ou n'est pas en tournée à travers les États-Unis pour parler de ses livres, Rick consacre son temps à sa famille en Floride.

Avis sur cet auteur (45)

  • add_box
    Couverture du livre « La 5e vague » de Rick Yancey aux éditions R-jeunes Adultes

    Marie Kacher sur La 5e vague de Rick Yancey

    Ce livre fait partie des nombreux romans que j’ai survolés en lisant par-dessus l’épaule d’une amie lorsque nous étions au collège et passions nos récréations assises dans un coin à dévorer méthodiquement l’intégralité du fonds du CDI … Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il m’avait fait...
    Voir plus

    Ce livre fait partie des nombreux romans que j’ai survolés en lisant par-dessus l’épaule d’une amie lorsque nous étions au collège et passions nos récréations assises dans un coin à dévorer méthodiquement l’intégralité du fonds du CDI … Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il m’avait fait très bonne impression, et la seule chose qui m’avait alors empêché de l’emprunter à la seconde même où elle l’aurait rendu était que la documentaliste n’avait pas acheté la suite, et que je n’étais psychologiquement pas prête à commencer la trilogie sans avoir la possibilité d’enchainer avec les tomes suivants. Je me suis donc résolue à attendre de me procurer les trois opus pour dévorer enfin cette histoire qui promettait d’être palpitante. Et ce n’est que cette année que j’ai enfin trouvé les deux derniers tomes en occasion … Ma curiosité était d’autant plus forte que j’ai été voir l’adaptation cinématographique lors de sa sortie, que je l’avais trouvé superbe et que j’étais ainsi convaincue que le roman allait être mille fois meilleur. Spoiler alert : j’avais raison.

    Il y a quelques temps encore, Cassie était une adolescente comme les autres : elle passait ses journées à discuter par sms avec sa meilleure amie, flashait sur le joueur de foot le plus sexy du lycée et s’énervait quand son père avait le malheur de l’appeler par son prénom complet pour la faire enrager. Mais Ils sont arrivés. Eux, que Cassie appellent tantôt les Autres, tantôt les Silencieux. Les Extraterrestres. Non pas ceux que décrivaient l’industrie du cinéma, tantôt bienveillants, tantôt suffisamment stupides pour être mis en échec par l’humanité soudée contre l’adversité. Non, des envahisseurs fichtrement intelligents qui n’ont laissé absolument aucune chance aux misérables cafards que représentent les êtres humains à leurs yeux : en quelques mois à peine, la population humaine a été réduite à une bouchée de pain. Parfois, Cassie a presque le sentiment d’être la dernière personne humaine encore en vie. Une seule chose l’aide encore à avancer, coute que coute : l’ours en peluche qu’elle trimballe nuit et jour et qui lui rappelle continuellement la promesse qui la lie à son petit frère. Elle le retrouvera. Quoi qu’il lui en coute.

    Imaginez le Silence. Le vrai Silence. Pas un seul bourdonnement de voiture ou d’avion. Pas un moindre clapotis de votre réfrigérateur. Pas un minuscule brouhaha venant de l’appartement du dessus. Juste le Silence. Eventuellement le vent dans les feuilles et le chant de la rivière, mais rien de plus. Un Silence oppressant. Si vous faites le moindre bruit, si vous brisez ce silence, Ils le sauront. Et Ils vous descendront. Car Ils veulent notre planète, et ont entamé une vaste et implacable opération d’épuration. L’humanité vit ses derniers instants, décimée par les Vagues successives envoyés par les Autres, ces extraterrestres qui n’ont pas pris la peine d’engager la moindre conversation avant de frapper. Cassie a survécu aux quatre premières vagues, mais à quel prix ? Ses parents sont morts, son petit frère a été emmené elle ne sait où, et elle ne peut faire confiance à personne. Car les Autres se sont mêlés à nous, et quand vous rencontre quelqu’un, vous ne pouvez pas savoir s’il est humain ou non. D’ailleurs, qu’est qu’être humain ? Qu’est-ce qui fait de nous des humains et pas autre chose ? Quelle est l’essence profonde de l’humanité ? Voici une question qui traverse le récit d’un bout à l’autre, qui se déploie progressivement, subtilement, sans jamais prendre le dessus sur l’intrigue, mais qui fait son petit bonhomme de chemin dans l’esprit du lecteur.

    C’est à cette question que se retrouve également confronté Ben, notre second personnage principal. Je vous avoue avoir été fort décontenancée lors du premier changement de point de vue, car rien dans le résumé de la quatrième de couverture ne m’avait préparé à cela, mais il ne m’a pas fallu bien longtemps pour attendre avec impatience chacune de ses apparitions. Car Ben nous invite à suivre l’autre facette de l’histoire : qu’arrive-t-il au petit Sammy après qu’il ait été séparé de sa sœur ainée, que lui arrive-t-il pendant qu’elle tente de le retrouver ? Sauvés par des soldats qui leur affirment qu’ils ont trouvé un moyen de savoir qui a été infesté par un extraterrestre et qui est réellement humain, et qu’eux, les enfants, sont les derniers espoirs de l’humanité, ce petit bout de chou et son protecteur Ben, dit Zombie, subissent un entrainement militaire intensif … Soyons bien clair, on sent rapidement qu’il y a quelque chose de louche là-dedans, surtout quand on sait ce qu’a vu et vécu Cassie après que les enfants aient été emmenés. Page après page, chapitre après chapitre, un vif sentiment d’épouvante enfle dans tout notre être, on sent que quelque chose d’absolument effroyable est en train de se tramer devant nos yeux, et une fois qu’on a compris quoi, on est d’autant plus glacé d’affolement car on se demande comment ils vont bien réussir à se sortir de se guêpier.

    Une chose est absolument certaine : il est impossible de sortir tout à fait indemnes de cette lecture. En effet, l’auteur n’épargne ni ses personnages ni ses lecteurs : il nous balance à la figure toutes ces atrocités, toutes ces douleurs, sans le moindre filtre. Chaque page apporte son lot de nouveaux coups de poings, chaque chapitre vous fracasse un peu plus le cœur. Il y a une puissance inouïe dans ce récit, et toutes les émotions ressenties par nos héros se démultiplient pour déferler sur vous comme un tsunami dévastateur. Avec Cassie, vous perdez votre mère, votre père, votre frère. Avec Ben, vous perdez votre amie, votre sœur, votre humanité. Avec Sammy, vous perdez votre joie, votre insouciance, votre avenir. Mais avec eux, vous tenez bon. Car Cassie vit avec sa promesse, Ben vit avec sa volonté farouche de faire mieux, Sammy vit avec cet espoir invincible que sa sœur viendra le rejoindre. L’humanité n’est pas encore morte, elle n’a pas dit son dernier mot, tant que vivent encore des hommes pour penser aux autres, pour lutter au nom de l’amour, de l’amitié et de la fraternité. Vous n’imaginez même pas à quel point Cassie m’a touchée à chaque fois qu’elle s’accroche au Nounours de son petit frère, lui parlant pour le rassurer comme si elle parlait à son frère à travers lui. Elle est prête à tout pour le sauver lui, même à mourir, car elle a fait une promesse et compte bien la tenir. C’est terriblement émouvant.

    En bref, vous l’aurez bien compris, je me suis vraiment régalée en dévorant ce premier tome. Page après page, chapitre après chapitre, on sent la tension qui enfle au point de devenir insupportable, mais sans pour autant trouver la force d’arrêter une seule seconde sa lecture, tandis que l’action se noue et se dénoue, tandis que l’intrigue progresse vers ce qui apparait le point de non-retour, vers cet instant fatidique où tout peut s’arrêter ou basculer, cet instant qu’on attend et qu’on redoute à la fois. C’est vraiment un roman époustouflant que nous offre l’auteur, un page-turner incroyablement haletant qui vous happe du début à la fin, qui vous fait passer par toutes les émotions possibles et inimaginables. J’ai tremblé bien des fois, j’ai pleuré bien souvent, j’ai même rie parfois, et j’étais sous le charme toujours. Ce n’est pas uniquement une invasion extraterrestre incroyablement effrayante et palpitante que nous offre l’auteur, mais bien plus un récit qui nous rappelle qui nous sommes, pour le meilleur comme pour le pire. Car l’homme est capable des deux, mais que c’est quand le pire est la voie de la facilité que le meilleur prend tout son sens. A lire si vous aimez trembler et avoir le cœur qui s’affole pendant votre lecture !

    http://lesmotsetaientlivres.blogspot.com/2020/06/la-5e-vague-tome-1-rick-yancey.html

  • add_box
    Couverture du livre « La 5ème vague T.1 » de Rick Yancey aux éditions R-jeunes Adultes

    Leslivresdenounett sur La 5ème vague T.1 de Rick Yancey

    chronique : http://leschroniquesdenounett.blogspot.com/2016/02/chronique-litteraire-la-5eme-vague-de.html

    J'ai adoré ce livre pour plusieurs raisons. Tout d'abord l'alternance des points de vue différents personnages. cela donne de la dynamique et du rythme au récit. On suit donc une histoire...
    Voir plus

    chronique : http://leschroniquesdenounett.blogspot.com/2016/02/chronique-litteraire-la-5eme-vague-de.html

    J'ai adoré ce livre pour plusieurs raisons. Tout d'abord l'alternance des points de vue différents personnages. cela donne de la dynamique et du rythme au récit. On suit donc une histoire vu par plusieurs personnages en parallèle. On a donc plusieurs versions de cette histoire et on la vit de différentes manières avec le ressenti et la perception de chaque personnage.

    Ensuite, les personnages sont vraiment attachants et charismatiques. Cassie est vraiment une fille normale, qui n'a rien de plus que les autres. C'est une fille un peu transparente, qui n'a rien de spécial, qui n'est pas populaire et qui n'a pas vraiment confiance en elle. La tragédie qu'elle va vivre va l'aider, malgré elle, à se révéler, à s'affirmer et surtout à se dépasser pour survivre.
    Evan, contrairement à Cassie, est le garçon idéal. Il est beau, fort, et est très charismatique. On voit qu'il est très attentionné et cela le rend vraiment touchant.
    Ben, quant à lui, malgré ce que Cassie pense de lui, je l'ai trouvé un peu fade, même s'il a un très beau sourire charmeur. On le sent quelque peu perdu, je pense qu'il se révélera dans les prochains tomes. Et j'ai trouvé qu'il se laissait facilement abattre mais cela est compréhensible avec ce qu'il a vécu.

    L'histoire est passionnante, mais imagine si cela arrivait vraiment. L'atmosphère post apocalyptique est angoissante. On ne comprend pas vraiment ce qui se passe et ce qu'il va se passer. Je suis peut être un bon public, mais je me suis littéralement laissée transporter par le flux de l'histoire, sans vraiment anticiper ou deviner ce qu'il va se passer.
    Ce que j'ai aimé c'est qu'on a pas affaire à une histoire d'amour d'ado gnangnan, même s'il y a certaines scènes où on se dit qu'avec la fin du monde approchant on ne penserait pas à faire cela, et bien cela passe quand même car ce n'est pas trop prégnant.

    Ce qui est bien avec ce roman, c'est que les chapitres sont assez courts, donc on les enchaîne assez facilement et il est assez difficile de s'arrêter.
    Le rythme est fluide, et le style de l'auteur est facile sans pour autant être simpliste. Le livre est écrit comme un film, nous avons les chapitres qui correspondent à chaque fois à un point de vue d'un personnage, nous avons donc des scènes vécues en parallèle et c'est vraiment un plus pour percevoir toutes les facettes de l'histoire. L'auteur arrive à nous transporter dans son monde est à nous faire vivre l'histoire. Ces descriptions sont précises et pas trop longues.
    L'intrigue est bien ficelée et on ne sait pas où cela va nous mener. Le premier tome répond à quelques questions mais il nous laisse avec plein de nouvelles questions en suspend.

    En bref, un premier tome plus qu'introductif, avec pas mal d'actions et qui met bien l'histoire en place. C'est un coup de cœur pour moi, j'ai littéralement dévoré le livre et c'est pourquoi j'ai hâte de me plonger dans le film et dans la suite de cette trilogie.

  • add_box
    Couverture du livre « La 5ème vague T.3 ; la dernière étoile » de Rick Yancey aux éditions R-jeunes Adultes

    Gaelleb sur La 5ème vague T.3 ; la dernière étoile de Rick Yancey

    Une saga plutôt sympa à lire mais dans un style assez sombre. Ce dernier tome clôture plus ou moins l'histoire d'une façon logique même si plusieurs questions subsiste. De plus les derniers chapitres sont un peu long en détails qui ne sont pas utile dans le déroulement de l'histoire.

    Une saga plutôt sympa à lire mais dans un style assez sombre. Ce dernier tome clôture plus ou moins l'histoire d'une façon logique même si plusieurs questions subsiste. De plus les derniers chapitres sont un peu long en détails qui ne sont pas utile dans le déroulement de l'histoire.

  • add_box
    Couverture du livre « La 5ème vague T.1 » de Rick Yancey aux éditions R-jeunes Adultes

    Marie Hélène Izard sur La 5ème vague T.1 de Rick Yancey

    Je ne suis pas habituée à ce genre de lecture mais j'ai été conquise et j'ai avalé les 3 tomes en un temps record. Les personnages sont attachants et captivants surtout Cassie, cette jeune fille de 16 ans. Néanmoins je le conseillerais plutôt à de grands adolescents. J'ai été ravie de les lire.

    Je ne suis pas habituée à ce genre de lecture mais j'ai été conquise et j'ai avalé les 3 tomes en un temps record. Les personnages sont attachants et captivants surtout Cassie, cette jeune fille de 16 ans. Néanmoins je le conseillerais plutôt à de grands adolescents. J'ai été ravie de les lire.