Richard Price

Richard Price
Richard Price, professeur d'anthropologie, d'« American Studies » et d'histoire, est l'un des meilleurs spécialistes des sociétés afro-américaines. Auteur d'une vingtaine de livres et de nombreux articles, il a enseigné dans les universités Johns Hopkins, Yale, Princeton, ainsi qu'à Paris. Il par... Voir plus
Richard Price, professeur d'anthropologie, d'« American Studies » et d'histoire, est l'un des meilleurs spécialistes des sociétés afro-américaines. Auteur d'une vingtaine de livres et de nombreux articles, il a enseigné dans les universités Johns Hopkins, Yale, Princeton, ainsi qu'à Paris. Il partage son temps entre la recherche et l'écriture à la Martinique et l'enseignement à l'université William & Mary, aux États-Unis.

Avis (3)

  • add_box
    Couverture du livre « The whites » de Richard Price aux éditions 10/18

    KateMoore70 sur The whites de Richard Price

    Dans ce polar, Richard Price s'est aventuré dans le livre de "genre". Voilà pourquoi aux Etats-Unis, l'auteur a sorti le livre sous un pseudonyme : Harry Brandt.
    Richard Price ne voulait pas être jugé sur ce qu'il avait déjà écrit, des histoires plus ancrées dans le social.
    Mais il a vite été...
    Voir plus

    Dans ce polar, Richard Price s'est aventuré dans le livre de "genre". Voilà pourquoi aux Etats-Unis, l'auteur a sorti le livre sous un pseudonyme : Harry Brandt.
    Richard Price ne voulait pas être jugé sur ce qu'il avait déjà écrit, des histoires plus ancrées dans le social.
    Mais il a vite été démasqué, le style l'a trahi.
    Le livre est donc sorti en France sous son véritable nom d'auteur.

    Son histoire se base sur le postulas que chaque policier a un White l'obsédant tout le long de sa carrière. Un White est un criminel qui quoique fasse la police, passera toujours dans les mailles du filet ; aucune preuve valable pour l'arrêter n'est jamais trouvée.
    Bien sûr tout ceci est une pure invention de Richard Price.

    Le héros est Billy Graves, chef dans l'équipe de nuit du NYPD. Il sillonne toutes les nuits les rues de New York et prie pour que rien de grave n'arrive pendant son service. Il pourra alors rentrer chez lui se coucher alors que sa femme, infirmière et ses deux fils partent pour leur journée.

    Dans les années 90, Billy était un flic en devenir, promu à une belle carrière. Mais patatrac, un jour, il tire accidentellement sur un gamin et c'est la descente aux enfers.

    De son ancienne équipe, il a toujours gardé des liens. Il y a : John Pavlicek, occupé à se faire du fric en rachetant des immeubles délabrés à bas prix,
    Jimmy Whelan, devenu gardien d'immeuble,
    Yasmeen Assaf-Doyle, adjointe du directeur de la sécurité d'une université,
    Redman Brown, héritier de l'entreprise de pompes funèbres de son père.

    Tout bascule pour ces cinq là quand le White de Pavlicek meurt assassiné dans la station de métro de Penn Station.

    "Qui a jamais pensé qu'il n'entendrait pas les morts ?
    Qui a jamais pensé qu'il pourrait mettre en quarantaine
    Ceux qui ne sont pas, qui ont jadis été ?"
    Stephen Edgar, "Nocturnal"

    Richard Price était cette année l'invité des Quais du Polar 2016.
    Il a écrit six polars et est aussi scénariste notamment de la série The Wire.
    Il a travaillé aussi avec Martin Scorsese sur La Couleur de l'argent et sur le clip de Michael Jackson "Bad".
    Il est né à New York, dans le Bronx.

  • add_box
    Couverture du livre « The whites » de Richard Price aux éditions 10/18

    Aurélie Sandon de LA PLUME ROUGE sur The whites de Richard Price

    New York est le pivot de l'oeuvre de Richard Price, qu'il écrive des scénarios pour Martin Scorcese ou Spike Lee ou des romans policiers. Tout le ramène toujours à sa ville.
    C'est encore le cas avec son dernier opus "The Whites".
    Bill Graves était un jeune flic prometteur dans les...
    Voir plus

    New York est le pivot de l'oeuvre de Richard Price, qu'il écrive des scénarios pour Martin Scorcese ou Spike Lee ou des romans policiers. Tout le ramène toujours à sa ville.
    C'est encore le cas avec son dernier opus "The Whites".
    Bill Graves était un jeune flic prometteur dans les années 90. Mais une bavure l'a expédié dans un service de nuit du NYPD. Ses coéquipiers de l'époque ont eu aussi pris des chemins de traverse : magnat des taudis rachetés une misère et loués à prix d'or, chef de services de sécurités privés, entrepreneur de pompes funèbres ou encore concierge, aucun n'est resté dans la police.
    Mais chacun d'eux traine derrière lui un "White", un criminel qui est parvenu à passer à travers les mailles du filet grâce à un tour de passe-passe procédural, malgré son évidente culpabilité, qui s'en est sorti blanc comme neige.
    Chacun à leur manière, ils sont rongés par ce dossier jamais refermé.
    Un matin, en fin de service, Billy est appelé sur une scène de crime. Le White d'un de ses anciens coéquipiers a été poignardé. Pas d'arme du crime, pas de témoin, des vidéos de surveillance inexploitables, bref, pas de piste.
    Mais ce meurtre lance immédiatement Billy sur la trace des Whites restants. Quelqu'un serait-il en train de régler ses comptes ? L'un de ses anciens coéquipiers se serait-il lassé d'attendre que la justice fasse son travail ?
    Pas facile pour Billy, d'autant qu'un inconnu semble avoir pris pour cible sa famille et que son père atteint d'Alzheimer, devient difficilement contrôlable...
    De Brooklyn à Yonkers, des taudis aux services d'urgences, des écoles privées bon teint aux repaires de trafiquants, Richard Price nous offre une plongée dans cette ville toujours en éveil, tentaculaire, impitoyable et véreuse.

  • add_box
    Couverture du livre « The whites » de Richard Price aux éditions 10/18

    Danièle Lecuppre sur The whites de Richard Price

    Un grand policier que le dernier de Richard Price.
    Les" Whites" sont en fait les baleines blanches (référence à Moby Dick) d'une équipe de flics de New York.
    En effet, dans leur carrière , ces agents ont une affaire ratée, pour eux, un coupable certain leur échappe, blanchi par la justice ou...
    Voir plus

    Un grand policier que le dernier de Richard Price.
    Les" Whites" sont en fait les baleines blanches (référence à Moby Dick) d'une équipe de flics de New York.
    En effet, dans leur carrière , ces agents ont une affaire ratée, pour eux, un coupable certain leur échappe, blanchi par la justice ou disparu, mais ces" ratés" les hantent.
    Et puis un jour commence une sorte d'épuration, qui est derrière cela?

    Billy Groves , flic intègre( mais il a aussi un passé) s'efforce de trouver le justicier...
    Ce roman Raconte bien la vie des flics de NY, leurs propres problèmes familiaux, mais c'est surtout une belle démonstration que chaque individu a une face noire, avec laquelle il doit composer.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com