Rene Bazin

Rene Bazin
Les romans de René Bazin nous font regarder vivre et mourir le peuple des petites gens, ces paysans tenaces, ces petits artisans, ces hommes des petits métiers dont Bazin partageait les joies et les peines, sans tomber dans la démagogie. Son oeuvre littéraire est une vraie peinture des paysages, ... Voir plus
Les romans de René Bazin nous font regarder vivre et mourir le peuple des petites gens, ces paysans tenaces, ces petits artisans, ces hommes des petits métiers dont Bazin partageait les joies et les peines, sans tomber dans la démagogie. Son oeuvre littéraire est une vraie peinture des paysages, des moeurs paysannes qu'il découvrit lors des nombreux séjours qu'il fit à la propriété familiale du Patys à Marans près de Segré. Il est né à Angers en 1853 et suivra des études de droit. À partir de 1885, le succès de son roman Ma tante Giron lui ouvrira les portes du milieu littéraire pari¬sien. Il collaborera à la Revue des Deux Mondes et à divers journaux. Il publiera une cinquantaine de romans. Il sera élu à l'Académie française en 1903 et décèdera en 1932. Une « Association des amis de René Bazin » entretient sa mémoire.

Avis (3)

  • Couverture du livre « Le blé qui lève » de Rene Bazin aux éditions Marivole

    k. c. sur Le blé qui lève de Rene Bazin

    Ce roman décrit la vie d'un ouvrier qui, passant d'un employeur à l'autre depuis son plus jeune âge, a toujours tenté d'oeuvrer au mieux pour préserver les richesses ds terres où il est employé. Tentant de faire respecter les droits et les intérêts de tous, cet homme se trouve confronté à...
    Voir plus

    Ce roman décrit la vie d'un ouvrier qui, passant d'un employeur à l'autre depuis son plus jeune âge, a toujours tenté d'oeuvrer au mieux pour préserver les richesses ds terres où il est employé. Tentant de faire respecter les droits et les intérêts de tous, cet homme se trouve confronté à l'évolution de la société, à l'industrialisation progressive du monde paysan, aux dérives du syndicalisme naissant, et au rejet croissant des classes supérieures par les travailleurs.
    Ce livre est un très bel hommage aux générations passées, à ceux qui travaillaient la terre, qui l'administraient, qui tentaient de faire respecter les droits de chacun.
    Attention cependant à ne pas se méprendre, René Bazin ne décrit pas un monde rêvé, il dépeint tant les travailleurs que les profiteurs, riches, pauvres, honnêtes et malhonnêtes. Chacun y joue son rôle et tente de se trouver sa place : les amitiés se font et se défont, le respect ne connait pas de barrière sociale, il en va de même pour le mépris. Une langue superbe, un roman à découvrir.

  • Couverture du livre « La Barrière » de Rene Bazin aux éditions

    Malgorzata Straub sur La Barrière de Rene Bazin

    Excellant livre d'aventure avec l'action surprenant tout les temps.

    Excellant livre d'aventure avec l'action surprenant tout les temps.

  • Couverture du livre « La terre qui meurt » de Rene Bazin aux éditions Grand Caractere

    gilbert gilberty sur La terre qui meurt de Rene Bazin

    magnifique lecture , poignante , se lis d un trait .

    magnifique lecture , poignante , se lis d un trait .

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !