Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Regis Hautiere

Regis Hautiere
Régis Hautière est né en Bretagne en 1969. Il passe une bonne partie de son enfance le nez plongé dans les livres (que ce soient des romans ou des bandes dessinées) et se découvre très tôt un goût prononcé pour l'écriture.En 1995, il s'installe en Picardie où il devient membre des AJT, une associ... Voir plus
Régis Hautière est né en Bretagne en 1969. Il passe une bonne partie de son enfance le nez plongé dans les livres (que ce soient des romans ou des bandes dessinées) et se découvre très tôt un goût prononcé pour l'écriture.En 1995, il s'installe en Picardie où il devient membre des AJT, une association informelle qui réunit des auteurs amateurs de bandes dessinées. C'est au sein de cette association qu'il rencontre quelques uns des dessinateurs avec lesquels il publie ses premiers albums (Hardoc, Fraco, David François). Il travaille en parallèle pour une structure associative.En 2005, il démissionne pour se consacrer exclusivement à l'écriture de scénarios pour la bande dessinée.

Articles en lien avec Regis Hautiere (1)

Avis sur cet auteur (33)

  • add_box
    Couverture du livre « La guerre des Lulus T.3 ; 1916, le tas de briques » de Regis Hautiere et Hardoc aux éditions Casterman

    Gérald LO sur La guerre des Lulus T.3 ; 1916, le tas de briques de Regis Hautiere - Hardoc

    Dans ce troisième épisode, troisième année de la der des ders, nous poursuivons l’aventure avec nos lulus, nos enfants abandonnés qui se trouvent toujours au milieu de ce carnage. Nous découvrons un concept nouveau pour l’époque et que je ne connaissais pas, la familistère dans laquelle se...
    Voir plus

    Dans ce troisième épisode, troisième année de la der des ders, nous poursuivons l’aventure avec nos lulus, nos enfants abandonnés qui se trouvent toujours au milieu de ce carnage. Nous découvrons un concept nouveau pour l’époque et que je ne connaissais pas, la familistère dans laquelle se réfugie les Lulus. Le récit est toujours aussi intéressant et bien construit nous faisons partager les moments durs grâce à l’image. Malgré tout, l’accent retranscrit des habitants de la familistère est fatigant, usant. Le graphisme reste fidèle au deux premiers albums, toujours bien travaillé, avec des personnages bien réalisés, aux expressions réalistes.
    Ce témoignage historique est important, et nous permet de découvrir, d’apprendre, tout en lisant une bande dessinée. C’est intéressant et bien pensé. Une bande dessinée à suivre car quelque soit le support, il est important de faire ce travail de mémoire.

  • add_box
    Couverture du livre « La guerre des Lulus T.4 ; 1917, la déchirure » de Regis Hautiere et Hardoc aux éditions Casterman

    Mumu Dans le Bocage sur La guerre des Lulus T.4 ; 1917, la déchirure de Regis Hautiere - Hardoc

    Je continue mon voyage dans le temps et les années défilent en compagnie des Lulus. 1917. La guerre qui devait durer quelques mois se prolongent et eux continuent leur périple, traversant les pays, les régions, recontrant toujours des difficultés, des obstacles. Les rencontres se succèdent, des...
    Voir plus

    Je continue mon voyage dans le temps et les années défilent en compagnie des Lulus. 1917. La guerre qui devait durer quelques mois se prolongent et eux continuent leur périple, traversant les pays, les régions, recontrant toujours des difficultés, des obstacles. Les rencontres se succèdent, des belles, de moins belles, des figures, des tempéraments. 

    L'amitié est toujours présente mais la présence de Luce met à jour pour certains des rivalités.

    Je trouve la construction du scénario très bien faite car au-delà de la guerre, de ses effets sur les gens, les auteurs mettent à jour les changements et l'évolution des caractères, leur personnalité.

    J'ai particulièrement été touchée par les expressions de certains visages, certains rictus mais aussi la naïveté des enfants (mais ce ne sont que des enfants livrés à eux-mêmes, faisant parfois un peu trop facilement confiance).

    Des moments d'humour, d'autres plus tristes, comme peut l'être une vie et les Lulus s'en sortent grâce à beaucoup de chance, une belle solidarité et un optimisme à tout épreuve. 4 années de guerre à travers leurs regards, leurs espoirs et il me faudra attendre un peu avant de lire le dénouement mais j'ai l'impression qu'il va me réserver bien des surprises (des petits indices parsèment ce tome), tout ne va pas être simple..... Cela me promet une belle lecture et de l'émotion.

    Je vous recommande de vous arrêter sur la partie finale, les ajouts en pages sépia, façon journal le travail de recherches des personnages, des infos.....

  • add_box
    Couverture du livre « La guerre des Lulus T.3 ; 1916, le tas de briques » de Regis Hautiere et Hardoc aux éditions Casterman

    Mumu Dans le Bocage sur La guerre des Lulus T.3 ; 1916, le tas de briques de Regis Hautiere - Hardoc

    Toujours le même plaisir à retrouver les 4 Lulus + Luce, qui cherchent un abri, un peu de nourriture et de chaleur en ce début d'hiver 1916, du fil pour recoudre une chaussure et ils font de belles rencontres : Gaston, Gustave, un médecin, toutes ces personnes feront preuve de générosité malgré,...
    Voir plus

    Toujours le même plaisir à retrouver les 4 Lulus + Luce, qui cherchent un abri, un peu de nourriture et de chaleur en ce début d'hiver 1916, du fil pour recoudre une chaussure et ils font de belles rencontres : Gaston, Gustave, un médecin, toutes ces personnes feront preuve de générosité malgré, pour certains, un premier abord bourru. Et de la générosité il y en a dans cette aventure, de l'humour sur un fond de guerre, du vaudeville parfois avec des courses folles, des fantômes etc...

    Découvrir ce qu'était un familistère (le tas de brique), s'amuser des péripéties des 4 + 1 dans les différents lieux qu'ils découvrent, le patois du nord si bien rendu à travers le discours de Gustave, le concierge et toujours un suspens à la fin du tome sur la suite à venir. 

    Je continue à prendre du plaisir à regarder les illustrations toujours aussi soignées, à lire les dialogues, ce tome est un moins dramatique que le précédent mais leurs aventures ne sont pas finies..... il reste deux années 1917 et 1918 et la guerre est toujours là et eux n'ont toujours pas retrouvé le personnel de l'orphelinat. 

    Les esprits s'échauffent parfois, Luce doit s'affirmer au milieu de ces garçons dont le sang et l'esprit bouillonnent, mais la part belle est faite au comique de certaines situations en particulier avec les "jeux" de cache-cache avec les soldats allemands.

    Une saga qui dose habilement les sentiments d'un tome à l'autre, le côté historique et géographique de lieux, les rebondissements et l'humour.

  • add_box
    Couverture du livre « La guerre des Lulus T.2 ; 1915, Hans » de Regis Hautiere et Hardoc aux éditions Casterman

    Gérald LO sur La guerre des Lulus T.2 ; 1915, Hans de Regis Hautiere - Hardoc

    Dans ce deuxième tome, nous retrouvons nos petits lulus, abandonnés, voués à eux-mêmes dans la forêt, accompagnés d’un soldat allemand, un boche nommé Hans. L’année se déroule au fil des saisons et nous apprenons un peu plus sur ces personnages attachants et surtout sur l’adulte qui en réalité...
    Voir plus

    Dans ce deuxième tome, nous retrouvons nos petits lulus, abandonnés, voués à eux-mêmes dans la forêt, accompagnés d’un soldat allemand, un boche nommé Hans. L’année se déroule au fil des saisons et nous apprenons un peu plus sur ces personnages attachants et surtout sur l’adulte qui en réalité fuit la guerre. Le récit est prenant, bien construit et nous décrit avec beaucoup de justesse la vie au quotidien, non sans humour, des reclus qui se cachent de la guerre et de ses horreurs. Le graphisme est bien réalisé avec des personnages saisissants de réalisme et des décors bien travaillés. Un très bon album qui donne envie de continuer pour savoir ce qu’il advient de nos chers lulus.