Raphaëlle Riol

Raphaëlle Riol
Née en 1980, Raphaëlle Riol a fait des études de lettres à Clermont-Ferrand et Paris, notamment une maîtrise sur la poésie contemporaine. Elle vit et travaille à Paris. Elle a déjà publié Comme elle vient (premier roman) dans la brune, en mars 2011.

Articles en lien avec Raphaëlle Riol (1)

  • Amazones de Raphaëlle Riol
    Amazones de Raphaëlle Riol

    Les Amazones de Raphaëlle Riol (ed. la Brune au Rouergue) ont soixante ans d’écart et pourtant se ressemblent mieux que des sœurs : Alphonsine, 89 ans et Alice, 30 ans sont deux Thelma et Louise à première vue très improbables. Pourtant, elles revendiquent l’une et l’autre d’avoir mis fin aux jours de leur compagnon respectif, et ce, avec une tranquillité d’esprit qui laisse le lecteur pantois.

Avis sur cet auteur (16)

  • add_box
    Couverture du livre « Ultra Violette » de Raphaëlle Riol aux éditions Rouergue

    Frédérique Franco de LE GOÛT DES MOTS sur Ultra Violette de Raphaëlle Riol

    Entre récit et fiction, Raphaëlle Riol retrace la vie de Violette Nozière, jeune femme parricide des années 30 au destin hors du commun : condamnée à mort pour son crime, puis graciée, déclenchant les foudres de l'opinion publique de l'époque. L'auteure se met véritablement en scène dans son...
    Voir plus

    Entre récit et fiction, Raphaëlle Riol retrace la vie de Violette Nozière, jeune femme parricide des années 30 au destin hors du commun : condamnée à mort pour son crime, puis graciée, déclenchant les foudres de l'opinion publique de l'époque. L'auteure se met véritablement en scène dans son roman, rendant l'histoire et son personnage plus vrais que nature Le tout est très documenté, avec en plus toute la fantaisie de Raphaëlle Riol. Réjouissant !

  • add_box
    Couverture du livre « Ultra Violette » de Raphaëlle Riol aux éditions Rouergue

    Flore Langen sur Ultra Violette de Raphaëlle Riol

    "Ultra Violette" est une biographie librement romancée, au projet original : partir à la recherche de Violette Nozière, jeune parricide de 17 ans dans les années 1933-1934, pour mieux saisir les diverses facettes du personnage qui a tant marqué l'imaginaire social, jusqu'à devenir une légende...
    Voir plus

    "Ultra Violette" est une biographie librement romancée, au projet original : partir à la recherche de Violette Nozière, jeune parricide de 17 ans dans les années 1933-1934, pour mieux saisir les diverses facettes du personnage qui a tant marqué l'imaginaire social, jusqu'à devenir une légende dans les années qui ont suivi.

    Bovary du XXème siècle, Violette s'ennuie et étouffe dans une existence étriquée. Elle aspire à une vie vibrante et passionnée. Enfermée dans le petit univers de ses parents, trop mêlée à eux dans l'espace réduit qu'ils partagent, Violette veut du rêve et s'échappe la nuit à leur insu dans sa quête de frissons : belles toilettes, luxe, liaisons... Mais elle ne parvient pas jusqu'aux sphères tant espérées, une réalité lourde la ramène sans cesse au niveau du sol dur et froid. Elle croit le couple de ses parents cause de son enfermement, elle le ressent comme l'obstacle majeur... Et si sa rage meurtrière s'adressait au fond à la dure réalité jamais à la hauteur des rêves et des attentes ?

    C'est un roman bien construit, en deux parties. Face A : ce qu'on connaît de Violette Nozière, en partant sur ses traces dans les lieux qu'elle a traversé. Face B : les hypothèses sur ce que fut sa vie, tombée dans l'anonymat, après sa sortie de prison.

    Ce livre est un cheminement, qui a pour but de s'approcher au plus près de Violette Nozière, sans chercher à délivrer ni explication ni thèse définitive. L'auteur ressuscite le personnage, qui s'insinue dans sa vie, habite son esprit, dialogue avec son fantôme qui la hante et infléchit sa recherche, jusqu'à en être finalement dépossédée.

    Il y a un ton très personnel. On accède aisément à la voie dans laquelle l'auteur nous emmène. L'écriture est libre, créative, avec un rythme, un souffle. Un portrait brossé par petites touches vivantes, un regard moderne, une fantaisie piquante.

  • add_box
    Couverture du livre « Amazones » de Raphaëlle Riol aux éditions Actes Sud

    Michèle FINANCE sur Amazones de Raphaëlle Riol

    Energisant ! Ce mot revient dans presque toutes les critiques. Il est vrai que ce texte bien écrit donne envie de continuer le combat des femmes et de donner aux hommes une bonne leçon de courage. Cela dit, on tourne un peu en rond et on comprend mal la fin à une voix alors que le texte était...
    Voir plus

    Energisant ! Ce mot revient dans presque toutes les critiques. Il est vrai que ce texte bien écrit donne envie de continuer le combat des femmes et de donner aux hommes une bonne leçon de courage. Cela dit, on tourne un peu en rond et on comprend mal la fin à une voix alors que le texte était plus consistant auparavant. Des portraits de femmes bien cousus, mais quand même et ne l'oublions pas, tous les hommes ne sont pas des monstres !

  • add_box
    Couverture du livre « Amazones » de Raphaëlle Riol aux éditions Actes Sud

    Vincent Clem sur Amazones de Raphaëlle Riol

    Alice, 30 ans, personnage décalé atypique et un peu fou assiste à la fête de fin d'été du Repos fleuri, la maison de retraite où sa grand-mère finit sa vie. Entre les chapeaux en crêpon, le tiramisu mou, les chansons de Michel Sardou et les pensionnaires décrépits, Alice étouffe et n'a qu'une...
    Voir plus

    Alice, 30 ans, personnage décalé atypique et un peu fou assiste à la fête de fin d'été du Repos fleuri, la maison de retraite où sa grand-mère finit sa vie. Entre les chapeaux en crêpon, le tiramisu mou, les chansons de Michel Sardou et les pensionnaires décrépits, Alice étouffe et n'a qu'une envie : mourir pour ne pas devoir vivre un jour cette décrépitude. Elle en est empêchée à la pharmacie de la Maison de retraite, alors qu'elle s'apprête à avaler une poignée de médicaments par Alphonsine, 89 ans, qui se morfond dans ce mouroir déprimant. Alice décide alors de fuir à Loupiac et embarque cette dame dans sa fuite. En cavale, elles s'apprivoisent, se racontent et se découvrent des points communs. de Loupiac à Marseille, Alice et Alphonsine, rebelles, révoltées, insoumises, s'offrent une parenthèse et revendiquent la liberté pour les femmes.

    L'écriture de ce roman intelligent et féminin est caustique,drôle et acide, on ne voit pas le temps passer sur les traces ces de deux Amazones  guerrières et vengeresses des temps modernes. Elles ont subi la dictature des hommes mais ne se sont pas résignées. L'une a trompé son mari, despotique bête et violeur. L'autre a tué son compagnon à petit feu, le faisant glisser lentement vers la dépression. Alice la trentenaire borderline et Alphonsine la grand-mère indigne ne rentrent pas dans le moule que la société voudrait leur imposer et elles jugent sévèrement les hommes dominateurs et les femmes qui s'épanouissent dans une soumission béate. Elles poussent dans ce roman jubilatoire un cri de colère contre la suprématie masculine et prônent la liberté pour les femmes.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !