Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Rainer Maria Rilke

Rainer Maria Rilke
Rainer Maria Rilke (1875-1926), écrivain et poète autrichien, est l'auteur d'une œuvre poétique sensible, tourmentée et pétrie de spiritualité. Adulé de son vivant, il reste l'un des plus grands poètes du XXe siècle. Ses dix Lettres à un jeune poète sont publiées à titre posthume, en 1929, trois ... Voir plus
Rainer Maria Rilke (1875-1926), écrivain et poète autrichien, est l'auteur d'une œuvre poétique sensible, tourmentée et pétrie de spiritualité. Adulé de son vivant, il reste l'un des plus grands poètes du XXe siècle. Ses dix Lettres à un jeune poète sont publiées à titre posthume, en 1929, trois après sa mort. C'est son premier texte enregistré dans La Bibliothèque des voix ; a suivi récemment la mise en voix par Micha Lescot et Noémie Lvovsky de sa correspondance avec Marina Tsvétaïeva, qui célébrait en lui « la poésie incarnée » ("Est-ce que tu m'aimes encore ?", 2019).

Avis sur cet auteur (10)

  • add_box
    Couverture du livre « Lettres à un jeune poète » de Rainer Maria Rilke aux éditions Lgf

    Mumu Dans le Bocage sur Lettres à un jeune poète de Rainer Maria Rilke

    Lors de mes lectures le nom de Rilke revenait souvent et en particulier avec cet ouvrage dont le titre ne pouvait que m'inciter à le découvrir. J'aime beaucoup les correspondances, les échanges épistolaires surtout quand il s'agit de courriers d'écrivain(e)s car comme dans les journaux intimes,...
    Voir plus

    Lors de mes lectures le nom de Rilke revenait souvent et en particulier avec cet ouvrage dont le titre ne pouvait que m'inciter à le découvrir. J'aime beaucoup les correspondances, les échanges épistolaires surtout quand il s'agit de courriers d'écrivain(e)s car comme dans les journaux intimes, les personnalités se révèlent, se "lâchent" et ici je dois dire que j'ai été surprise du contenu.

    Je pensais lire des conseils d'écriture d'un poète affirmé et reconnu à un apprenti-poète et finalement ce sont dix lettres d'un poète certes mais d'un philosophe à un jeune officier, Monsieur Kappus, celui-ci attendant un avis sur ses écrits et recevant finalement des préceptes de vie : la solitude, la vie, l'amour, la maturité, les choix, préceptes nécessaires selon Rilke au travail d'écrivain

    "Laissez à vos jugements leur évolution propre, silencieuse, sereine ; comme tout progrès, elle doit venir du fond de votre être et rien ne peut ni la presser ni la hâter. Tout est là : porter à terme, puis enfanter. Il vous faut laisser chaque impression, chaque germe de sentiment s'accomplir en vous, dans l'obscure, l'indicible, l'inconscient, le domaine inaccessible à votre propre intelligence et attendre avec une humilité et une patience profondes l'heure de la naissance d'une nouvelle clarté : cela seul est vivre pour l'art, qu'il s'agisse de comprendre ou de créer. (p19)"

    Comme je le précise souvent je ne suis pas lectrice de poésies et je ne pensais pas être aussi séduite par ces échanges que je pensais axés sur celle-ci et dans une langue difficile d'accès. Il n'en est rien ni pour la poésie ni pour l'écriture, les pensées. Rilke évoque peu les vers de son correspondant mais plus sur ce qui transpire à travers eux où à travers les courriers reçus du jeune homme. Au début le ton est assez distant, presque sévère puis au fil du temps on sent une certaine complicité voire de maître à élève teintée d'amitié sincère s'installer entre eux (il n'y a que les lettres de Rilke et pas celles de Kappus). Rilke voyage beaucoup, souffre souvent de maladies ou de fatigues qu'il évoque en introduction puis développe à son correspondant ce qu'il doit savoir sur la vie mais également sur ce qu'implique être écrivain.

    L'écriture est de toute beauté, fluide, le poète argumente, démontre et se fait même parfois prophète :

    "Cette humanité que la femme a portée à terme dans la douleur et l'humiliation se révélera le jour où, en modifiant sa situation extérieure, elle se sera dépouillée des conventions de sa seule féminité, et les hommes, qui aujourd'hui encore ne le voient pas venir, en resteront surpris et abattus. Un jour (...) seront là la jeune fille et la femme dont le nom ne marquera plus seulement l'opposition au masculin, et aura une signification propre, qui n'évoquera ni complément ni frontière, simplement vie et existence : l'être humain dans sa féminité. (p46-47)"

    J'ai beaucoup aimé car il s'adresse finalement pas seulement à un jeune poète mais l'humain, un petit livre de philosophie à l'usage des hommes (et des femmes) sur les attentes, les espoirs, les interprétations et sur l'impatience alors que tout cela demande temps et réflexion. 

    Une véritable bonne surprise, une écriture remarquable et une acuité sur le monde qui l'entoure, malgré son jeune âge à l'époque de la rédaction de ces lettres (de 28 à 33 ans) on a l'impression de lire l'analyse profonde d'un homme ayant déjà beaucoup vécu avec en plus une pensée réduite à l'essentiel et je comprends mieux pourquoi il apparaît comme référence dans de nombreux ouvrages. D'autres ouvrages de correspondances ont été publiés et même si je ne vais pas vers ses poèmes (mais pourquoi pas tenter) j'aimerais les lire car qui ne rêverait d'avoir cette faculté de rédaction.

    A lire, à relire, à méditer.... Un petit ouvrage à garder à portée de main pour le réconfort qu'il procure dans les moments de doute, pour revenir à l'essentiel et pour apprécier une vraie belle plume.

  • add_box
    Couverture du livre « Lettres à un jeune poète » de Rainer Maria Rilke aux éditions Lgf

    kadeline sur Lettres à un jeune poète de Rainer Maria Rilke

    Il y a des livres dont la rédaction de l’avis tardif n’est pas une bonne idée. Ma lecture des lettres à un jeune poète en est un bel exemple. J’ai trop tardé pour l’écrire et je m’aperçois qu’il ne m’en reste presque rien. Je n’ai qu’un ressenti sur l’écriture, un souvenir d’un aspect redondant...
    Voir plus

    Il y a des livres dont la rédaction de l’avis tardif n’est pas une bonne idée. Ma lecture des lettres à un jeune poète en est un bel exemple. J’ai trop tardé pour l’écrire et je m’aperçois qu’il ne m’en reste presque rien. Je n’ai qu’un ressenti sur l’écriture, un souvenir d’un aspect redondant qui n’apporte rien et le sentiment d’un manque. Avec ça pour écrire un avis c’est mal parti mais on va essayer. Lettres à un jeune poète est un recueil de 10 lettres envoyé par l’auteur à un jeune homme début 1900. On comprend qu’elles correspondent à des réponses au sujet de conseils d’écriture mais on n’a pas les lettres de ce jeune inconnu. C’est donc une succession de choses à mettre en place quand on veut écrire et une ode à la poésie. J’aurai préféré suivre la correspondance plutôt que d’avoir un seul point de vue. La partie des lettres qui devraient marquer le lecteur se sont les conseils et idées d’exercices mais je suis incapable de me souvenir d’un seul point abordé. La seule chose qui me reste au sujet de ces lettres c’est l’omniprésence sous une forme variée de formules d’excuses qui expliquent pourquoi la réponse a tant tardé. Niveau écriture, j’ai trouvé ça agréable à lire. Voilà ce n’est pas un avis très construit ni très pertinent mais c’est une belle illustration d’une lecture sitôt lue sitôt oubliée même si sur le moment elle était agréable.

  • add_box
    Couverture du livre « Lettres à un jeune poète » de Rainer Maria Rilke aux éditions Lgf

    valerie hervy sur Lettres à un jeune poète de Rainer Maria Rilke

    Dans ces dix lettres écrites de 1903 à 1908, le poète Rainer Maria Rilke s’adresse à un jeune homme féru de poésie et lui demandant conseil. Ce texte est considéré par beaucoup comme un véritable » guide spirituel « .
    Dans ces lettres célèbres, j’ai découvert un texte qui touche profondément...
    Voir plus

    Dans ces dix lettres écrites de 1903 à 1908, le poète Rainer Maria Rilke s’adresse à un jeune homme féru de poésie et lui demandant conseil. Ce texte est considéré par beaucoup comme un véritable » guide spirituel « .
    Dans ces lettres célèbres, j’ai découvert un texte qui touche profondément par sa justesse et son humilité.
    Il est question du rapport à l’art, à la création. Chercher au plus profond de soi la source d’inspiration. Ne pas s’encombrer des autres, des critiques qui pèsent souvent trop lourd. Puiser dans les choses simples, la nature, la vie, l’enfance, cette malle des souvenirs. La solitude reste ici la compagne fidèle, elle n’est pas pesante mais doit être recherchée pour les richesses qu’elle nous transmet.
    La tristesse qui peut nous animer, se doit d’être vécu comme un passage obligé, une avancée vers l’avenir qui permet de nous transformer.
    Il est aussi question de la difficulté d’aimer. L’amour n’est pas donné mais s’apprend patiemment au fil des années
    Rilke s’adresse toujours avec franchise au jeune Kappus. Les phrases résonnent et sa philosophie nous transporte au-delà des lignes.
    Dans la première lettre, il aborde la question de l’absolue nécessité d’écrire, de ce besoin qui dépasse tout et qui remplit une vie.

  • add_box
    Couverture du livre « Lettres à un jeune poète » de Rainer Maria Rilke aux éditions Lgf

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !