Pouzoullic Herve

Pouzoullic Herve
Nourri au kouign-amann breton, Hervé Pouzoullic quitte son univers granitique pour rejoindre Sciences Po Paris. Son parcours professionnel l'a amené à beaucoup voyager. Soucieux de préserver le suspense haletant de son premier roman, nous ne révélerons pas ici la nationalité de son épouse.
Voir plus
Nourri au kouign-amann breton, Hervé Pouzoullic quitte son univers granitique pour rejoindre Sciences Po Paris. Son parcours professionnel l'a amené à beaucoup voyager. Soucieux de préserver le suspense haletant de son premier roman, nous ne révélerons pas ici la nationalité de son épouse.

Avis (12)

  • Couverture du livre « L'homme qui voulait aimer sa femme » de Pouzoullic Herve aux éditions Anne Carriere

    Geneviève Munier sur L'homme qui voulait aimer sa femme de Pouzoullic Herve

    Dès sa sortie, j’avais acheté le premier roman d’Hervé Pouzoullic, "Le bigorneau fait la roue". J’avais été attirée par la consonance bretonne du nom de l’auteur et le bigorneau du titre, un de mes fruits de mer préférés. Je m’en étais régalée. Le deuxième, "L’homme qui voulait aimer sa femme"...
    Voir plus

    Dès sa sortie, j’avais acheté le premier roman d’Hervé Pouzoullic, "Le bigorneau fait la roue". J’avais été attirée par la consonance bretonne du nom de l’auteur et le bigorneau du titre, un de mes fruits de mer préférés. Je m’en étais régalée. Le deuxième, "L’homme qui voulait aimer sa femme" m’a été adressé par la maison d’édition Anne Carrière que je remercie sincèrement.

    Aujourd’hui, Marc a dix ans de plus. Il est marié avec Vasilissa qui a quitté Moscou pour vivre à Paris avec lui. Leurs deux enfants sont adorables et leur chien, qui répond au nom improbable de Krouchtchev, suit une psychothérapie. Celui-là m’a quelque peu agacée, je dois l’avouer. Bref, une famille "lambda" en quelque sorte, sauf que Marc ne s’en contente pas. L’amour n’est plus passion et il souhaiterait y remédier… alors, il décide d’écrire un roman à la gloire de sa femme…

    Le ton de ce nouvel ouvrage est toujours léger, pétillant, drôle. Les personnages possèdent tous un côté attachant. Même si Marc suinte l’égoïsme, pour ne pas dire l’égocentrisme, je ne peux lui en vouloir tant il met de bonne volonté dans ce qu’il entreprend. Vasilissa m’a semblé plus raisonnable, car plus tranquille et peut-être moins romantique. Je ne parle pas des relations familiales, toujours compliquées, je laisse ce soin à l’auteur "Cette affaire rejoignait la poussière des autres drames glissée sous l’immense tapis des non-dits familiaux."

    L’écriture est d’une grande simplicité parsemée de petites touches de poésie "Sur sa joue, un grain de beauté dessinait une île, une terre minuscule pour naufragé de la vie. Ses longs cils balayaient l’eau." La lecture peut ainsi prendre la vitesse d’un cheval au galop. Rien ne fait obstacle aux pages qui se tournent prestement à la recherche d’une anecdote nouvelle ou d’un récent coup du sort, et Dieu sait qu’il en existe.
    C’est léger, je l’ai déjà dit, et pourtant derrière tout ça se dessine une réflexion sur la vie de couple, l’art de faire durer l’amour et le besoin continuel de prêter attention à l’autre. Marc s’y emploie, maladroitement le plus souvent mais le cœur y est. Il ne me fut pas désagréable non plus de retrouver des allusions relatives au premier récit de l’auteur.

    Je conseillerais la lecture de ce roman à l’ombre d’un parasol au bord de l’océan ou sous un arbre, un verre de cidre à portée de main, à consommer avec modération, naturellement. Non, je ne parle pas du roman. Et vous pourrez imaginer le troisième volet de cette aventure celto-russe, peut-être bien déjà en gestation, au regard du cliffhanger final.

    www.memo-emoi.fr

  • Couverture du livre « Le bigorneau fait la roue » de Pouzoullic Herve aux éditions Anne Carriere

    Nathalie Mercier sur Le bigorneau fait la roue de Pouzoullic Herve

    Un vrai coup de coeur ! Une bouffée d'oxygène. Hervé Pouzoullic nous livre là un roman subtil, drôle, aux situations cocasses.
    Le personnage de Marc....ah ! ce Marc....comme il est attachant. Il cherche le grand amour qui dure toute une vie. Ce bel amour si rare de nos jours où les couples se...
    Voir plus

    Un vrai coup de coeur ! Une bouffée d'oxygène. Hervé Pouzoullic nous livre là un roman subtil, drôle, aux situations cocasses.
    Le personnage de Marc....ah ! ce Marc....comme il est attachant. Il cherche le grand amour qui dure toute une vie. Ce bel amour si rare de nos jours où les couples se font et se défont (parfois pour si peu de choses !).
    Bien conseillé par sa famille-refuge, il se tourne donc vers une recherche dans l'amour à l'international.
    Mon Dieu, dans quelle galère est-il allé se mettre ? Je ne compte pas le nombre de fois où j'ai souri et même ri au fil de ses aventures.
    A l'époque des sms où les voyelles n'apparaissent plus ou si peu dans les messages, j'ai beaucoup aimé le choix très judicieux d'Hervé Pouzoullic d'employer le passé simple. Les insertions de la poésie n'en rendent que la lecture encore plus agréable, sans oublier les autres références culturelles (le "ça dépend, ça dépasse" m'a fait littéralement éclater de rire).
    Bref, je verrais bien une adaptation cinématographique de ce premier roman et pour clore mon propos, je dirais même qu'il devrait être remboursé par la sécurité sociale et au Diable les anti-dépresseurs, les somnifères et autres poisons qui enrichissent les laboratoires !
    Enrichissez-vous plutôt de la lecture du "Bigorneau fait la roue" !!!!.
    Moi je m'en vais commander "L'homme qui voulait aimer sa femme" dès sa sortie.

  • Couverture du livre « Le bigorneau fait la roue » de Pouzoullic Herve aux éditions Anne Carriere

    Joëlle Guinard sur Le bigorneau fait la roue de Pouzoullic Herve

    http://leslivresdejoelle.blogspot.fr/2018/05/le-bigorneau-fait-la-roue-dherve_7.html

    Marc, un jeune homme de 23 ans d'origine bretonne, étudiant à Sciences Po depuis des années, cherche un sens à sa vie. Brillant dans ses études, il n'a pas la même réussite dans ses relations amoureuses. Il...
    Voir plus

    http://leslivresdejoelle.blogspot.fr/2018/05/le-bigorneau-fait-la-roue-dherve_7.html

    Marc, un jeune homme de 23 ans d'origine bretonne, étudiant à Sciences Po depuis des années, cherche un sens à sa vie. Brillant dans ses études, il n'a pas la même réussite dans ses relations amoureuses. Il cherche comment trouver l'amour car chacune de ses histoires se termine mal, il se retrouve plaqué en général au bout de trois jours, un amour durable reste son rêve absolu...

    Marc va chercher du réconfort auprès de ses parents et surtout de sa grand-mère qu'il adore... Il apprend ainsi que le secret d'un couple qui dure est l’incompréhension mutuelle. Il va alors décider de séduire des jeunes femmes étrangères, il pense qu'une différence de culture va lui garantir la longévité amoureuse à laquelle il aspire tant... Il va rechercher l'amour à l'international auprès d'une italienne, puis d'une américaine et d'une russe...

    Voici un premier roman léger et rafraîchissant, un livre sans prétention à la lecture fluide à glisser entre deux lectures plus lourdes. L'immense culture du héros est le prétexte tout trouvé pour l'auteur de glisser de multiples références littéraires et cinématographiques au gré des ses mésaventures. Distrayant, ce roman au joli titre et à la magnifique couverture constituée d'un bigorneau affublé d'une queue de paon, nous raconte une histoire où, pour une fois, les rôles sont inversés, où pour une fois c'est l'homme qui est à la recherche de l'âme sœur.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com