Pierre Pelot

Pierre Pelot
Né en 1945, Pierre Pelot a signé plus d'une centaine de livres, du polar à la SF, en passant par la BD. Il est l'auteur notamment de L'Été en pente douce, Natural Killer, C'est ainsi que les hommes vivent, Méchamment dimanche, L'Ombre des voyageuses et La Montagne des boeufs sauvages.

Articles (2)

Voir tous les articles

Avis (15)

  • Couverture du livre « Braves gens du purgatoire » de Pierre Pelot aux éditions Heloise D'ormesson

    Anita Millot sur Braves gens du purgatoire de Pierre Pelot

    La lecture de ce roman est une grande aventure qui se mérite et en atteindre le bout sans encombre est un sacré challenge !
    À bon entendeur : salut !
    Pierre Pelot nous annonce d'emblée la mort de Maxime, le grand-père de Lorena, Il se serait pendu après avoir tué Anne Lisa, sa compagne,...
    Voir plus

    La lecture de ce roman est une grande aventure qui se mérite et en atteindre le bout sans encombre est un sacré challenge !
    À bon entendeur : salut !
    Pierre Pelot nous annonce d'emblée la mort de Maxime, le grand-père de Lorena, Il se serait pendu après avoir tué Anne Lisa, sa compagne, d'un coup de fusil. Une dispute qui aurait mal tourné ou un coup de folie d'un vieil homme perdant la tête ... Sauf que Lorena et ses parents, Adelin et Pauline, ne croient pas un seul instant que Maxime, "l'homme aux loups" ait pu faire une chose pareille !

    Voilà le décor est planté ...

    Enfin, pas tout à fait car Pierre Pelot va lentement nous diffuser des informations sur la famille Bansher et distiller le doute, tel un poison. Un doute qui va partager les habitants de la vallée vosgienne et les monter peu à peu les uns contre les autres ... Dans un style littéraire bien à lui, l'auteur fait de nombreux allers-retours, du passé au présent, pour nous éclairer dans un premier temps, enfin semble-t-il, et pour mieux jeter la confusion par la suite.

    Un suicide ? Un assassinat ? Et dans ce cas pourquoi ? Quel est le rôle de Simon l'écrivain dans tout cela ? Qui sont exactement les ancêtres d'Adelin ?

    Dans ce village perdu des Vosges, les habitants y mettent tous un peu leur grain de sel ... La vie y est dure, les gens plus ou moins mauvais ... Lorena rêve d'en partir avec Justin, "l'étranger" venu du Jura ...

    Attention, si vous ne voulez pas vous y perdre totalement, vous n'avez pas intérêt à en oublier une seule ligne ! Il vous faudra parfois revenir sur le chapitre précédent pour vérifier que vous avez bien tout compris ! Pierre Pelot écrit avec beaucoup d'humanité mais néanmoins il reste intraitable, il faut décortiquer, partir et revenir à plusieurs reprises sur des détails du passé, un peu comme on le ferait pour une enquête policière. Et surtout, surtout, s'armer d'une immense patience !

    Pierre Pelot aurait dit qu'il s'agissait de son dernier roman car il est fatigué : un récit pareil, je peux comprendre ! ...

  • Couverture du livre « Les hommes sans futur t.1 ; les mangeurs d'argile » de Pierre Pelot aux éditions French Pulp

    P'tite Baf sur Les hommes sans futur t.1 ; les mangeurs d'argile de Pierre Pelot

    Un univers post-apocalyptique, des villes ravagées, une violence généralisée…que s'est-il passé sur terre ? Et cette fille Lice, qu'a-t-elle vu dans le Nord qui la terrifiée, l'obsède et la pousse à fuir vers le Sud, entraînant son entourage dans la folle équipée…
    Je me souvenais avoir lu...
    Voir plus

    Un univers post-apocalyptique, des villes ravagées, une violence généralisée…que s'est-il passé sur terre ? Et cette fille Lice, qu'a-t-elle vu dans le Nord qui la terrifiée, l'obsède et la pousse à fuir vers le Sud, entraînant son entourage dans la folle équipée…
    Je me souvenais avoir lu Pierre Pelot, lorsque j'ai fait une recherche sur internet, la couverture de l'édition de 1981 ne m'était pas inconnue. Et franchement je la préfère à celle de cette édition French-Pulp de 2018, sans doute parce qu'elle est plus mystérieuse alors que l'illustration de cette nouvelle édition fait directement référence à la violence. Je ne me souvenais pas du tout de l'histoire.
    Me voilà donc replongée dans cette fiction : d'emblée un récit qui nous enchaîne, que l'on a difficile à quitter, on s'attache aux personnages et on a envie de savoir ce qu'il advient d'eux. Un polar dans un monde ne mutation. On est fasciné par le contexte dans lequel les protagonistes évoluent : qu'est-il arrivé dans ce monde, quelles en sont les règles, les coutumes et comment ce contexte affecte les héros. Il y a un lien étroit entre les individus et leur univers, l'histoire et son contexte sont étroitement connectés.
    Cette planète, cette société, je l'imagine en me référant aux territoires dessinés par Auclair pour Simon du Fleuve.
    Et me voilà donc scotchée aux destins de ces mangeurs d'argile à la fin du tome I.
    Merci aux éditions French Pulp pour cet envoi, j'attends impatiemment la suite (6 tomes au total)

    A bientôt et savourez le présent même si cette esquisse d'avenir vous fait frémir.

  • Couverture du livre « Une autre saison comme le printemps » de Pierre Pelot aux éditions Heloise D'ormesson

    regine recchiuti sur Une autre saison comme le printemps de Pierre Pelot

    UNE AUTRE SAISON COMME LE PRINTEMPS DE L’AUTEUR PIERRE PELOT 248 PAGES SORTIE NOVEMBRE 2016 (UN EXCELLENT LIVRE)

    Résumé :


    Désormais installé aux États-Unis avec sa femme, François Doralli, alias Dorall Keepsake, auteur de renommée internationale, est l'invité d'honneur d'un festival de...
    Voir plus

    UNE AUTRE SAISON COMME LE PRINTEMPS DE L’AUTEUR PIERRE PELOT 248 PAGES SORTIE NOVEMBRE 2016 (UN EXCELLENT LIVRE)

    Résumé :


    Désormais installé aux États-Unis avec sa femme, François Doralli, alias Dorall Keepsake, auteur de renommée internationale, est l'invité d'honneur d'un festival de polar à Metz. Mais son séjour prend une tournure inattendue lorsqu'Élisa, une amie d'enfance, le sollicite pour retrouver son fils de neuf ans, Nathaniel, victime d'un kidnapping. N'est-il pas spécialiste des disparitions dont il a fait sa matière romanesque ? Ne doit-il pas cela à Élisa, dont la situation s'accommoderait difficilement d'un recours à la police ? Doralli accepte, quoiqu'il soupçonne une sombre manipulation.
    Le romancier se mue en enquêteur. Et pendant ce temps Nathaniel marche vers le Sud en compagnie d'un homme qu'il appelle papa.
    Une autre saison comme le printemps est une histoire qui ne ressemble à aucune autre. À travers une intrigue aux multiples entrées, où les indices sont savamment distillés.

    Mon avis :

    Je viens de terminer ce très beau roman poétique, énigmatique, passionnant. Une superbe intrigue par le biais d’un écrivain de polar et d’un petit garçon de 9 ans. Nous partons sur les traces d’un kidnapping et du surnaturel. Plusieurs histoires se croisent, se mêlent, se lient.

    Le rapport des êtres humains face à la mort de ceux que l’on aime et aussi de ceux que l’on déteste est le grand sujet de ce livre.

    A lire absolument : cet auteur inconnu pour ma part m’a séduite par son écriture, l’émotion si intense qui se dégage de cette histoire.

    Une très belle découverte, Je conseille vivement cette lecture.

    Go en librairie.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !