Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Phyllis Dorothy James

Phyllis Dorothy James

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (29)

  • add_box
    Couverture du livre « Le plus noir des crimes » de Phyllis Dorothy James aux éditions Fayard

    Lison CARPENTIER sur Le plus noir des crimes de Phyllis Dorothy James

    Ce livre publié par les Editions Fayard à l’occasion du centenaire de la naissance de Phyllis.Dorothy James, (décédée en 2014), n’est ni un roman ni un recueil de nouvelles à part entière. Il s’agit en quelques sorte d’un livre « hommage » à cette reine du crime. C’est une des auteures que j’ai...
    Voir plus

    Ce livre publié par les Editions Fayard à l’occasion du centenaire de la naissance de Phyllis.Dorothy James, (décédée en 2014), n’est ni un roman ni un recueil de nouvelles à part entière. Il s’agit en quelques sorte d’un livre « hommage » à cette reine du crime. C’est une des auteures que j’ai le plus lu, avec Agatha Christie et Patricia Highsmith: ce fut un plaisir de la retrouver dans Le plus noir des crimes.

    Je précise qu’il n’y a dans ce livre, composé de trois parties, qu’une seule nouvelle d’une vingtaine de pages, inédite, intitulée « Un petit boulot à côté« . Malgré sa brièveté, c’est une petite pépite: un ancien pensionnaire d’internat est harcelé durant sa scolarité par un jeune garçon dont il se jure de se venger un jour. Parvenu à l’âge adulte avec une bonne situation, il n’en a pas moins perdu de vue son objectif et parvient à retrouver son harceleur : il va réaliser le crime parfait, accréditant l’expression « la vengeance est un plat qui se mange froid« . J’ai aimé retrouver le style élégant de l’auteure anglaise, la fluidité du récit et le dénouement qui réserve une surprise particulièrement subtile!

    S’ensuit un essai de la romancière sur le genre policier, elle y évoque les auteures qui l’ont inspiré et pour qui elle vouait une grande admiration: A.Christie, Dorothy L.Sayers, Margery Allingham et Ngaio Marsh. Comme ses pairs, P.D James cultivait l’art de l’intrigue policière, en développant l’aspect psychologique des personnages. Elle nous livre quelques procédés concernant ses créations littéraires.

    La dernière partie répertorie en une biographie détaillée les oeuvres de l’auteur : le cycle consacré au commissaire Adam Dalgliesh (14 romans), 2 romans consacrés à la détective privée Cordelia Gray ainsi que divers romans policiers historiques, romans d’anticipation et recueils de nouvelles.

    P.D James était et restera une très grande dame du roman policier. Le plus noir des crimes est l’occasion de mettre son oeuvre en lumière et s’adresse aussi bien aux amateurs de l’écrivaine anglaise qu’aux lecteurs désireux de la découvrir. Je remercie les Editions Fayard ainsi que Net Galley pour cette lecture.

  • add_box
    Couverture du livre « Le plus noir des crimes » de Phyllis Dorothy James aux éditions Fayard

    Chantal YVENOU sur Le plus noir des crimes de Phyllis Dorothy James

    Cet inédit d’une grande dame du polar, P.D James, est publié alors que l'on célèbre le centenaire de sa naissance.

    C'est une nouvelle d’une vingtaine de pages.

    Un ex-souffre douleur voue une haine féroce au cheffaillon de ses années de collège, qui lui accordait parfois ses faveurs pour...
    Voir plus

    Cet inédit d’une grande dame du polar, P.D James, est publié alors que l'on célèbre le centenaire de sa naissance.

    C'est une nouvelle d’une vingtaine de pages.

    Un ex-souffre douleur voue une haine féroce au cheffaillon de ses années de collège, qui lui accordait parfois ses faveurs pour mieux l’humilier. Des années plus tard, le tortionnaire à qui tout réussit, continue à parader entouré d’une cour d’admirateurs cupides. Mais l’heure de la vengeance a sonné, le crime parfait est programmé.

    Au terme de cette nouvelle, qui malgré sa brièveté, contient tous les ingrédients d’un bon suspens, on découvre un essai de l’auteur, sur ce qui fait un bon polar. Elle y évoque les grandes dames du genre, Dorothy L. Sayers, Margery Allingham et Ngaio Marsh, sans oublier la reine du genre Agatha Christie.

    Suivent une évocation des principaux ouvrages avec un résumé et leur référence.

    C’est intéressant quand on connait et apprécie l’auteur et son oeuvre, mais c’est aussi une mise en bouche qui peut donner envie de la découvrir . Ses polars offrent toujours une intrigue complexe tout en proposant l’exploration minutieuse d’un milieu social et une bonne étude psychologique des personnages.

  • add_box
    Couverture du livre « Les douze indices de Noël ; et autres récits » de Phyllis Dorothy James aux éditions Fayard

    Marie Claude Lahellec sur Les douze indices de Noël ; et autres récits de Phyllis Dorothy James

    Une petite merveille que ces nouvelles de la grande P.D. James ! Comme toujours avec elle, un style fluide, des histoires percutantes, des enquêtes rondement menées qui surprennent. Un recueil à dévorer !

    Une petite merveille que ces nouvelles de la grande P.D. James ! Comme toujours avec elle, un style fluide, des histoires percutantes, des enquêtes rondement menées qui surprennent. Un recueil à dévorer !

  • add_box
    Couverture du livre « Meurtres en soutane » de Phyllis Dorothy James aux éditions Lgf

    Mudès sur Meurtres en soutane de Phyllis Dorothy James

    J'ai beaucoup apprécié ce livre, il faut aimer le côté ecclésiastique

    J'ai beaucoup apprécié ce livre, il faut aimer le côté ecclésiastique