Philippe Torreton

Philippe Torreton

Philippe Torreton est né à Rouen le 13 octobre 1965. Après des études d’art dramatique au conservatoire national, il entre à la Comédie-Française en 1990 comme pensionnaire et en devient sociétaire quatre ans plus tard. Il y interprète notamment Scapin, Tartuffe et Arlequin, chez Goldoni et Mariv...

Voir plus

Philippe Torreton est né à Rouen le 13 octobre 1965. Après des études d’art dramatique au conservatoire national, il entre à la Comédie-Française en 1990 comme pensionnaire et en devient sociétaire quatre ans plus tard. Il y interprète notamment Scapin, Tartuffe et Arlequin, chez Goldoni et Marivaux.

Après avoir démissionné en 1999, il joue dans Henri V de Shakespeare, dans la cour d’honneur du palais des papes à Avignon, ou encore dans Du malheur d’avoir de l’esprit de Griboïedov, Richard III de Shakespeare et Oncle Vania de Tchekhov.

Premier acteur de la Comédie-Française à recevoir un César pour Capitaine Conan de Bertrand Tavernier, Philippe Torreton est également chevalier de l’Ordre national du mérite.

(source le livre de poche)

Articles (1)

Avis (30)

  • add_box
    Couverture du livre « Mémé » de Philippe Torreton aux éditions J'ai Lu

    Françoise Gosselin sur Mémé de Philippe Torreton

    J'aime bien, je me suis retrouvée chez ma Mémère à moi où je passais toujours mes vacances avec les cousins et les cousines. Trop de souvenirs! Merci monsieur Torreton!.

    J'aime bien, je me suis retrouvée chez ma Mémère à moi où je passais toujours mes vacances avec les cousins et les cousines. Trop de souvenirs! Merci monsieur Torreton!.

  • add_box
    Couverture du livre « Mémé » de Philippe Torreton aux éditions J'ai Lu

    Tuppence sur Mémé de Philippe Torreton

    Merci à Philippe TORRETON qui a fait ressusciter ma mémé normande le temps d'un roman. Car effectivement tout le monde a eu une mémé approchante de celle décrite par l'auteur, mais une mémé normande avec les mêmes caractéristiques m'a fait penser qu'il était peut-être un cousin éloigné ignoré et...
    Voir plus

    Merci à Philippe TORRETON qui a fait ressusciter ma mémé normande le temps d'un roman. Car effectivement tout le monde a eu une mémé approchante de celle décrite par l'auteur, mais une mémé normande avec les mêmes caractéristiques m'a fait penser qu'il était peut-être un cousin éloigné ignoré et que nous avions partagé la même grand-mère. Que de fraîcheur, de drôlerie et d'amour que ce petit roman qui se lit pas si vite que cela, car j'ai eu envie de faire durer ce moment où je retrouvais les mêmes jeux, les mêmes gestes de cette grand-mère guère causante mais tellement aimante. Un livre qui fait chaud au cœur et qui relate un passé joyeux qui ne reviendra plus et que les nouvelles générations ne connaîtront jamais plus. Car Philippe TORRETON ne fait pas qu'évoquer sa "mémé", il nous parle d'un temps où tout était permis, un temps révolu où il faisait bon vivre, même avec pas grand-chose, mais où les sentiments étaient plus importants que le désir de posséder qui fait la société d'aujourd'hui. En quelques pages l'auteur ramène les choses à leur véritable valeur, une bouffée d'air frais, un vent vivifiant, un éloge à des gens simples qui ont œuvré toute une vie et dont on ne parlera jamais. Grâce à l'amour de son petit-fils, cette mémé est sortie de son anonymat pour notre plus grand plaisir.

  • add_box
    Couverture du livre « Mémé » de Philippe Torreton aux éditions J'ai Lu

    Rebecca Gressier - Renard sur Mémé de Philippe Torreton

    J'étais ravie de découvrir cet auteur grâce à Lecteurs.com. À peine reçu, je me suis dépêchée de le lire mais j'ai le regret de dire que ce livre m'a déçu... je m'attendais à autre chose. J'ai trouvé l'histoire trop plaquée, trop énumérative de souvenirs. J'ai pas réussi à rentrer dans la peau...
    Voir plus

    J'étais ravie de découvrir cet auteur grâce à Lecteurs.com. À peine reçu, je me suis dépêchée de le lire mais j'ai le regret de dire que ce livre m'a déçu... je m'attendais à autre chose. J'ai trouvé l'histoire trop plaquée, trop énumérative de souvenirs. J'ai pas réussi à rentrer dans la peau du personnage. J'en suis désolée pour l'auteur...

  • add_box
    Couverture du livre « Mémé » de Philippe Torreton aux éditions J'ai Lu

    Fabienne DEFOSSE sur Mémé de Philippe Torreton

    On connait l'acteur, l'homme engagé, on connait peut-être moins l'écrivain, et pourtant... Le lire est aussi délicieux que de le voir incarner un personnage ou défendre une cause. Avec Mémé, Philippe Torreton rend un hommage tendre et bouleversant à sa grand-mère. Elle lui manquait tellement,...
    Voir plus

    On connait l'acteur, l'homme engagé, on connait peut-être moins l'écrivain, et pourtant... Le lire est aussi délicieux que de le voir incarner un personnage ou défendre une cause. Avec Mémé, Philippe Torreton rend un hommage tendre et bouleversant à sa grand-mère. Elle lui manquait tellement, qu'il a souhaité lui redonner vie par touches impressionnistes.

    Mémé, c'est le portrait amoureusement ciselé par Philippe Torreton de sa grand-mère Denise, une femme de peu de biens mais de beaucoup de cœur, une femme qui a mené une vie simple dans le bocage normand, une vie de labeur rythmée au gré des saisons, une vie loin de tout confort et de tout surplus. Mémé est tel un puzzle, chaque souvenir est un morceau de cette enfance perdue, qui mis bout à bout permet de reconstituer la vie simple de cette femme. Mémé c’est aussi la mémoire d’un enfant attaché à un lieu sans confort mais rempli d’amour, la maison où il passe tous ses week-ends.

    Il y a beaucoup de pudeur et de non-dits dans ce récit. Le portrait esquissé par Philippe Torreton de sa Mémé est bouleversant, percutant. Tendresse et dureté se mêlent. Sa Mémé est universelle, elle est semblable à toutes nos grand-mères. L'évocation de ses souvenirs, nous renvoient inévitablement au temps où nous portions des culottes courtes ou des couettes.

    Le style de Philippe Torreton est direct, abrupt, ses phrases sont courtes, sans aucune fioriture, pourtant l'émotion est omniprésente. Aucun doute, il sait écrire. On vit pleinement chaque moment dépeint. On ressent les courants d'air qui se glissent sous les portes, on suit du regard les gouttelettes d'humidité ruisselant sur les vitres, l'odeur de la gelée de groseilles nous chatouille les narines... Chaque souvenir est magistralement décrit. Tout est empreint de cet amour incommensurable que Philippe Torreton voue à cette femme.

    Mémé, même si Mémé ça ne se dit plus, est un peu notre madeleine de Proust. Ce récit a beau être court, il est de ceux qui sont inoubliables. A lire et à relire sans modération.

    Il me reste à remercier Lecteurs.com de m'avoir offert ce joli moment de lecture.

    Belle lecture !


    http://the-fab-blog.blogspot.fr/2017/03/mon-avis-sur-meme-de-philippe-torreton.html

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !