Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Philippe Pelaez

Philippe Pelaez

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, connectez-vous pour proposez la vôtre :

/1200

Merci d’utiliser une photo au format portrait en indiquant les copyrights éventuels si elle n’est pas libre de droits.

Nous nous réservons le droit de refuser toute biographie qui contreviendrait aux règles énoncées ci-dessus et à celles du site.

Les textes à caractère commercial ou publicitaire ne sont pas autorisés.

Avis sur cet auteur (15)

  • add_box
    Couverture du livre « L'écluse » de Philippe Pelaez et Aris aux éditions Bamboo

    bulle.noire sur L'écluse de Philippe Pelaez - Aris

    C’est la rentrée BD, ou presque, avec ce one-shot paru hier chez Grand Angle avec au scénario le prolifique Philippe Pelaez et au dessin Gilles Aris que je découvre.

    Cette couv très réussie cache un polar rural saveur années 60. Des femmes sont retrouvées noyées dans une écluse. A Douelle les...
    Voir plus

    C’est la rentrée BD, ou presque, avec ce one-shot paru hier chez Grand Angle avec au scénario le prolifique Philippe Pelaez et au dessin Gilles Aris que je découvre.

    Cette couv très réussie cache un polar rural saveur années 60. Des femmes sont retrouvées noyées dans une écluse. A Douelle les regards se tournent vers Octave, l’éclusier façon Quasimodo. Un flic vient de Cahors pour faire la lumière sur cette histoire…

    Un scénario bien foutu qui nous tient en haleine jusqu’à la dernière page, Philippe Pelaez confirme son talent pour écrire des histoires aux ingrédients historiques et policiers bien assaisonnés… Les personnages sont truculents et l’ambiance générale entre Pagnol et Hugo est prenante.

    Le dessin de Gilles Aris m’a d’abord un peu déconcerté, ces petits bonhommes aux gueules bien marquées sont étonnants, puis je me suis laissé mener dans ce petit village du Lot où le rejet de la différence, les non-dits et la haine peuvent mener au drame. Les couleurs réussies apportent le petit côté vieillot et la chaleur du soleil du sud-ouest…

    Une belle réussite pour ce polar dont on ne voit pas la fin venir avant la dernière planche… Ce Monsieur Pelaez m’intrigue, j’ai donc décidé de l’interviewer ! A suivre sur ma page insta bulle.noire !

  • add_box
    Couverture du livre « Automne, en baie de Somme : histoire complète » de Philippe Pelaez et Alexis Chabert aux éditions Bamboo

    Matatoune sur Automne, en baie de Somme : histoire complète de Philippe Pelaez - Alexis Chabert

    Ce roman graphique, Automne en baie de Somme, m’a tout de suite conquise ! Non seulement, les dessins sont magnifiques mais la Belle-Époque qu’il évoque plonge le lecteur dans une enquête policière à résoudre.

    Alexandre de Breucq est retrouvé sur une goélette, échouée en Baie de Somme. Riche...
    Voir plus

    Ce roman graphique, Automne en baie de Somme, m’a tout de suite conquise ! Non seulement, les dessins sont magnifiques mais la Belle-Époque qu’il évoque plonge le lecteur dans une enquête policière à résoudre.

    Alexandre de Breucq est retrouvé sur une goélette, échouée en Baie de Somme. Riche industriel, le poison administré a du rendre son agonie pénible et surtout longue, m’étant le mobile de la vengeance au premier plan ! Malgré tout, la victime a tracé un énigmatique 266 qui devrait bien être utile à l’Inspecteur Amaury Broyan, policier renommé même si depuis le décès de sa fille…

    Bien sûr, il cherche à qui profite le crime ? Assurément, sa veuve, Marthe de Breucq ! Surtout qu’elle revendique au Conseil d’administration rapidement la direction de l’entreprise, Les Fonderies de Breucq. Bien sûr, il y a aussi sa maîtresse, Axelle Valencourt, une magnifique jeune femme qui pose pour les peintres, et notamment Mucha pour ces célèbres Quatre Saisons. Mais, quel serait son mobile, elle qui perd avec son amant sa subsistance financière ?

    La suite ici
    https://vagabondageautourdesoi.com/2022/08/02/automne-en-baie-de-somme/

  • add_box
    Couverture du livre « Le bossu de Montfaucon t.1 ; Notre-Soeur » de Eric Stalner et Philippe Pelaez aux éditions Bamboo

    Pascal TOURRES sur Le bossu de Montfaucon t.1 ; Notre-Soeur de Eric Stalner - Philippe Pelaez

    La citation de Umberto Eco en exergue donne la tonalité de cette "BD d'aventure historique" :
    "Il n'y a rien de plus romanesque que la réalité"

    Et la "Chronologie de la Guerre Folle" ainsi que la généalogie des Valois en fin de ce volume 1 donnent de bons points de repères.

    Entre ces...
    Voir plus

    La citation de Umberto Eco en exergue donne la tonalité de cette "BD d'aventure historique" :
    "Il n'y a rien de plus romanesque que la réalité"

    Et la "Chronologie de la Guerre Folle" ainsi que la généalogie des Valois en fin de ce volume 1 donnent de bons points de repères.

    Entre ces deux références historiques, souffle un peu de l'esprit de Victor Hugo sur Philippe Pelaez qui s'empare de l'Histoire (avec sa Grande H) et redonne vie à Quasimodo. Eric Stalner met son talent au service de cette histoire qui redonne du lustre à la BD historique d'aventure.
    Un petit plaisir de lecture ... comme certains bonbons de l'enfance.

  • add_box
    Couverture du livre « Automne, en baie de Somme : histoire complète » de Philippe Pelaez et Alexis Chabert aux éditions Bamboo

    Claire @fillefan2bd @bd.pour.enfants.sages sur Automne, en baie de Somme : histoire complète de Philippe Pelaez - Alexis Chabert

    Il est des couvertures qui vous font choisir un album sans avoir besoin de regarder à l’intérieur. Automne en baie de Somme est l’un de ceux-là. La référence à Alfons Mucha (1860-1939) y est pour beaucoup. L’époque est là, bien définie, c’est la Belle Époque et son emblématique Art nouveau, qui...
    Voir plus

    Il est des couvertures qui vous font choisir un album sans avoir besoin de regarder à l’intérieur. Automne en baie de Somme est l’un de ceux-là. La référence à Alfons Mucha (1860-1939) y est pour beaucoup. L’époque est là, bien définie, c’est la Belle Époque et son emblématique Art nouveau, qui met si bien en valeur les courbes des femmes.
    ~
    Des femmes, il en est fortement question dans ce récit. Une officielle Marthe, l’épouse du richissime Alexandre de Breucq. Une officieuse Axelle Valencourt, la maîtresse, qui pose comme modèle pour Mucha. Quand l’industriel est assassiné dans des conditions atroces sur sa goélette en baie de Somme, les soupçons ne peuvent que se porter sur elles. L’inspecteur Amaury Broyan est dépêché sur place par le ministre pour les premières constatations d’usage. Mais qui donc a pu infliger de telles souffrances à un homme bon, qui se souciait du bien-être de ses ouvriers, au point de leur donner un siège au sein du conseil d’administration de son entreprise ?

    Le scénario de Philippe Pelaez se déroule de façon implacable, comme l’est Broyan, déterminé à faire toute la lumière sur cette affaire qui se révèlera être plus sordide que ce que l’on pouvait imaginer. Le dessin à l’aquarelle d’Alexis Chabert met en valeur les femmes, à une époque où elles devaient plus paraître qu’être. La condition des femmes est largement mise en avant dans cet album, notamment grâce à des écrits de Nelly Roussel (1878-1922), écrivaine antinataliste qui s’est battue pour que les femmes puissent accéder à la contraception et à l'éducation sexuelle.

    Un album beau, passionnant, féminin et féministe, que demander de plus !

Thèmes en lien avec Philippe Pelaez

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !