Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Philippe Georget

Philippe Georget
Philippe Georget est né en 1963 quelques jours après la mort de Kennedy, donc ne cherchez pas, il a un bon alibi ! Il a 20 ans quand il découvre la solidarité en participant à la construction d'une école au Nicaragua. De retour en France, il reprend des études qui le conduiront à une licence d'hi... Voir plus
Philippe Georget est né en 1963 quelques jours après la mort de Kennedy, donc ne cherchez pas, il a un bon alibi ! Il a 20 ans quand il découvre la solidarité en participant à la construction d'une école au Nicaragua. De retour en France, il reprend des études qui le conduiront à une licence d'histoire puis une maîtrise de journalisme en 1988. Il travaille d'abord pour Radio France et Le Guide du Routard avant de se lancer dans la télévision régionale du côté d'Orléans. Il y travaille comme journaliste rédacteur, cameraman et présentateur. En 2001, il embarque femme et enfants dans son camping-car et fait le tour de la Méditerranée de Marseille à Marseille en passant par l'Italie, la Grèce, la Turquie, la Syrie, la Jordanie, la Libye et la Tunisie... À son retour, il pose ses valises dans les environs de Perpignan. Et c'est là, en pays catalan, qu'il situe la plupart des intrigues de ses romans. Une terre qu'il apprécie tout particulièrement et dont il arpente en courant – et probablement pour se défouler entre deux chapitres de son prochain roman – les sentiers sauvages. Il compte d'ailleurs trois marathons à son actif sans compter celui dont il a un jour raté le départ, ayant malencontreusement pris celui de la course d'à côté ! Un écrivain marathonien... ceci explique sans doute cela !

Avis sur cet auteur (16)

  • add_box
    Couverture du livre « L'été tous les chats s'ennuient » de Philippe Georget aux éditions Pocket

    Myriam riou sur L'été tous les chats s'ennuient de Philippe Georget

    Un très bon polar français a lire quand il fait chaud.... pour se rendre compte que les auteurs français font aussi bien (sinon mieux) que les anglo saxons ou les "nordiques"

    Un très bon polar français a lire quand il fait chaud.... pour se rendre compte que les auteurs français font aussi bien (sinon mieux) que les anglo saxons ou les "nordiques"

  • add_box
    Couverture du livre « L'été tous les chats s'ennuient » de Philippe Georget aux éditions Pocket

    oops MaBouquinerie sur L'été tous les chats s'ennuient de Philippe Georget

    Bienvenue dans la région Perpignanaise, même si l'été bat son plein, l'inspecteur Gilles Sebag et son équipe ne sont pas en vacances. La disparition d'un chauffeur de taxi vient perturber le quotidien de ce commissariat catalan, l'enquête révèle que la dernière fois qu'il a été vu, il était en...
    Voir plus

    Bienvenue dans la région Perpignanaise, même si l'été bat son plein, l'inspecteur Gilles Sebag et son équipe ne sont pas en vacances. La disparition d'un chauffeur de taxi vient perturber le quotidien de ce commissariat catalan, l'enquête révèle que la dernière fois qu'il a été vu, il était en compagnie d'une jeune hollandaise qui elle-même a disparu. Peu de temps avant, à Argelès une jeune hollandaise a été retrouvée assassinée près d'un camping, il n'en faut guère plus pour penser à l'oeuvre d'un serial killer. Pourtant la fine intuition de l'inspecteur le guide sur une tout autre piste beaucoup plus tordue mais qui s'avèrera lucrative. S'ensuit un mystérieux jeu de piste mis en place par un être machiavélique qui fait tout pour s'assurer la coopération de l'inspecteur Sebag flairant en lui un bon flic à la hauteur de son jeu. Chacun des personnages rencontrés dans ce polar nous est familier que ce soit l'inspecteur, sa femme, ses enfants, ses collègues, les présumés coupables ou non, leurs vies nous ressemblent beaucoup. L'intrigue se déroule finement sans véritables éclats mais avec une sagacité remarquable qui en fait tout le charme. Ce premier roman primé par le prix SNCF du polar 2011 présente un talent prometteur avec lequel il faudra compter c'est certain.

  • add_box
    Couverture du livre « L'été tous les chats s'ennuient » de Philippe Georget aux éditions Pocket

    Bernard Vermersch sur L'été tous les chats s'ennuient de Philippe Georget

    Un camping en été dans le Roussillon : le camping des Lauriers roses à Argeles ; Robert retraité découvre à quelques pas de là, près de la plage, le cadavre ensanglanté d’une jeune hollandaise. Perpignan, une jeune femme, Ingrid, disparaît en compagnie d’un chauffeur de taxi. Enfin une tentative...
    Voir plus

    Un camping en été dans le Roussillon : le camping des Lauriers roses à Argeles ; Robert retraité découvre à quelques pas de là, près de la plage, le cadavre ensanglanté d’une jeune hollandaise. Perpignan, une jeune femme, Ingrid, disparaît en compagnie d’un chauffeur de taxi. Enfin une tentative d’enlèvement a lieu dans les ruelles de Perpignan. Trois affaires, trois ressortissantes de nationalité hollandaise. L’inspecteur Sebag avec ses collègues du commissariat de Perpignan, jusque là englué dans la routine estivale, enquêtent mais avec peu de résultats. Des lettres anonymes adressées à l’inspecteur font songer à trois affaires liées et c’est ce que semble penser un policier venu de Paris. L’inspecteur Sebag se fie à son intuition pendant que la presse commence à évoquer une serial killer. Le prétendu assassin semble jouer au chat et à la souris avec les policiers et leur imposer un jeu cruel ; un jeu à l’issue incertaine que Sebag malgré quelques soucis côté coeur s’essaiera à résoudre dans une course contre le temps. Philippe Georget nous propose une bonne histoire avec un personnage sympathique et un récit équilibré qui au fil des pages gagne en intensité. Un excellent polar paru aux éditions Jigal en 2009 . Ce roman a obtenu le prix Polar SNCF 2011.

  • add_box
    Couverture du livre « Le paradoxe du cerf-volant » de Philippe Georget aux éditions Pocket

    Max Buvry de VAUX LIVRES sur Le paradoxe du cerf-volant de Philippe Georget

    Pierre, 27 ans, est un boxeur qui semble arrivé à la fin de sa carrière. Il s'accroche, peine à chaque combat et son entraîneur de toujours, le vieil Émile continue de veiller sur lui. Aussi, lorsqu'il perd le combat (de trop ?) par KO, les doutes deviennent insistants et le mot retraite est...
    Voir plus

    Pierre, 27 ans, est un boxeur qui semble arrivé à la fin de sa carrière. Il s'accroche, peine à chaque combat et son entraîneur de toujours, le vieil Émile continue de veiller sur lui. Aussi, lorsqu'il perd le combat (de trop ?) par KO, les doutes deviennent insistants et le mot retraite est prononcé. Pour la préparer et arrondir les fins de mois, il accepte sans grande motivation de jouer les gros bras pour Lazlo un prêteur sur gage croate que son ami Sergueï lui présente. Le lendemain de sa mission, Lazlo est découvert mort et les flics le soupçonnent, ses empreintes ayant été retrouvées sur l'arme du crime ! Pierre est littéralement immergé dans une affaire dangereuse à laquelle il ne comprend pas grand-chose, il se fait balader, s'aperçoit jour après jour qu'il ne peut faire confiance à personne («Décidemment, dans cette histoire, ils m'ont tous pris tour à tour pour le roi des truffes»), ni à la police française, ni à son ami Sergueï. L'origine de cette histoire prend racine dans l'ancien conflit de l'ex-Yougoslavie, les massacres n'ont pas été oubliés et l'histoire n'a pas encore été écrite ! Mais Pierre est un boxeur expérimenté et conserve son punch, sa ténacité, sa vivacité ! Il n'abdiquera pas tant qu'il ne sera pas tombé ou que l'arbitre aura signifié la fin du combat ! Un bon polar dense et tragique mené par un boxeur souvent tendre à la répartie et au direct efficaces.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !