Philippe Geluck

Philippe Geluck
Philippe Geluck, 40 ans de carrière et des millions de fans : théâtre, radio, télévision, presse et bien sûr édition chez Casterman (20 albums du Chat, mais aussi le Docteur G. , Geluck se lâche ou Geluck enfonce le clou). Devenu peintre et sculpteur, il est aujourd'hui l'un des auteurs les plus populaires de l'édition francophone. Sylvie Girardet a suivi des études d'Art et d'Archéologie. Fondatrice et directrice du Musée en Herbe, elle a conçu de nombreuses expositions pour le jeune public et écrit une quarantaine de livres pour enfant.
Philippe Geluck, 40 ans de carrière et des millions de fans : théâtre, radio, télévision, presse et bien sûr édition chez Casterman (20 albums du Chat, mais aussi le Docteur G. , Geluck se lâche ou Geluck enfonce le clou). Devenu peintre et sculpteur, il est aujourd'hui l'un des auteurs les plus populaires de l'édition francophone. Sylvie Girardet a suivi des études d'Art et d'Archéologie. Fondatrice et directrice du Musée en Herbe, elle a conçu de nombreuses expositions pour le jeune public et écrit une quarantaine de livres pour enfant.

Avis (18)

  • Couverture du livre « Le Chat T.21 ; chacun son chat » de Philippe Geluck aux éditions Casterman

    0.2

    Yves Mabon sur Le Chat T.21 ; chacun son chat de Philippe Geluck

    Retour du Chat en pleine forme, dans un format classique de 48 pages. Tome 21.

    Je ne vais pas faire le même coup qu'à chaque fois que je commente un album de Geluck de vous répéter que je l'ai découvert il y longtemps dans le Ouest-France de mes parents chez qui j'habitais encore et que je...
    Voir plus

    Retour du Chat en pleine forme, dans un format classique de 48 pages. Tome 21.

    Je ne vais pas faire le même coup qu'à chaque fois que je commente un album de Geluck de vous répéter que je l'ai découvert il y longtemps dans le Ouest-France de mes parents chez qui j'habitais encore et que je découpais les gags en trois cases pour les coller sur des feuilles puis sur le mur des ouatères... Ah, ben si, je vous ai refait le coup. Donc dire que j'aime beaucoup le chat est un euphémisme, et même lorsqu'il est un peu moins drôle, je suis indulgent. Ne voyez donc dans cette humble chronique qu'une ode à un personnage de BD. Ceci étant, en toute objectivité eu égard à ce que je viens de dire, l'album est très bon, Geluck s'offrant le plaisir de nous faire rire sur des situations pas drôles, tels les attentats-suicides ou les migrants de la Méditerranée. Dans ces cas-là, on rit un peu bizarrement, notamment un dessin sur les migrants qui nous fait ne pas nous sentir très à l'aise, nos richesses et notre mal de vivre montrés devant la détresse de ces pauvres gens qu'on est incapable d'accueillir dignement.

    Pour le reste, Geluck reste fidèle à ses fondamentaux : absurde, détournement de mots ou d'expressions, moqueries du Français râleur et dépressif mais aussi du Belge schizophrénique ne sachant choisir entre la Wallonie et la Flandre. Geluck est drôle, il ne respecte rien et c'est pour cela qu'on aime ses BD. En plus, plus que jamais, Le Chat commande des muscadets, et moi, même si je n'en bois pas -sauf si un bon viticulteur me contacte en m'en fournit du bon, du bio si possible- bien que vivant en plein milieu des vignes de ce vin, eh bien, on a une petite fierté à voir qu'un produit du cru est apprécié par un personnage mythique, n'ayons point peur des mots.git sta

  • Couverture du livre « Peut-on rire de tout ? » de Philippe Geluck aux éditions J'ai Lu

    0.05

    Siham Wh sur Peut-on rire de tout ? de Philippe Geluck

    L'auteur a du bien se marrer en écrivant ce livre (sans nul doute le but ultime de sa démarche).

    Il est tellement difficile pour "les gens" de rire de sa blague qu'il a fallut rajouter des parenthèses et des astérisques explicatifs tout au long du livre.

    Le fait est, qu'en règle générale,...
    Voir plus

    L'auteur a du bien se marrer en écrivant ce livre (sans nul doute le but ultime de sa démarche).

    Il est tellement difficile pour "les gens" de rire de sa blague qu'il a fallut rajouter des parenthèses et des astérisques explicatifs tout au long du livre.

    Le fait est, qu'en règle générale, une blague ça ne s'explique pas: soit elle est drôle soit elle est vraiment pourrie et si en plus elle est longue et entremêlée elle devient carrément pathétique.

    Je ne pense pas qu'écrire "arrière -arrière-arrière -arrière ..." sur 6 pages d'affilée fasse vraiment marrer.

    Au final la différence entre raconter une blague et raconter des conneries c'est la perception du public, quelqu'un le sait et en profite pour payer ses factures.

    Alors oui on peut rire de tout, surtout de la bêtise de "Peut-on rire de tout?"git sta

  • Couverture du livre « Le Chat T.20 ; le chat fait des petits » de Philippe Geluck aux éditions Casterman
Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com