Philippe Forest

Philippe Forest
Philippe Forest est né en 1962 à Paris. Il est professeur de littérature à l'université de Nantes. Critique, il collabore aux revues Art Press et Rond-Point. II est l'auteur de nombreux essais consacrés à la littérature et à l'histoire des avant-gardes (notamment Histoire de Tel Quel, Seuil, 1995... Voir plus
Philippe Forest est né en 1962 à Paris. Il est professeur de littérature à l'université de Nantes. Critique, il collabore aux revues Art Press et Rond-Point. II est l'auteur de nombreux essais consacrés à la littérature et à l'histoire des avant-gardes (notamment Histoire de Tel Quel, Seuil, 1995). Il a déjà publié aux Éditions Gallimard trois romans, L'enfant éternel, Prix Femina du Premier Roman (collection blanche, 1997, Folio n° 3115), Toute la nuit (collection blanche, 1999) et Sarinagara (collection blanche, 2004, Folio n° 4361), et un essai, Raymond Haros (Art et Artistes, 2004). Il a publié plusieurs romans et essais aux Éditions Gallimard, dont Le Nouvel amour en 2007 et Araki enfin en 2008.

Articles (3)

  • Des chats entre les pages : des livres et des matous
    Des chats entre les pages : des livres et des matous

    Un ami éditeur me disait, "Les livres sur les chats se vendent toujours, on ne peut pas en dire autant des livres sur les chiens", aussi les librairies proposent des rayonnages entiers pour comprendre ceux que Cocteau, lui-même amoureux des chats, appelait "l'âme visible de la maison" et dont Aldous Huxley disait : "Si vous voulez devenir écrivain, ayez des chats".  

  • La sélection des trente livres en lice pour le Prix Orange du Livre 2013
    La sélection des trente livres en lice pour le Prix Orange du Livre 2013

    Jeudi 4 avril 2013, le Jury du Prix Orange du Livre s'est réuni pour sélectionner les trente livres en lice pour la sélection du 13 mai qui retiendra au final 5 titres avant la désignation du lauréat en juin.

  • Philippe Forest : l'interview à propos du Siècle des nuages
    Interview de Philippe Forest à propos de son dernier roman

    A travers la figure héroïque et ordinaire de son père, Philippe Forest, l’auteur de L’Enfant éternel et de Sarinagara, signe une magnifique fresque contemporaine, avec la grande histoire de l’aviation pour toile de fond.

Avis (19)

  • add_box
    Couverture du livre « Le chat de Schrodinger » de Philippe Forest aux éditions Gallimard

    Gaelle Bourgine sur Le chat de Schrodinger de Philippe Forest

    très complexe, personnellement beaucoup trop. Certainement une dimension métaphysique, une certaine profondeur de réflexion mais sur une distance que je n'ai pas tenue. Dommage car certains passages m'ont plu, le style est alors plus accessible.

    très complexe, personnellement beaucoup trop. Certainement une dimension métaphysique, une certaine profondeur de réflexion mais sur une distance que je n'ai pas tenue. Dommage car certains passages m'ont plu, le style est alors plus accessible.

  • add_box
    Couverture du livre « Le chat de Schrodinger » de Philippe Forest aux éditions Gallimard

    (M.) Dominique Léger sur Le chat de Schrodinger de Philippe Forest

    Résumer ce livre tiendrait de la même utopie qu'expliquer l'univers aux nuls. Il y est question de tranches d'une vie, celle de l'auteur (littérature d'expérience dit-il), passées au crible des principes qu'enseigne la mécanique quantique, notamment celui qui édicte qu'un atome (qu'un objet)...
    Voir plus

    Résumer ce livre tiendrait de la même utopie qu'expliquer l'univers aux nuls. Il y est question de tranches d'une vie, celle de l'auteur (littérature d'expérience dit-il), passées au crible des principes qu'enseigne la mécanique quantique, notamment celui qui édicte qu'un atome (qu'un objet) peut revêtir simultanément un état et son état contraire (principe de superposition). Le fil rouge est un chat. Virtuel celui d'une expérience de la pensée que mène un certain Erwin Schrödinger (1887-1961) pour borner les élucubrations que génère la théorie quantique à l'élaboration de laquelle il a lui-même participé (un chat simultanément mort et vivant) ; et tigré celui perdu, adopté par l'auteur au cours d'une longue villégiature balnéaire (son "année du chat"). Noir celui de Confucius (ou d'un autre) exprimant qu'"attraper un chat noir dans l'obscurité de la nuit, est la chose la plus difficile qui soit. Surtout s'il n'y a pas de chat."

    Vous ne comprenez rien à mon explication ! Je vous comprends. Mais lisez ce roman... Ou plus précisément : lisez-le si vous êtes (comme moi) adepte de Philippe Forest. Si vous découvrez ce romancier majeur, ne commencez pas par ce dernier, le plus exigeant ; passez d'abord par le plus narratif, Le Siècle des nuages (un chef d'œuvre) ou par le plus bouleversant, L'Enfant éternel, premier de ses livres dédiés à la mort de son enfant unique, une petite fille de quatre ans (deux autres suivent sur le même sujet et toute son œuvre y revient, inéluctablement).
    Vous découvrirez un style pétri d'intelligence qui vous enveloppera dans les spirales infinies de sa pensée et de son écriture ; virtuose au gré des opus, de l'exploration de ses tourments intimes, du récit épique du siècle de l'aviation, du compte-rendu de sa méditation métaphysique. Enroulez-vous d'une volupté féline dans les plis de cette littérature de l'esprit... Le vôtre, bouleversé ou flatté, ronronnera d'aise !

  • add_box
    Couverture du livre « L'enfant eternel » de Philippe Forest aux éditions Gallimard

    lucie sluse sur L'enfant eternel de Philippe Forest

    bouleversant

    bouleversant

  • add_box
    Couverture du livre « L'enfant eternel » de Philippe Forest aux éditions Gallimard

    Myriam Pelé Ariza sur L'enfant eternel de Philippe Forest

    je n'ai pas pu finir...c'est désespérant

    je n'ai pas pu finir...c'est désespérant

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !