Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Philippe Forest

Philippe Forest
Philippe Forest est né en 1962 à Paris. Il est professeur de littérature à l'université de Nantes. Critique, il collabore aux revues Art Press et Rond-Point. II est l'auteur de nombreux essais consacrés à la littérature et à l'histoire des avant-gardes (notamment Histoire de Tel Quel, Seuil, 1995... Voir plus
Philippe Forest est né en 1962 à Paris. Il est professeur de littérature à l'université de Nantes. Critique, il collabore aux revues Art Press et Rond-Point. II est l'auteur de nombreux essais consacrés à la littérature et à l'histoire des avant-gardes (notamment Histoire de Tel Quel, Seuil, 1995). Il a déjà publié aux Éditions Gallimard trois romans, L'enfant éternel, Prix Femina du Premier Roman (collection blanche, 1997, Folio n° 3115), Toute la nuit (collection blanche, 1999) et Sarinagara (collection blanche, 2004, Folio n° 4361), et un essai, Raymond Haros (Art et Artistes, 2004). Il a publié plusieurs romans et essais aux Éditions Gallimard, dont Le Nouvel amour en 2007 et Araki enfin en 2008.

Articles en lien avec Philippe Forest (3)

  • La sélection des trente livres en lice pour le Prix Orange du Livre 2013
    La sélection des trente livres en lice pour le Prix Orange du Livre 2013

    Jeudi 4 avril 2013, le Jury du Prix Orange du Livre s'est réuni pour sélectionner les trente livres en lice pour la sélection du 13 mai qui retiendra au final 5 titres avant la désignation du lauréat en juin.

  • Des chats entre les pages : des livres et des matous
    Des chats entre les pages : des livres et des matous

    Un ami éditeur me disait, "Les livres sur les chats se vendent toujours, on ne peut pas en dire autant des livres sur les chiens", aussi les librairies proposent des rayonnages entiers pour comprendre ceux que Cocteau, lui-même amoureux des chats, appelait "l'âme visible de la maison" et dont Aldous Huxley disait : "Si vous voulez devenir écrivain, ayez des chats".  

  • Philippe Forest : l'interview à propos du Siècle des nuages
    Interview de Philippe Forest à propos de son dernier roman

    A travers la figure héroïque et ordinaire de son père, Philippe Forest, l’auteur de L’Enfant éternel et de Sarinagara, signe une magnifique fresque contemporaine, avec la grande histoire de l’aviation pour toile de fond.

Avis sur cet auteur (21)

  • add_box
    Couverture du livre « Le chat de Schrodinger » de Philippe Forest aux éditions Folio

    Sandrine Fernandez sur Le chat de Schrodinger de Philippe Forest

    "L'expérience du chat de Schrödinger fut imaginée en 1935 par le physicien Erwin Schrödinger, afin de mettre en évidence des lacunes supposées de l'interprétation de Copenhague de la physique quantique, et particulièrement mettre en évidence le problème de la mesure."
    "Erwin Schrödinger a...
    Voir plus

    "L'expérience du chat de Schrödinger fut imaginée en 1935 par le physicien Erwin Schrödinger, afin de mettre en évidence des lacunes supposées de l'interprétation de Copenhague de la physique quantique, et particulièrement mettre en évidence le problème de la mesure."
    "Erwin Schrödinger a imaginé une expérience dans laquelle un chat est enfermé dans une boîte avec un dispositif qui tue l'animal dès qu'il détecte la désintégration d'un atome d'un corps radioactif ; par exemple : un détecteur de radioactivité type Geiger, relié à un interrupteur provoquant la chute d'un marteau cassant une fiole de poison — Schrödinger proposait de l'acide cyanhydrique, qui peut être enfermé sous forme liquide dans un flacon sous pression et se vaporiser, devenant un gaz mortel, une fois le flacon brisé.
    Si les probabilités indiquent qu'une désintégration a une chance sur deux d'avoir eu lieu au bout d'une minute, la mécanique quantique indique que, tant que l'observation n'est pas faite, l'atome est simultanément dans deux états (intact/désintégré). Or le mécanisme imaginé par Erwin Schrödinger lie l'état du chat (mort ou vivant) à l'état des particules radioactives, de sorte que le chat serait simultanément dans deux états (l'état mort et l'état vivant), jusqu'à ce que l'ouverture de la boîte (l'observation) déclenche le choix entre les deux états. Du coup, on ne peut absolument pas dire si le chat est mort ou non au bout d'une minute.
    La difficulté principale tient donc dans le fait que si l'on est généralement prêt à accepter ce genre de situation pour une particule, l'esprit refuse d'accepter facilement une situation qui semble aussi peu naturelle quand il s'agit d'un sujet plus familier comme un chat."
    Merci Wikipédia!

    Prenons maintenant une lectrice d'une quarantaine d'années, ni brillante, ni complètement stupide, bref une lectrice normale (c'est à la mode) et enfermons-la dans une boite (ou dans son salon, elle aime son petit confort) avec ce livre entre les mains...Nul besoin de gaz mortel ou autre poison à l'état solide, liquide ou gazeux pour savoir qu'elle est morte. Car, oui, ne rien comprendre tue! Aussi sûrement qu'un marteau relié à un interrupteur lui-même relié à un compteur Geiger, etc. Et la lectrice ne comprend rien. Elle s'accroche pourtant. Elle lit, revient en arrière, relit, mais rien y fait, elle est totalement hermétique, imperméable, bouchée quoi! Alors dans un réflexe de survie bien naturel, elle pose le livre et abandonne là une lecture qui tenait plus de la torture que du plaisir.
    Le chat de Schrödinger ou le livre qui explique pourquoi on n'a jamais pris 5 minutes pour s'intéresser à la physique quantique. Parce que c'est c..... tout simplement!

    PS. Le livre ne se concentre pas autour de l'expérience de Schrödinger. Il y a aussi un homme dans son jardin, le soir, qui observe un chat surgi de l'ombre, enfin plus spécialement quelque chose "qui a pris la forme d'un chat" et qui certains soirs sort de l'obscurité du fond du jardin....

  • add_box
    Couverture du livre « Le chat de Schrodinger » de Philippe Forest aux éditions Folio

    Dana Balland sur Le chat de Schrodinger de Philippe Forest

    Une sorte de méditation philosophique qui l'a laissée perplexe. L'auteur résume assez bien lui-même son roman: "une histoire, n'importe laquelle, insignifiante, sans queue ni tête, où rien de se passe". Un style hermétique, de longues phrases absconces... Quelque chose de plus intelligent que...
    Voir plus

    Une sorte de méditation philosophique qui l'a laissée perplexe. L'auteur résume assez bien lui-même son roman: "une histoire, n'importe laquelle, insignifiante, sans queue ni tête, où rien de se passe". Un style hermétique, de longues phrases absconces... Quelque chose de plus intelligent que moi a dû l'échapper.

  • add_box
    Couverture du livre « Le chat de Schrodinger » de Philippe Forest aux éditions Folio

    Gaelle Bourgine sur Le chat de Schrodinger de Philippe Forest

    très complexe, personnellement beaucoup trop. Certainement une dimension métaphysique, une certaine profondeur de réflexion mais sur une distance que je n'ai pas tenue. Dommage car certains passages m'ont plu, le style est alors plus accessible.

    très complexe, personnellement beaucoup trop. Certainement une dimension métaphysique, une certaine profondeur de réflexion mais sur une distance que je n'ai pas tenue. Dommage car certains passages m'ont plu, le style est alors plus accessible.

  • add_box
    Couverture du livre « Le chat de Schrodinger » de Philippe Forest aux éditions Folio

    (M.) Dominique Léger sur Le chat de Schrodinger de Philippe Forest

    Résumer ce livre tiendrait de la même utopie qu'expliquer l'univers aux nuls. Il y est question de tranches d'une vie, celle de l'auteur (littérature d'expérience dit-il), passées au crible des principes qu'enseigne la mécanique quantique, notamment celui qui édicte qu'un atome (qu'un objet)...
    Voir plus

    Résumer ce livre tiendrait de la même utopie qu'expliquer l'univers aux nuls. Il y est question de tranches d'une vie, celle de l'auteur (littérature d'expérience dit-il), passées au crible des principes qu'enseigne la mécanique quantique, notamment celui qui édicte qu'un atome (qu'un objet) peut revêtir simultanément un état et son état contraire (principe de superposition). Le fil rouge est un chat. Virtuel celui d'une expérience de la pensée que mène un certain Erwin Schrödinger (1887-1961) pour borner les élucubrations que génère la théorie quantique à l'élaboration de laquelle il a lui-même participé (un chat simultanément mort et vivant) ; et tigré celui perdu, adopté par l'auteur au cours d'une longue villégiature balnéaire (son "année du chat"). Noir celui de Confucius (ou d'un autre) exprimant qu'"attraper un chat noir dans l'obscurité de la nuit, est la chose la plus difficile qui soit. Surtout s'il n'y a pas de chat."

    Vous ne comprenez rien à mon explication ! Je vous comprends. Mais lisez ce roman... Ou plus précisément : lisez-le si vous êtes (comme moi) adepte de Philippe Forest. Si vous découvrez ce romancier majeur, ne commencez pas par ce dernier, le plus exigeant ; passez d'abord par le plus narratif, Le Siècle des nuages (un chef d'œuvre) ou par le plus bouleversant, L'Enfant éternel, premier de ses livres dédiés à la mort de son enfant unique, une petite fille de quatre ans (deux autres suivent sur le même sujet et toute son œuvre y revient, inéluctablement).
    Vous découvrirez un style pétri d'intelligence qui vous enveloppera dans les spirales infinies de sa pensée et de son écriture ; virtuose au gré des opus, de l'exploration de ses tourments intimes, du récit épique du siècle de l'aviation, du compte-rendu de sa méditation métaphysique. Enroulez-vous d'une volupté féline dans les plis de cette littérature de l'esprit... Le vôtre, bouleversé ou flatté, ronronnera d'aise !