Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Philippe Delerm

Philippe Delerm
Philippe Delerm, né en 1950 à Auvers-sur-Oise, voue son écriture à la restitution d'instants fugitifs, à l'intensité des sensations d'enfance. Il est notamment l'auteur de Sundborn ou les Jours de lumière (1996), La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules (1997), Autumn (1998), Ma ... Voir plus
Philippe Delerm, né en 1950 à Auvers-sur-Oise, voue son écriture à la restitution d'instants fugitifs, à l'intensité des sensations d'enfance. Il est notamment l'auteur de Sundborn ou les Jours de lumière (1996), La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules (1997), Autumn (1998), Ma grandmère avait les mêmes (2008) et Le Trottoir au soleil (2011).

Articles en lien avec Philippe Delerm (1)

  • Elle marchait sur un fil de Philippe Delerm
    Elle marchait sur un fil de Philippe Delerm

    Romancier, nouvelliste et auteur de poèmes en prose, Philippe Delerm est né en 1950 à Auvers-sur-Oise. En 1997, son opuscule, La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules, rencontre un grand succès et est adapté au théâtre, en 2009. Son dernier roman, Elle marchait sur un fil, est tout en subtilité…et d'une délicate poésie.

Avis sur cet auteur (69)

  • add_box
    Couverture du livre « L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent » de Philippe Delerm aux éditions Seuil

    Mumu Dans le Bocage sur L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent de Philippe Delerm

    Quand on ouvre un livre de Philippe Delerm on sait toujours ce que l’on va trouver, pas de surprise et pourtant ce n’est jamais exactement le même ni jamais différent. C’est tout cela à la fois.
    J’ai fait la connaissance de cet auteur, comme beaucoup, avec La première Gorgée de Bière qui fut en...
    Voir plus

    Quand on ouvre un livre de Philippe Delerm on sait toujours ce que l’on va trouver, pas de surprise et pourtant ce n’est jamais exactement le même ni jamais différent. C’est tout cela à la fois.
    J’ai fait la connaissance de cet auteur, comme beaucoup, avec La première Gorgée de Bière qui fut en son temps une sorte de petit traité philosophique sur nous, sur nos attitudes et sentiments. Tous ces petits gestes, pensées et attitudes qu’il passe au microscope de son œil et de sa plume.
    Oui c’est exactement cela, il observe ses contemporains, mais il y apporte son regard, ses propres ressentis et traduit dans de courts textes tout ce qu’ils expriment à travers une façon de faire, de dire, d’être, de se mouvoir.
    Avec l’extase du selfie, Philippe Delerm s’attache à nos gestes : prendre un selfie, tenir un verre de vin, enfiler un loden, danser en pliant les draps et même conduire un caddie, tous ces petits gestes de tous les jours que nous faisons sans réfléchir et que lui décortique pour y voir bien plus que les apparences.
    Comment ne pas se reconnaître dans l’un ou l’autre de ces petites minutes de vie et de penser, il est partout dans notre intimité, dans les cafés, dans les rues, il observe et traduit, avec parfois un trait d’ironie, nos comportements.
    Ce que j’ai apprécié c’est qu’avec l’évolution de la technologie, il s’adapte et continue d’observer ce que les outils du XXIème siècle révèlent de nous-mêmes, un kaléidoscope du quotidien, jamais différent, jamais le même, le monde évoluant Philippe Delerm s’adapte à la vie moderne et à certains de ses nouveaux codes.
    Moi, Philippe Delerm, je ne le lis pas en une fois, je le lis, petites fables après petites fables, je les digère, je m’y reconnais ou y retrouve certains de mes proches et pense :
    « Ah mais oui, c’est exactement cela » mais lui a les mots, le recul, pour en faire une sorte de pensées philosophiques sur nous humains et il m’arrive parfois, longtemps après d’y repenser. Notre gestuel révèle tant de nous, inconsciemment ou non, nous sommes ses animaux de laboratoire et c’est avec bienveillance ou ironie qu’il nous le restitue.
    Lire Philippe Delerm c’est savoir où nous allons, accepter de se regarder par le prisme de son regard et parfois, y repenser à l’occasion de la répétition de la chose évoquée et se dire que décidément il a bien du talent.

  • add_box
    Couverture du livre « L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent » de Philippe Delerm aux éditions Seuil

    Sophie Wag sur L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent de Philippe Delerm

    L'extase du selfie est le dernier livre de Philippe Delerm, créateur et seul représentant de l'instantané littéraire.
    Pas de doute, cette fois encore, l'auteur sait nous retranscrire les gestes du quotidien et les émotions qui souvent les accompagnent. Un bon moment de détente.
    La rencontre...
    Voir plus

    L'extase du selfie est le dernier livre de Philippe Delerm, créateur et seul représentant de l'instantané littéraire.
    Pas de doute, cette fois encore, l'auteur sait nous retranscrire les gestes du quotidien et les émotions qui souvent les accompagnent. Un bon moment de détente.
    La rencontre avec l'auteur fut très agréable, je remercie Babelio pour toutes les initiatives innovantes de lectures et de discussions avec les lecteurs et les auteurs!

  • add_box
    Couverture du livre « Les eaux troubles du mojito et autres belles raisons d'habiter sur terre » de Philippe Delerm aux éditions Points

    Vert olive sur Les eaux troubles du mojito et autres belles raisons d'habiter sur terre de Philippe Delerm

    Je n'ai pas accroché du tout. Philippe Delerm n'est pas un auteur que je suivrai.

    Je n'ai pas accroché du tout. Philippe Delerm n'est pas un auteur que je suivrai.

  • add_box
    Couverture du livre « La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules » de Philippe Delerm aux éditions Gallimard

    Hélène DEBOISSY sur La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules de Philippe Delerm

    Tout le monde, quel que soit son âge se reconnaîtra dans quelques unes des anecdotes vécues et ne pourra qu'en sourire... Un petit livre tendre sur les plaisirs quotidiens, tellement justes et bien décrits.

    Tout le monde, quel que soit son âge se reconnaîtra dans quelques unes des anecdotes vécues et ne pourra qu'en sourire... Un petit livre tendre sur les plaisirs quotidiens, tellement justes et bien décrits.