Peter Hopkirk

Peter Hopkirk
Peter Hopkirk est né en 1930 en Grande-Bretagne. Il est journaliste et a écrit six ouvrages sur l'Asie où il a beaucoup voyagé. Avant de devenir auteur, il a été reporter pour la télévision et pour des quotidiens britanniques, ensuite il est devenu correspondant de ces journaux au Moyen-Orient pu... Voir plus
Peter Hopkirk est né en 1930 en Grande-Bretagne. Il est journaliste et a écrit six ouvrages sur l'Asie où il a beaucoup voyagé. Avant de devenir auteur, il a été reporter pour la télévision et pour des quotidiens britanniques, ensuite il est devenu correspondant de ces journaux au Moyen-Orient puis en Extrême-Orient. Certains disent même qu'il faisait partie des Services secrets britanniques. Ses ouvrages ont été traduits dans de nombreuses langues. Est également disponible aux Editions Philippe Picquier : Bouddhas et rôdeurs sur la route de la soie.

Avis (2)

  • add_box
    Couverture du livre « Le grand jeu ; officiers et espions en Asie Centrale » de Peter Hopkirk aux éditions Nevicata

    Rémi Paolozzi sur Le grand jeu ; officiers et espions en Asie Centrale de Peter Hopkirk

    Ce livre d'Histoire qui traite du conflit larvé entre l'empire russe et l'empire britannique pour la conquête de l'Asie centrale et des Indes au XIX ème siècle est passionnant. Il se lit comme un livre d'histoires. A travers ces histoires d'hommes, de combats, d'expéditions il permet de meiux...
    Voir plus

    Ce livre d'Histoire qui traite du conflit larvé entre l'empire russe et l'empire britannique pour la conquête de l'Asie centrale et des Indes au XIX ème siècle est passionnant. Il se lit comme un livre d'histoires. A travers ces histoires d'hommes, de combats, d'expéditions il permet de meiux comprendre la carte géographique de cette région du monde aujourd'hui. Et au-delà il permet de comprendre le monde tel qu'il et les crises géopolitiques actuelles. Mais le tout se lit comme un roman d'aventures à travers les steppes, les déserts et les villes mythiques comme Bouchara. et c'est ce qui fat qu'on a du mal à le lâcher jusqu'à la dernière page.

  • add_box
    Couverture du livre « Le grand jeu ; officiers et espions en Asie Centrale » de Peter Hopkirk aux éditions Nevicata

    Laurent Lebourg de PRIVAT-CHAPITRE sur Le grand jeu ; officiers et espions en Asie Centrale de Peter Hopkirk

    Assurément notre coup de coeur historique de l'année ! Le «grand jeu» est l'expression jadis employé pour définir la longue partie d'échec géopolitique que se livrèrent Russes et Anglais au cours du XIXe siècle.

    Cet ouvrage foisonnant relate l'histoire d'une guerre froide avant l'heure, dont...
    Voir plus

    Assurément notre coup de coeur historique de l'année ! Le «grand jeu» est l'expression jadis employé pour définir la longue partie d'échec géopolitique que se livrèrent Russes et Anglais au cours du XIXe siècle.

    Cet ouvrage foisonnant relate l'histoire d'une guerre froide avant l'heure, dont l'enjeu était la domination de l'Asie Centrale. Cette rivalité prend racine dans les guerres napoléoniennes. C'est à partir de cette période que les Anglais commencent à prendre conscience de la fragilité de leur empire des Indes : et si les Russes décidaient de s'en emparer par voie terrestre ?

    Entre les possessions russes et britanniques se trouve un vaste no man's land géopolitique constitué de montagnes infranchissables et de déserts sans fins, destiné à s'offrir au plus audacieux. Les lauriers de la gloire seront pour le conquérant de la plus vaste zone.

    Mais tout en essayant d'y parvenir militairement - et Dieu sait si les désastres seront nombreux- il faudra également envoyer toute une avant-garde d'explorateurs, d'espions, d'officiers, et de diplomates préparés aux missions les plus périlleuses. La ruse était souvent de mise pour survivre dans ces contrées systématiquement hostiles aux Européens. En guise de couverture, certains officiers anglais n'hésitaient pas à se faire passer pour des pèlerins musulmans revenant de la Mecque. L'auteur a le don de sortir de l'ombre ces grands oubliés de l'histoire, pour les placer sur le devant de la scène, dans une longue galerie de héros désintéressés ou d'ambitieux machiavéliques.

    Ce livre est le fruit d'une méticuleuse recherche. L'auteur nous livre un récit richement documenté, et ne fait aucune impasse, évoquant aussi bien les modestes expéditions britanniques au farouche Balouchistan que le terrible désastre lié à la tentative d'annexion de l'Afghanistan en 1842.

    Le grand mérite de Peter Hopkirk est d'avoir su se garder de porter le moindre jugement de valeur dans son étude. La présentation des faits de nature polémique est plutôt équilibrée : si les ambitions impérialistes des deux grandes puissances sont percées à jour, si l'auteur évite de peindre leurs rivalités sous l'aspect d'une guerre de gentlemans, le traitement cruel réservé aux européens dans ces contrées n'est jamais passé sous silence. Le lecteur apprendra notamment que les cités des khanats d'Asie centrale regorgeait d'esclaves russes razziés au marges de l'empire : un fait historique méconnu à rajouter dans l'épais dossier de l'exploitation de l'homme par l'homme...

    Un siècle plus tard, l'Asie centrale sortant d'un long sommeil soviétique, redevient un sujet de préoccupation international. Le grand jeu repart de plus belle pour une longue partie d'échecs à l'issue incertaine. Rendons grâce à l'éditeur Nevicata d'avoir eu la bonne idée de publier un livre nous éclairant le présent d'une manière aussi magistrale.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !