Pete Fromm

Pete Fromm
PETE FROMM est né en 1958 dans le Wisconsin et a d'abord été ranger avant de se consacrer pleinement à l'écriture. Il a publié plusieurs romans et recueils de nouvelles qui ont remporté de nombreux prix et ont été vivement salués par la critique. Indian Creek est son premier livre traduit en fran... Voir plus
PETE FROMM est né en 1958 dans le Wisconsin et a d'abord été ranger avant de se consacrer pleinement à l'écriture. Il a publié plusieurs romans et recueils de nouvelles qui ont remporté de nombreux prix et ont été vivement salués par la critique. Indian Creek est son premier livre traduit en français. Il vit à Great Falls dans le Montana.

Avis (53)

  • add_box
    Couverture du livre « Mon désir le plus ardent » de Pete Fromm aux éditions Gallmeister

    Les Lectures de Cannetille sur Mon désir le plus ardent de Pete Fromm

    Dalt et Maggy sont deux jeunes américains épris de liberté, de nature et de sensations fortes. Passionnément amoureux, ils se lancent de concert dans une vie d’aventures hors norme, avec une idée en tête : vivre de leur passion pour le rafting et la pêche en rivière. C’est sans compter sur la...
    Voir plus

    Dalt et Maggy sont deux jeunes américains épris de liberté, de nature et de sensations fortes. Passionnément amoureux, ils se lancent de concert dans une vie d’aventures hors norme, avec une idée en tête : vivre de leur passion pour le rafting et la pêche en rivière. C’est sans compter sur la sclérose en plaques qui frappe soudain Maggy et va bouleverser tous les plans du couple, transformant leur existence en un combat épuisant et inégal.

    Cette histoire qui progresse par bonds successifs de la même manière que la maladie, doit sa force et sa singularité au choix de personnages indomptables, dont la rage à se battre contre l'adversité ne laisse aucune place à la sensiblerie. L’émotion est bien présente, mais tellement maintenue à distance et contenue avec une telle colère, que seules les dernières pages font vraiment venir les larmes.

    S'il est parfois difficile de se faire à la causticité et aux jurons de Maggy, ils nous renvoient néanmoins avec réalisme au quotidien d'une femme en colère, qui refuse de se voir peu à peu décliner et n’épargne pas toujours son entourage. Un entourage qui souffre lui aussi, et dont on suit la lucidité, la patience et l’engagement, puisque derrière la maladie se profile avant tout une indéfectible histoire d’amour entre un homme, une femme et leurs enfants.

    J’ai beaucoup apprécié ce roman qui parvient à aborder sans fard un sujet difficile, réussissant à la fois à se glisser sans fausse pudeur dans le corps d’une femme détruit par la maladie, à développer sans sentimentalisme une formidable histoire d'amour, et à ouvrir de jolies échappées de nature sauvage. Pete Fromm nous offre un véritable hymne à la vie, à la liberté, et à l'amour.

  • add_box
    Couverture du livre « Mon désir le plus ardent » de Pete Fromm aux éditions Gallmeister

    mylittlepatchoulie sur Mon désir le plus ardent de Pete Fromm

    ⭐⭐⭐⭐⭐ • Coup de coeur absolu !
    .
    Pete Fromm nous invite dans l'Amérique des vastes plaines, des montagnes rocheuses, des canyons et des rivières alpines.
    Il nous livre l'histoire de Maddy et Dalt, deux guides de rivière dans la vingtaine. Un soir, une rencontre et les voilà embarqués dans une...
    Voir plus

    ⭐⭐⭐⭐⭐ • Coup de coeur absolu !
    .
    Pete Fromm nous invite dans l'Amérique des vastes plaines, des montagnes rocheuses, des canyons et des rivières alpines.
    Il nous livre l'histoire de Maddy et Dalt, deux guides de rivière dans la vingtaine. Un soir, une rencontre et les voilà embarqués dans une histoire d'amour sans limite.
    .
    Cette histoire, c'est Maddie qui nous la raconte. Pas de grands mots ni de grandes phrases. Juste ses mots à elle. Depuis sa rencontre avec Dalt, elle nous livre les épisodes les plus marquants de leur histoire, ceux qui marquent un tournant, à commencer par ce diagnostic d'un mal qui la ronge depuis des mois...
    .
    L'auteur nous entraîne dans cette histoire d'amour absolue traversée par la maladie sans verser dans le pathologique. La maladie y est abordée avec beaucoup de finesse et nombreux sujets sont subtilement traités : l'estime de soi, le regard des autres, l'isolement, la sexualité, le rôle de l'aidant... une fois refermé, ce que l'on retient de ce récit ce n'est pas la maladie ; Ce que l'on retient c'est l'amour et l'amour de la vie.
    .
    Les personnages sont aboutis, vrais, touchants. L'écriture sonne juste. Elle est très visuelle, métaphorique. Elle est aussi sensible mais subtile. Il y a beaucoup de force dans ce récit, beaucoup de puissance.
    .
    J'ai lu et vécu cette histoire comme si j'étais montée à bord d'un raft aux côtés de Maddie et Dalt ; À leurs côtés, j'ai affronté les rapides de leur vie ...
    .
    Ce roman, cette histoire, ces personnages resteront sans nul doute graver longtemps dans ma mémoire...

  • add_box
    Couverture du livre « La vie en chantier » de Pete Fromm aux éditions Gallmeister

    NADIA D'ANTONIO sur La vie en chantier de Pete Fromm

    # RENTRÉE LITTÉRAIRE 2019

    Ayant assisté à une rencontre avec Pete Fromm (le 27/09/2019) à Aix-en-Provence, dans une grande librairie, pour la présentation de son dernier livre : « La vie en chantier », j'ai pris des notes (comme lors de chaque entretien), assise au premier rang (celui des...
    Voir plus

    # RENTRÉE LITTÉRAIRE 2019

    Ayant assisté à une rencontre avec Pete Fromm (le 27/09/2019) à Aix-en-Provence, dans une grande librairie, pour la présentation de son dernier livre : « La vie en chantier », j'ai pris des notes (comme lors de chaque entretien), assise au premier rang (celui des bons élèves), pour pouvoir insérer quelques unes de ses remarques dans ma chronique.

    Pete Fromm nous raconte l'histoire d'un jeune couple, Taz et Marnie, qui ont acheté une maison dans le Montana – une maison où tout est à refaire, une vraie bicoque. Mais ils sont jeunes, pleins d'espoir, leur amour est solide, contrairement à leurs finances…. La propre histoire de Pete Fromm lui a servi pour décrire les travaux de menuiserie, et Dieu sait qu'il y en a !
    L'auteur, une fois le décor planté, arrive à mêler l'intime et les grands espaces.

    Marnie gronde souvent Taz pour qu'il réalise leur situation. Puis arrive LA nouvelle : Marnie va avoir un bébé et il faudrait que, non seulement les réparations s'accélèrent, mais aussi que Taz se bouge un peu plus pour arrondir les fins de mois… Heureusement que Taz a un ami sur qui il peut compter, Rudy, un soutien de tous les instants.
    Il faut s'occuper, d'urgence, de la chambre du bébé (sans parler du reste…), car pour le moment tout est plutôt précaire – rudimentaire – le strict minimum (et encore !). Vivre d'amour et d'eau fraîche (celle où ils se baignent tout nus), n'est plus suffisant.

    Puis, arrive le drame : Marnie décède après avoir mis au monde une petite fille. Elle avait, auparavant avec Taz, décidé que, si c'était une fille, son nom serait « Midge » (« mouche » ou « moucheron ») !
    Taz se retrouve donc seul avec son bébé sur les bras mais Rudy est là et même bien présent pour assumer tout ce qui est laissé à l'abandon : factures impayées – réconfort de son ami – surveillance du bébé quand Taz sombre dans le désespoir – il ne laisse jamais seul Taz. Il y a aussi Lauren (belle-mère de Taz) et la babby-sitter-muppet trouvée par Rudy, Elmo.

    Ce roman est une histoire de reconstruction - d'apprentissage sur la paternité (un métier difficile), au milieu des paysages alentour qui sont tout simplement grandioses et si bien décrits par Pete Fromm qui les connaît à la perfection. Il connaît aussi très bien cette paternité qu'il a vécue et qui lui a servie pour l'écriture de ce récit.
    Ce livre est aussi celui d'une amitié, dans une nature jamais hostile dans le Montana – elle est incontournable.
    C'est également Elmo qui pousse Taz à reprendre goût à la vie.

    On peut dire que cet ouvrage est très « positif » : tous les personnages sont « porteurs de lumière. »
    En écrivant, Pete Fromm n'avait aucune idée de ce qui allait arriver : il s'est laissé porter par sa plume : « L'espoir revient seulement dans les moments les plus sombres. » Il lui a fallu un an et demi pour écrire le premier brouillon de son ouvrage et il n'avait pas du tout envie de le relire. Chaque matin, il regardait dehors et il se demandait ce qui allait se passer avec ses personnages et son désir était qu'ils aient vraiment l'air réels aux yeux des lecteurs.

    Lire « La vie en chantier » c'est lire « le chantier qu'est la vie de Taz » - un livre émouvant sur ce Pa-pa (le premier mot prononcé par l'adorable petite Midge) – c'est lire l'amour fou qui continue à relier Taz qui parle à Marnie (et qui lui répond alors qu'elle est partie) – c'est un récit qui ne peut pas laisser indifférent alors qu'on assiste à tous les événements (agréables ou pas) – c'est assister à la progression pas à pas d'une petite personne qui grandit et évolue sous nos yeux, ainsi que l'évolution de Taz qui doit se reprendre en mains …

    En conclusion, puisque mieux vaut que je m'arrête, encore un grand livre d'un Pete Fromm toujours aussi sympathique et heureux de voir combien les lecteurs Français se mobilisent pour le voir.
    On comprend très bien pourquoi la Maison Gallmeister l'a inclus dans ses auteurs fétiches. D'ailleurs Oliver Gallmeister est un grand ami depuis qu'il a découvert cette perle rare qu'est Pete et il lui rend souvent visite pour (entre autres) pêcher à la mouche dans la Blackfoot.

    Je voudrais aussi retranscrire ces quelques lignes de David Vann (un autre grand ami de Pete Fromm) : « Fromm est un auteur capable de passer au tamis tous les détails de l'univers quotidien afin d'en révéler la beauté. Ses personnages vous semblent étrangement familiers, comme si vous aviez vécu leur vie. »

    Un grand merci à la #Librairie Goulard qui avait organisé cette rencontre avec #Pete Fromm pour ce livre à lire absolument : #La vie en chantier.

  • add_box
    Couverture du livre « La vie en chantier » de Pete Fromm aux éditions Gallmeister

    Karine H sur La vie en chantier de Pete Fromm

    Je rejoins la cohorte des libraires et des lecteurs à avoir eu un coup de cœur pour La vie en chantier.

    Malgré leurs soucis de fric, malgré leur maison en travaux, Marnie et Taz s'apprêtent à vivre un grand bonheur avec la naissance de leur fille. Mais Marnie meurt juste après l'accouchement,...
    Voir plus

    Je rejoins la cohorte des libraires et des lecteurs à avoir eu un coup de cœur pour La vie en chantier.

    Malgré leurs soucis de fric, malgré leur maison en travaux, Marnie et Taz s'apprêtent à vivre un grand bonheur avec la naissance de leur fille. Mais Marnie meurt juste après l'accouchement, et c'est une toute autre vie qui commence pour Taz. Il doit apprendre à vivre "sans", et à vivre "avec". Sans Marnie, et avec Midge, il fait seul l'apprentissage de la paternité. Commence alors le décompte des jours, depuis celui de son grand malheur et de son grand bonheur. Un décompte qui n'est pas rien: c'est celui du lent retour à la vie, à la joie, comme une nouvelle naissance en gestation.
    Un très, très beau roman.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !