Paul Eluard

Paul Eluard
De son vrai nom Eugène Grindel (14 décembre 1895 à Saint-Denis - 18 novembre 1952 à Charenton-le-Pont), Paul Eluard adhère au mouvement Dada, puis participe à l'aventure surréaliste aux côtés d'André Breton, Louis Aragon et Philippe Soupault. Poète de la Résistance durant les années noires, milit... Voir plus
De son vrai nom Eugène Grindel (14 décembre 1895 à Saint-Denis - 18 novembre 1952 à Charenton-le-Pont), Paul Eluard adhère au mouvement Dada, puis participe à l'aventure surréaliste aux côtés d'André Breton, Louis Aragon et Philippe Soupault. Poète de la Résistance durant les années noires, militant communiste, il demeure le chantre éternel d'un certain lyrisme amoureux. Dans la collection “ Poésie d'abord ”, les Éditions Seghers rassemblent quelques-uns de ses plus beaux textes : Derniers poèmes d'amour, Le Poète et son ombre, Poésie involontaire et poésie intentionnelle, L'Immaculée Conception (avec André Breton) et Lettres de jeunesse.

Avis (3)

  • Couverture du livre « Une lecon de morale » de Paul Eluard aux éditions Gallimard

    Dominique S. sur Une lecon de morale de Paul Eluard

    Un des receuils d'Eluard que j'ai pu lire qui m'a le moins enchante

    Un des receuils d'Eluard que j'ai pu lire qui m'a le moins enchante

  • Couverture du livre « Poesie ininterrompue » de Paul Eluard aux éditions Gallimard

    Dominique S. sur Poesie ininterrompue de Paul Eluard

    Un grand bonheur a me perdre dans cette poesie ininterrompue. Mon opus prefere dans les textes d'Eluard sorti dans cette collection

    Un grand bonheur a me perdre dans cette poesie ininterrompue. Mon opus prefere dans les textes d'Eluard sorti dans cette collection

  • Couverture du livre « Capitale de la douleur ; l'amour la poésie » de Paul Eluard aux éditions Gallimard

    Guillaume Tirard-Marais sur Capitale de la douleur ; l'amour la poésie de Paul Eluard

    C'est un recueil dédié à Gala, on y retrouve aussi des poèmes en l'honneur de Max Ernst, De Chirico etc... Personnellement ce n'est pas un poète que j'apprécie énormément, il y a trop d’ellipses et trop d'économie de mots dans ses compositions pour que j'y trouve un véritable plaisir. Je lui...
    Voir plus

    C'est un recueil dédié à Gala, on y retrouve aussi des poèmes en l'honneur de Max Ernst, De Chirico etc... Personnellement ce n'est pas un poète que j'apprécie énormément, il y a trop d’ellipses et trop d'économie de mots dans ses compositions pour que j'y trouve un véritable plaisir. Je lui préfère André Breton. Un extrait : "Sourire aux visiteurs/ Qui sortent de leur cachette/ Quand elle sort elle dort/ Chaque jour plus matinale/ Chaque saison plus nue/ Plus fraîche/ Pour suivre ses regards/ Elle se balance."

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com