Patrick Weber

Patrick Weber
Romancier et journaliste, Patrick Weber vit entre Bruxelles, Paris et Rome. Il a écrit de nombreux ouvrages pour Jean-Claude Lattès, les éditions du Masque ou Hachette. Il est l'auteur de la trilogie à succès Vikings, Cathares et Aryens disponible chez Pocket.

Avis (6)

  • Couverture du livre « Maggie ; une vie pour en finir » de Patrick Weber aux éditions Plon

    annesophiebooks sur Maggie ; une vie pour en finir de Patrick Weber

    Une biographie doublement intéressante à lire.
    Premièrement parce que comme toute bonne biographie elle nous apprend à connaître un personnage fort, fait de douleurs et de joies, et traversant une époque, pour le moins, chargée.
    Deuxièmement, parce que le dit personnage se trouve être la...
    Voir plus

    Une biographie doublement intéressante à lire.
    Premièrement parce que comme toute bonne biographie elle nous apprend à connaître un personnage fort, fait de douleurs et de joies, et traversant une époque, pour le moins, chargée.
    Deuxièmement, parce que le dit personnage se trouve être la grand-mère maternelle de l’auteur.
    Ce second point donne une profondeur au roman que l’on obtient rarement dans ce genre d’ouvrages.
    Maggie n’est donc pas « seulement » une héroïne, elle est aussi le visage du passé de la famille de Patrick Weber et la personne qui, par son absence et son incroyable vécu a donné à l’auteur l’envie de nous raconter son histoire.
    Pour ce qui est du style employé, j’ai tout simplement adoré celui que ce prolifique écrivain a choisi d’adopter pour cette biographie ! Rien n’est figé, les phrases s’écoulent le plus naturellement du monde rendant la lecture très immersive. Le ton des protagonistes est d’un tel naturel qu’il nous permet souvent des sourires, ce qui, avouons-le, n’est pas courant dans ce genre de littérature.
    La grande et la petite Histoire s’entremêlent, de façon très poétique mais aussi très naturelle.
    Maggie, comme des millions d’autres femmes, a traversé une époque qui, en plus d’être celle du symbole de la violence des hommes entre eux, était aussi celle où être une femme forte était synonyme de combat quotidien.
    C’est donc avec un réel plaisir que nous suivons sa vie, souvent douloureuse, mais toujours infiniment riche d’expériences.
    Parce que c’est l’histoire d’une vie, marquées par de trop nombreux deuils insurmontables.
    Parce que c’est une véritable tranche de l’Histoire que nous vivons avec elle, de son enfance à sa vie durant deux guerres mondiales, et de celles-ci au milieu des années 60.
    Parce que c’est l’histoire d’une femme, incroyable forte, dont nous apprenons à connaître les faiblesses.
    C’est l’histoire d’une famille qui, à force de chagrins et de secrets, s’est dispersée aux quatre vents.
    C’est l’histoire que l’on conta à un jeune enfant à de nombreuses reprises, et qui une fois devenu auteur décida de combler les blancs et de nous la conter à son tour.
    Une histoire tragiquement belle.
    Une histoire à lire.

  • Couverture du livre « Sang de Sein » de Patrick Weber et Nicoby aux éditions Vents D'ouest

    Lionel Arnould sur Sang de Sein de Patrick Weber - Nicoby

    Chronque précedemment parue sur le blog www.sambabd.net


    Bon, généralement, dans un polar, quand je suis aussi surpris par l’identité du coupable que par son mobile c’est plutôt bon signe. Ici, c’est le cas : je suis surpris. Malgré tout, je n’arrive pas à m’en satisfaire.

    Certes, les...
    Voir plus

    Chronque précedemment parue sur le blog www.sambabd.net


    Bon, généralement, dans un polar, quand je suis aussi surpris par l’identité du coupable que par son mobile c’est plutôt bon signe. Ici, c’est le cas : je suis surpris. Malgré tout, je n’arrive pas à m’en satisfaire.

    Certes, les personnages sont bien campés sans être caricaturaux. Certes, le contexte géographique de l’île de Sein et, surtout, de son mythique phare est très bien rendu. Certes, l’histoire et son intrigue sont assez bien menées pour être très prenantes, pour nous inciter à tourner les pages et dévorer ainsi la BD. Mais, à bien y réfléchir, je trouve la facile un peu trop ficelle, et réciproquement ! En effet, et j’espère ne rien divulgâcher par ces mots, il est impossible au lecteur même le plus attentif de deviner ce se qui joue vraiment dans ce huis-clos car le mobile (et donc le coupable) sont, en quelque sorte, extérieurs à l’intrigue. Par ailleurs, Weber ne nous donne aucun indice qui pourrait nous mettre un minimum sur la voie. Ceci dit, je trouve excellente la « chute » (prenez-moi au mot…) finale, qui permet à toute cette histoire de retomber sur ses pattes.

    Côté dessin, le style de Nicoby n’est pas particulièrement ma tasse de thé. Le trait est un poil trop épais à mon goût et les cases manquent de détails, même s’il insiste un peu plus sur les expressions des visages. Après, on ne peut pas dire que ça nuise spécialement à l’intrigue. Mais c’est vrai que lorsqu’on a lu Ar-Men de Lepage récemment, la comparaison a tendance à se faire naturellement et ce n’est pas forcément une bonne chose pour Nicoby.

    Alors oui, c’est une BD vraiment agréable à lire sur le moment, mais entre la facilité d’un scénario par ailleurs très bien ficelé et un dessin qui semble peu travaillé, il manque clairement quelque chose. C’est dommage car la matière est là.

  • Couverture du livre « L'amour couronne - silvia de suede, grace de monaco, madame de maintenon » de Patrick Weber aux éditions J'ai Lu

    NORMAND Annabelle sur L'amour couronne - silvia de suede, grace de monaco, madame de maintenon de Patrick Weber

    Un livre intéressant sur le destin des têtes couronnées, écrit par un passionné d'Histoire.

    Un livre intéressant sur le destin des têtes couronnées, écrit par un passionné d'Histoire.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com