Patrick Raynal

Patrick Raynal
Né en 1949 à Paris, Patrick Raynal part très tôt pour Nice, afin de suivre des études de lettres modernes dont il ressort diplômé en 1969 - un an après Mai- 68. Il y côtoie des militants d'extrême gauche, connivences qui inspireront nombre de ses romans : La Clef de Seize (Albin Michel, 1982), Re... Voir plus
Né en 1949 à Paris, Patrick Raynal part très tôt pour Nice, afin de suivre des études de lettres modernes dont il ressort diplômé en 1969 - un an après Mai- 68. Il y côtoie des militants d'extrême gauche, connivences qui inspireront nombre de ses romans : La Clef de Seize (Albin Michel, 1982), Retour au Noir (Flammarion, 2006), Au service de Sa Saintetité (L'Écailler, 2012), Fenêtre sur femme (rééd. Albin Michel, 2013). Il a collaboré à Nice-Matin, où il était critique spécialisé en littérature policière, puis à Télérama, au Monde des Livres. Il a dirigé la « Série Noire » chez Gallimard (1992-2004), puis « Fayard Noir » (2004-2009).

Avis sur cet auteur (1)

  • add_box
    Couverture du livre « Retour au noir » de Patrick Raynal aux éditions Flammarion

    Bernard Vermersch sur Retour au noir de Patrick Raynal

    Un matin tôt Giuseppe Corbucci, détective privé installé à Nice , voit sortir de l'hôtel Négresco son seul véritable ami Jim. Trente cinq années se sont écoulées depuis l'époque où il avait accompagné Jim Logan a l'aéroport de Nice et ils ne s'étaient plus jamais revus. C'était l'époque ou...
    Voir plus

    Un matin tôt Giuseppe Corbucci, détective privé installé à Nice , voit sortir de l'hôtel Négresco son seul véritable ami Jim. Trente cinq années se sont écoulées depuis l'époque où il avait accompagné Jim Logan a l'aéroport de Nice et ils ne s'étaient plus jamais revus. C'était l'époque ou Corbucci avait entraîné le jeune américain dans l'Organisation, un mouvement d'extrême gauche ; depuis le Privé n'a pas fait fortune dans la recherche de femmes disparues et de maris trompés ; quant à son ami Jim la fortune lui est tombée dessus suite à un fabuleux héritage et il a mené une vie de milliardaire. Les deux hommes se voient brièvement; Jim retourne aux Etats-Unis et on annonce quelques temps après sa disparition dans le désert du Nevada aux commandes d'un de ses joujoux personnels, un nouveau jet. Sa veuve (?) Sarah, persuadée qu'il est vivant débarque à Nice pour essayer de retrouver son époux avec l'aide du copain de son mari le détective Corbucci par ailleurs très sceptique sur les dires de la jolie dame . Cette recherche les mènera jusqu'à Istanbul mais beaucoup de monde s'agite autour de cette disparition.... Patrick Raynal pour son retour au noir met à nouveau en scène son héros vieillissant le détective niçois (lire Nice Est paru en 1988) Corbucci dans une affaire bien compliquée. Mais l'intérêt de ce roman est aussi d'évoquer à travers le road movie (très alcoolisé) de deux amis Jim et Corbucci le Sud des Etats-Unis et sa musique. C'est aussi l'occasion pour P. Raynal de revenir sur son passé de militant d'extrême gauche et d'évoquer au détour d'une page G. Greene, R. Chandler ou la "Soif du Mal" d'Orson Welles.

    Le roman (2006 chez Flammarion) est aujourd'hui en poche chez Points.