Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Patrick Chamoiseau

Patrick Chamoiseau
Né à Fort-de-France en 1953, Patrick Chamoiseau est l'auteur de romans, de contes, d'essais, de pièces de théâtre ainsi que de scénarios. Son oeuvre crée un imaginaire où se répondent les grands flux du monde dans une langue inédite qui se déploie en poésie depuis l'horreur ineffable du «déshumai... Voir plus
Né à Fort-de-France en 1953, Patrick Chamoiseau est l'auteur de romans, de contes, d'essais, de pièces de théâtre ainsi que de scénarios. Son oeuvre crée un imaginaire où se répondent les grands flux du monde dans une langue inédite qui se déploie en poésie depuis l'horreur ineffable du «déshumain» jusqu'à l'indicible beauté du vivant. Il a publié du théâtre, des romans (Chronique des sept misères, Solibo Magnifique, Biblique des derniers gestes), des récits (Antan d'enfance, Chemin-d'école) et des essais littéraires (Eloge de la créolité Lettres créoles, Ecrire en pays dominé). En 1992, le prix Goncourt lui a été attribué pour son roman Texaco. Bagne est sa quatrième collaboration aux ouvrages photographiques de Jean-Luc de Laguarigue.

Articles en lien avec Patrick Chamoiseau (3)

  • Tendance : La catastrophe naturelle inspire les romanciers français
    Tendance : La catastrophe naturelle inspire les romanciers français

    Ouragans, tsunamis, inondations, éruptions : les éléments déchaînés inspirent les auteurs français. Sans remonter jusqu’aux grands classiques (« L’Inondation », nouvelle de Zola ou « La Peste » de Camus), chaque rentrée littéraire, ou presque, livre « son roman de catastrophe ». 

  • Interview de Patrick Chamoiseau : le bruissement des mondes
    Patrick Chamoiseau : le bruissement des mondes

    Prix Goncourt pour « Texaco » en 1992, auteur des sublimes « Chroniques des sept misères » (1986) et « Solibo magnifique » (1988) chez Gallimard, Patrick Chamoiseau mime avec virtuosité l’oralité, fait revivre les contes, les légendes et le pouls de son île, la Martinique. Rencontre

  • Littérature des Antilles francophones : les trésors créoles
    Littérature des Antilles francophones

    Sous d’autres latitudes, autour de la mer des Caraïbes, la langue française résonne autrement. En témoignent les grandes œuvres de la littérature d’Haïti, de la Guadeloupe et de la Martinique. Petit voyage à travers leurs pages… 

Avis sur cet auteur (16)

  • add_box
    Couverture du livre « Hypérion victimaire » de Patrick Chamoiseau aux éditions La Branche

    Yv Pol sur Hypérion victimaire de Patrick Chamoiseau

    Un commandant de police prêt au départ à la retraite est tenue en joue par un tueur. Une nuit durant, ils se racontent l'un à l'autre.
    Il fallait bien qu'un jour cela arrivât : je n'ai pas accroché à un roman de la collection Vendredi 13 ! Non pas que le thème ne me plût point. Non pas que...
    Voir plus

    Un commandant de police prêt au départ à la retraite est tenue en joue par un tueur. Une nuit durant, ils se racontent l'un à l'autre.
    Il fallait bien qu'un jour cela arrivât : je n'ai pas accroché à un roman de la collection Vendredi 13 ! Non pas que le thème ne me plût point. Non pas que cette confrontation ne m'attirât pas. Que nenni ! Non, en fait, j'ai eu du mal avec le style de Patrick Chamoiseau -et en fait, je me souviens que j'avais également eu beaucoup de mal avec son Texaco- : entre citations latines, et mots créoles, je ne comprends pas tout ce qu'Hypérion Victimaire raconte. Et puis, pour être franc, je m'emmerde un peu. Alors peut-être que lire dans le salon d'attente de l'aéroport puis dans l'avion n'est pas le meilleur endroit, surtout que moi, un deuxième voyage aéroporté -eh oui, j'ai fait mon premier vrai vol en mars 2013 si j'occulte un précédent vol de 45 minutes mouvementées lors de mon service militaire (beurk), dans un coucou à hélices d'une vingtaine de places, au dessus de la ville de Saint Dizier (re-beurk, que les Bragards me pardonnent, mais la base aérienne 113 n'est pas un bon souvenir de leur ville- m'angoisse un tantinet ? Qu'il eut fallu que je lusse bien confortablement dans mon canapé ? Oui, mais non (ce qui ne veut absolument rien dire).

  • add_box
    Couverture du livre « Le papillon et la lumière » de Patrick Chamoiseau aux éditions Philippe Rey

    nathalie delhaye sur Le papillon et la lumière de Patrick Chamoiseau

    Ce livre aurait pu être classé en Poésie, tant il en est empreint, par la beauté, la douceur et la magie qu'apporte ce parcours initiatique. Il fait aussi grandement appel à notre propre réflexion, sur la vie, sur notre rapport aux autres, sur nous-mêmes, sur notre devenir, notre place dans ce...
    Voir plus

    Ce livre aurait pu être classé en Poésie, tant il en est empreint, par la beauté, la douceur et la magie qu'apporte ce parcours initiatique. Il fait aussi grandement appel à notre propre réflexion, sur la vie, sur notre rapport aux autres, sur nous-mêmes, sur notre devenir, notre place dans ce Monde assez terrifiant.

    Une phrase résume bien, pour moi, le sens de ce parcours :

    "Vivre est un impossible et il faut vivre au mieux cet impossible à vivre".

    Phrase sur laquelle chacun est invité à méditer, en lisant les pages de cet ouvrage orné de dessins agréables au regard, représentant les papillons parfois dans des endroits insolites auxquels je n'aurais jamais pensé.

  • add_box
    Couverture du livre « Texaco » de Patrick Chamoiseau aux éditions Gallimard

    Jean-Luc Martin sur Texaco de Patrick Chamoiseau

    Captivant, troublant. Voyage aux Antilles (non touristique), voyages dans le passé douloureux mais porteur d'espoirs. Histoires de luttes et de résistances. L'écriture pleine d'expressions atypiques ne facilite pas la lecture mais ajoute de l’intimité, de la connivence. Quelqu'un m'a raconté une...
    Voir plus

    Captivant, troublant. Voyage aux Antilles (non touristique), voyages dans le passé douloureux mais porteur d'espoirs. Histoires de luttes et de résistances. L'écriture pleine d'expressions atypiques ne facilite pas la lecture mais ajoute de l’intimité, de la connivence. Quelqu'un m'a raconté une longue histoire, son histoire, ses combats. Je l'ai écouté(e).

  • add_box
    Couverture du livre « Un dimanche au cachot » de Patrick Chamoiseau aux éditions Gallimard

    Jean-Luc Martin sur Un dimanche au cachot de Patrick Chamoiseau

    Mélange entre 2 histoires et des discussions avec le lecteur, l'écrivain, moi... j'ai été submergé par le tout. Étonnant.

    Mélange entre 2 histoires et des discussions avec le lecteur, l'écrivain, moi... j'ai été submergé par le tout. Étonnant.