Pascale Lecosse

Pascale Lecosse

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (22)

  • Couverture du livre « Mademoiselle, à la folie ! » de Pascale Lecosse aux éditions La Martiniere

    Zabouille sur Mademoiselle, à la folie ! de Pascale Lecosse

    Éditions De La Martinière – Parution le 17 Août 2017

    Lorsque vous ouvrirez ce livre, vous ne pourrez plus le refermer. Lorsque vous commencerez sa lecture, vous serez subjugué. Lorsque vous ferez connaissance avec Mina et Catherine Delcourt, vous serez charmé.
    Pascale Lecosse nous entraîne,...
    Voir plus

    Éditions De La Martinière – Parution le 17 Août 2017

    Lorsque vous ouvrirez ce livre, vous ne pourrez plus le refermer. Lorsque vous commencerez sa lecture, vous serez subjugué. Lorsque vous ferez connaissance avec Mina et Catherine Delcourt, vous serez charmé.
    Pascale Lecosse nous entraîne, à travers ces quelques pages, dans une complicité hors pair liant ces deux femmes. Mina s’occupe de tout. D’elle. De sa vie. Elle. Catherine. Que ce mal ronge. Petit à petit. La diminue…
    « Je voudrais revoir Mina, pour elle me dise avec qui je suis, avec qui je vais et vers quoi. C’est si pénible sans elle. »
    Mais malgré cela, elle garde un peu d’humour. Beaucoup d’amour. Un peu de sagesse.
    Cette maladie les use toutes les deux.
    Mina est toujours là pour elle. Elle est son double. Sa mémoire. Son amie. Fidèle.
    « …quinze ans d’amour et de dévouement. »
    Il est aussi question de passion. L’amour que Catherine voue à Jean. Pas toujours présent. Mais elle l’aime tant…
    Tout au long de cette lecture, nous sommes les témoins impuissants de la descente dans l’oubli de Catherine. Mais aussi du dévouement de Mina. D’une écriture très poétique et théâtrale, Pascale Lecosse dresse les portraits de ces deux femmes unies, pour toujours, même après…
    A vous de faire leur connaissance… les larmes aux yeux…

  • Couverture du livre « Mademoiselle, à la folie ! » de Pascale Lecosse aux éditions La Martiniere

    Mes écrits d'un jour sur Mademoiselle, à la folie ! de Pascale Lecosse

    ‘Mademoiselle à la folie’ est la rencontre avec Catherine Delcourt, comédienne adulée du public. Elle est secondée quotidiennement par Mina, son assistante depuis 18 ans. Un jour elle lui confie ne plus se souvenir de certaines choses, confondre des visages. Le surmenage, la fatigue, la pression...
    Voir plus

    ‘Mademoiselle à la folie’ est la rencontre avec Catherine Delcourt, comédienne adulée du public. Elle est secondée quotidiennement par Mina, son assistante depuis 18 ans. Un jour elle lui confie ne plus se souvenir de certaines choses, confondre des visages. Le surmenage, la fatigue, la pression en sont sûrement les raisons ou comment ne pas poser de mot sur ses maux. « -Parfois, même si je sais avec qui je suis, c’est une autre personne que je vois et à d’autres moments alors que je suis seule avec toi quelqu’un se joint à nous, une personne que je suis seule à voir… » Comme pour lutter contre ses oublis, elle relate ses moindres faits et gestes dans un carnet bleu. « Aurais-je la force de bouter cet ennemi sournois qui envahit mon intelligence pour s’emparer de ma liberté ? » La maladie de Catherine évolue vite, très vite et Mina, sa grande amie est présente à chaque instant pour faire de son quotidien le plus bel acte de sa vie. « -Mina, je ne veux pas vivre morte. »

    Pascale Lécosse m’a offert un bijou de folie. Elle a su trouver les mots pour aborder cette ‘saleté’ de maladie qui nous tombe dessus sans prévenir. À aucun moment elle nous fait ressentir de la pitié, tombe dans le pathos. Je suis admirative de Mina qui aide son amie du mieux qu’elle le peut, supportant ses sautes d’humeur, la réconfortant et gardant le poids du secret pour elle. Catherine m’a beaucoup émue, sombrant tout en ayant des moments de lucidité. J’ai lutté avec elle contre ce mal qui la ronge et détruit tout ce qu’elle a construit : sa mémoire. ‘Mademoiselle à la folie’ aborde la maladie d’Alzheimer mais pas que. C’est aussi et principalement l’histoire d’une magnifique amitié entre deux femmes qui s’aiment, se soutiennent et souffrent ensemble. De celle des aidants, de leur place, confrontés à des situations délicates sans moyens. Pascale Lécosse leur rend un bel hommage à travers ce récit. Un texte court mais dont la lecture ne peut se faire que lentement, pour la réflexion, pour le positionnement, pour la compréhension. Les notions d’aide, de soutien, de dévouement, de fable, d’impotence, d’amour, de volonté amènent le lecteur dans ses propres ressentis, chahutant ainsi ses croyances.
    ‘Mademoiselle à la folie’ est mon grand coup de cœur de la sélection 2017 des 68 premières fois.

  • Couverture du livre « Mademoiselle, à la folie ! » de Pascale Lecosse aux éditions La Martiniere

    Colette LORBAT sur Mademoiselle, à la folie ! de Pascale Lecosse

    ========================

    « Je m’appelle Catherine. Catherine Delcour. J’aurai quarante-huit ans dans quelques mois. »
    Catherine Delcour, alias Mademoiselle est une comédienne très réputée. « Le théâtre est ma façon de vivre, je l’aime à jamais, et le cinéma, ma façon de travailler, je ne...
    Voir plus

    ========================

    « Je m’appelle Catherine. Catherine Delcour. J’aurai quarante-huit ans dans quelques mois. »
    Catherine Delcour, alias Mademoiselle est une comédienne très réputée. « Le théâtre est ma façon de vivre, je l’aime à jamais, et le cinéma, ma façon de travailler, je ne peux me passer ni de l’un ni de l’autre. Je vieillis avec mes rôles ». Quelle belle déclaration d’amour à son métier, son sacerdoce.
    Depuis quelques temps, elle sent des oublis, des trous de mémoire dans sa vie quotidienne alors, elle écrit sur un carnet ses rendez-vous, ce qu’elle ne veut pas oublier.
    Derrière elle, tendrement, Mina veille. « Je m’appelle Mina Flamand. Il y a dix huit ans, j’ai laissé ma vie pour accompagner Catherine. Notre attachement repose principalement sur le respect et sur l’admiration. Nos échanges sont vifs, nos disputes de courte durée et notre partenariat est fondé sur la liberté que nous avons chacune d’y mettre fin à tout moment. ».
    Toutes les deux doivent faire front au mal, à la maladie qui touche Mademoiselle, qui recouvre, petit à petit, de blanc ses souvenirs, efface les noms…
    Elles y font face avec tout la légèreté et la fantaisie, alors, même si ce n’est que comédie, elles continuent ainsi. Mina fait front, soutient, cache, est présente sans étouffer Catherine.
    A tour de chapitre, chacune d’elle évoque la maladie, ses ravages, leurs vies, sans pathos mais avec beaucoup d’émotions, de mélancolie et d’amour.

    J’ai aimé leurs échanges plein de tendresse, de vivacité, d’humour, de complicité, de franchise et de fermeté.
    Un premier roman très réussi sur un sujet souvent rebattu dans la littérature récente.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !