Pascale Lecosse

Pascale Lecosse

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (18)

  • Couverture du livre « Mademoiselle, à la folie ! » de Pascale Lecosse aux éditions La Martiniere

    0.2

    Olivier Bihl sur Mademoiselle, à la folie ! de Pascale Lecosse

    Court premier roman mais efficace sur ce drame, pour peu que comme moi on l'ait vécu chez des proches, qu'est celui de l'effacement progressif mais, hélas irréversible de la mémoire et de sa propre existence. C'est en 125 pages que Pascale Lécosse fait vivre son lecteur un huit clos à la fois...
    Voir plus

    Court premier roman mais efficace sur ce drame, pour peu que comme moi on l'ait vécu chez des proches, qu'est celui de l'effacement progressif mais, hélas irréversible de la mémoire et de sa propre existence. C'est en 125 pages que Pascale Lécosse fait vivre son lecteur un huit clos à la fois dramatique constitué de nombreux échanges percutant, comique mais surtout sensibles entre une actrice de renom, Catherine Delcour, au faîte de sa carrière, et sa secrétaire et amie, Mina. Comédienne, tragédienne, atrice de cinéma comme de théatre, Catherine, dont on ignore à quel moment elle prend vraiment conscience de son mal, livre quelques souvenirs et bribes de ses journées dans un carnet alors que Mina tient aussi de son côté une sorte de carnet de bord des dernières semaines de celle dont elle est à la fois la fidèle complice, la confidente, la secrétaire particulière et l'agent de liaison avec le public passionné de son égérie.

    Les journées passent entre moment de joie et de clairvoyance, où l'une comme l'autre nous livre les grandes étapes de la carrière de Catherine, ses grands rôles, son histoire d'amour chaotique avec Pierre, homme politique marié et amant de longue date, les jalousies ou instants de confrontation entre Pierre, Mina et Catherine. Mais aussi la lente descente vers l'envers comme les premiers troubles de la mémoire, les élécubrations sur des pseudo objets volés, et toute la force et le talent de Mina pour continuer à rester aux côtés de celle qui est son alter égo, son amour et le sacrifice de sa propre vie. Se battre pour trouver les bons termes, la bonne attitude aux excés de langues ou de critiques de Catherine, la protéger de l'extérieur, sauver autant que faire se peut les apparences et maitenir Pierre à l'écart de la réalité du mal qui la submerge. C'est aussi une réflexion sur le maintien utile ou non de la vie à tout prix.

    On peut parfois effectuer un travail de rapprochement avec Annie Girardot et le récit porté à l'écran de son combat contre la dégénérescence mais pour un lecteur qui a eu l'occasion d'être confronté à un tel fléau parmi ses plus proches, c'est un récit exceptionnel, sans excés de pathos et d'une grande sensibilité, les échanges sont parfois croustillants, vifs, cruels mais de grande justesse.

  • Couverture du livre « Mademoiselle, à la folie ! » de Pascale Lecosse aux éditions La Martiniere

    0.15

    Amandine Cirez sur Mademoiselle, à la folie ! de Pascale Lecosse

    Lien : http://www.livresselitteraire.com/2017/12/mademoiselle-a-la-folie-de-pascale-lecosse.html

    [Tac. Tac. Tac. Levée de rideau.]
    Catherine est une femme dotée d’une prestance naturelle, une femme qui scintille sur les planches chaque soir. Le théâtre est toute sa vie. Quand elle n’est pas...
    Voir plus

    Lien : http://www.livresselitteraire.com/2017/12/mademoiselle-a-la-folie-de-pascale-lecosse.html

    [Tac. Tac. Tac. Levée de rideau.]
    Catherine est une femme dotée d’une prestance naturelle, une femme qui scintille sur les planches chaque soir. Le théâtre est toute sa vie. Quand elle n’est pas sur scène, c’est dans son appartement, en compagnie de Mina sa fidèle amie, qu’elle répète son prochain texte. Boit du champagne. Répète. Inlassablement. Parfois Jean, son amant, lui rend visite, le temps d’une nuit, loin de sa femme. L’amour clandestin.
    Mais les trous de mémoire viennent sonner les trois coups. Qui est cette femme dans son appartement ? Comment s’appelle cet homme ? Quand le cerveau joue des tours, de vilains tours, à une actrice qui s’apprête à recevoir la Légion d’Honneur, ça fout le bordel. Dans sa vie, et dans celle de ceux qui l’entourent. Ils refusent tour à tour de voir le mal s’installer. Inévitablement.
    [Tac. Tac. Tac. La sentence tombe.]
    La vie continue, en équilibre. Comme on peut. Comme Mademoiselle veut. Avec folie. Avec passion et déraison. Mais pour combien de temps encore ?

    Bien vite on comprend de quoi il s’agit. On comprend que la comédienne perd la tête. Que la maladie est le moment propice pour fouiller dans ce qu’il reste de mémoire, s’accrocher aux souvenirs en filigrane, même s’ils sont douloureux. Les serrer contre soi pour ne pas perdre pied. Pas totalement. Pas encore. Préserver la tendresse et la franchise à l’égard de ceux que l’on aime. Repousser l’échéance du mieux que l’on peut.

    Divisé en deux voix, celle de Catherine et celle de Mina, ce court roman nous apporte ainsi le point de vue du malade et du proche, cette impuissance qui frappe de toute part.
    Pascale Lécosse décrit sans pathos cette foutue maladie, cet Alzheimer, que j’ai longtemps cotoyé. Qui détruit tout sur son passage, la mémoire, la force, la parole, le corps aussi. Mais Mademoiselle, à la folie! c’est aussi et surtout le refus de capituler. Ce roman n’est que les prémices, la lutte, le déni aussi. Avant l’acceptation. Avant que Mademoiselle décide elle-même de baisser le rideau.

    La plume de l’auteure précise et concise laisse de côté le récit classique pour s’adonner à son plaisir, si j’ai bien compris, qu’est le théâtre. Au milieu d’élégantes envolées, percutantes, et tranchantes, les répliques occupent la plus grande place dans ce court récit. Une originalité qui m’a laissé un peu sur le bas-côté je dois bien l’avouer. J’ai toujours beaucoup de mal avec ces récits qui comportent trop de dialogues, qui semblent avoir besoin de cela pour meubler le vide. Evidemment ici ce n’est pas le cas, c’est un véritable parti pris, cohérent avec la vie de Catherine. Et peut-être que Pascale Lécosse a souhaité également par ce procédé instaurer une certaine distance entre son personnage et le lecteur. Mais je suis mitigée entre cette préservation par le dialogue et cette force qui aurait pu être décuplée car derrière ces répliques aussi justes soient-elles, il y a selon moi une plume encore plus vibrante. Et j’aurais aimé la découvrir plus longuement. Mais ce sera peut-être le cas lors du second roman.

    Et en dépit de ce détail, Mademoiselle, à la folie! reste une jolie réussite, vivante, singulière et drôle malgré un sujet épineux et douloureux. C’est un bel hommage à la combativité, à cette famille que l’on se crée et qu’on appelle amitié.

  • Couverture du livre « Mademoiselle, à la folie ! » de Pascale Lecosse aux éditions La Martiniere

    0.2

    Madame Tapioca sur Mademoiselle, à la folie ! de Pascale Lecosse

    Et bien voilà encore un roman dont on n’a pas assez parlé à mon goût.
    Certes sur Instagram, vous avez été plusieurs à le lire, à l’apprécier et à me donner envie de le découvrir mais je n’ai pas trop entendu les médias en parler. Or il se trouve que ce livre est une pépite et le mot n’est pas...
    Voir plus

    Et bien voilà encore un roman dont on n’a pas assez parlé à mon goût.
    Certes sur Instagram, vous avez été plusieurs à le lire, à l’apprécier et à me donner envie de le découvrir mais je n’ai pas trop entendu les médias en parler. Or il se trouve que ce livre est une pépite et le mot n’est pas galvaudé s’agissant de ces 128 pages délicieuses et pétillantes comme le champagne que boit Catherine.
    Pascale Lécosse nous parle de la maladie mais avec beaucoup d’élégance. Elle nous raconte aussi l’histoire d’une amitié absolue.
    Entre rires et larmes, entre légèreté et profondeur des sentiments, un roman d’une justesse incroyable et qui arrive à être bouleversant en évitant l’écueil du pathos (un peu comme Bojangles finalement).

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com