Pascal Bruckner

Pascal Bruckner

Pascal Bruckner est un romancier et essayiste français.

Sa thèse de doctorat, consacrée à l'émancipation sexuelle dans la pensée du socialiste utopique Charles Fourier ("Le corps de chacun est accessible à tous"), a été dirigée par Roland Barthes (et soutenue en 1975 à l'Université Paris VII).

...

Voir plus

Pascal Bruckner est un romancier et essayiste français.

Sa thèse de doctorat, consacrée à l'émancipation sexuelle dans la pensée du socialiste utopique Charles Fourier ("Le corps de chacun est accessible à tous"), a été dirigée par Roland Barthes (et soutenue en 1975 à l'Université Paris VII).

Depuis 1986, il enseigne dans des universités américaines, notamment celle de New York. Depuis 1990, il est maître de conférence à l’Institut d'études politiques de Paris. Il collabore au Nouvel Observateur, au Monde et à Causeur.

Pascal Bruckner s’illustre d’abord, au milieu des années 1970, aux côtés des "nouveaux philosophes".

De 1983 à 1988, il a été membre du conseil d'administration d'Action contre la faim.

Il est par ailleurs signataire de l'appel de soutien à l'Initiative de Genève, plan de paix prévoyant la création d'un État palestinien aux côtés d'Israël.

De 1992 à 1999, il milite contre l'agression serbe en ex-Yougoslavie, en Croatie d'abord, puis en Bosnie et au Kosovo. En 1999, il défend l'intervention militaire de l'OTAN contre les forces serbes. En mars 2003, favorable à la destitution de Saddam Hussein, il appuie l'intervention militaire en Irak dans un article paru dans Le Monde, cosigné avec un groupe d'intellectuels, notamment Romain Goupil et André Glucksmann, qui participeront, trois ans plus tard, à la création de la revue d'orientation pro-occidentale Le Meilleur des Mondes. Deux ans plus tard, il critique dans Le Figaro l'impréparation de l'armée américaine, ainsi que l'usage de la torture à Abou Graib.

"Un bon fils" obtient le Prix Transfuge du meilleur poche français.

Outre ses activités d'écrivain, Pascal Bruckner est éditeur chez Grasset.

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 15/12/1948

Articles en lien avec Pascal Bruckner(1)

Avis sur cet auteur (13)

  • add_box
    Couverture du livre « Un racisme imaginaire ; islamophobie et culpabilité » de Pascal Bruckner aux éditions Lgf

    Florel sur Un racisme imaginaire ; islamophobie et culpabilité de Pascal Bruckner

    J'ai lu ce livre car il est islamophobe (du moins on pourrait le juger ainsi). Mais il a d'islamophobe ce qu'il y a de plus beau : le refus de se laisser intimider par les idéologies politiques et religieuses, le refus de fermer les yeux, le refus de l'interdiction de penser, d'analyser et de...
    Voir plus

    J'ai lu ce livre car il est islamophobe (du moins on pourrait le juger ainsi). Mais il a d'islamophobe ce qu'il y a de plus beau : le refus de se laisser intimider par les idéologies politiques et religieuses, le refus de fermer les yeux, le refus de l'interdiction de penser, d'analyser et de critiquer.

    Face à ces arguments historiques, religieux, politiques et l'actualité, l'idéologie islamophobe ne tient pas.
    Je suis toujours Charlie.


    EXTRAITS :

    "Éternel travers de l'ultra-gauche : elle a toujours une barbarie de retard, elle garde les yeux fixés sur le national-socialisme d'hier pour mieux s'aveugler sur ses versions contemporaines. "

    "L'explication par l'allergie occidentale n'est pas valide ; il s'agit juste de délégitimer toute interrogation sur la foi en inventant des liens fantaisistes avec le passé colonial de l'Europe, même quand il s'agit de pays comme la Suède, la Norvège, le Danemark, qui n'ont eu aucune expansion territoriale hors d'Europe.
    Et si la France et ses voisins sont à ce point hostiles à l'islam, comment se fait-il que les citoyens musulmans y restent et souhaitent toujours y venir, au lieu d'émigrer en masse vers des cieux plus cléments ?"

    Page 152

    "Dans une note pour la Fondation de la recherche stratégique (février 2016), Bruno Tertrais rappelle que des attentats frappèrent le sol français dès les années 70 sans que nos armées soient intervenues à l'étranger, par le terrorisme palestinien et iranien. En 2000, un projet d'attentat déjoué voulait détruire la cathédrale de Strasbourg alors même que notre pays n'intervenait nulle part. Ne pas frapper en Afghanistan en 2001 aurait permis à un émirat taliban de prospérer et de rayonner sur le monde entier. L'Allemagne elle aussi est menacée comme pays croisé alors qu'elle a peu de troupes hors de ses frontières. Daech veut nous enfermer dans une alternative intolérable : soumission ou intervention. Il est dommage que des responsables politiques, tel Dominique de Villepin, ou des intellectuels s'y laissent enfermer. C'est confondre les prétextes invoqués par les djihadistes avec les causalités réelles.
    La France est haïe pour ce qu'elle est, non ce qu'elle fait."

    Pages 88-89

    "Ainsi en 2000, le ministre de l’intérieur au sein du gouvernement Jospin, Jean-Pierre Chevènement, lança une vaste consultation qui aboutit à un pacte signé par les représentants de l’islam français. Jean-Pierre Chevènement aurait voulu, en bon républicain, y voir consacré « le droit de toute personne de changer de religion et de convictions ». Ce dernier étant assimilé à un acte d’apostasie, les autorités musulmanes refusèrent la mention."

    Page 154

  • add_box
    Couverture du livre « Un an et un jour » de Pascal Bruckner aux éditions Grasset Et Fasquelle

    les livres d'Emma sur Un an et un jour de Pascal Bruckner

    Un an et un jour de Pascal Bruckner
    @grasset
    Retrouvez moi sur le blog : https://emmatourte.wixsite.com/website
    ou sur Instagram : les livres d'Emma

    Premières phrases : « Votre sécurité est notre priorité. Veuillez redresser votre siège, éteindre votre portable et vos appareils ...
    Voir plus

    Un an et un jour de Pascal Bruckner
    @grasset
    Retrouvez moi sur le blog : https://emmatourte.wixsite.com/website
    ou sur Instagram : les livres d'Emma

    Premières phrases : « Votre sécurité est notre priorité. Veuillez redresser votre siège, éteindre votre portable et vos appareils électroniques. »

    Hum !hum ! … l’hôtel Plazza à Lebanon avec 2 Z.
    Jézabel la trentaine savoyarde, se retrouve parachutée dans cette petite ville de la côte est des Etats-Unis, suite à un vol transatlantique catastrophique et terrifiant.
    Elle qui devait atterrir à Montréal, pour présenter la montre créer par son défunt père, se retrouve dans l’obligation de prendre une chambre pour la nuit dans cet étrange établissement.
    Mais au petit matin, à l’heure des croissants et d’une bonne tasse de café, qu’elle n’est pas sa surprise d’apprendre qu’elle n’a pas séjourné une nuit mais un an et un jour.

    Et nous voilà plongé dans un univers étrange, dans cet hôtel aux proportions à la hauteur des USA, peuplés de personnages excentriques et extravagants.

    Tout au long du texte le poème de Baudelaire « L’horloge » me venait à l’esprit
    « Horloge ! Dieu sinistre, effrayant, impassible,
    Dont le doigt nous menace et nous dit : »souviens-toi ! »

    Ce roman est un mélange de ce poème de Baudelaire, du roman « Danse, danse, danse » de Murakami et d’un épisode de la 4 ème dimension.

    Emma aime

    -L’angoisse de cette situation
    -L’atmosphère déroutant de cet hôtel
    -les personnages hauts en couleur qui peuplent l’hôtel

  • add_box
    Couverture du livre « Le divin enfant » de Pascal Bruckner aux éditions Points

    Sophie Wag sur Le divin enfant de Pascal Bruckner

    Deux jumeaux instruits par leur mère in utéro se posent la question de naître ou pas; le garçon décide de ne pas sortir, vues les conditions de vie qui l'attendent au dehors. Critique de la société et humour. Un chef d'oeuvre!

    Deux jumeaux instruits par leur mère in utéro se posent la question de naître ou pas; le garçon décide de ne pas sortir, vues les conditions de vie qui l'attendent au dehors. Critique de la société et humour. Un chef d'oeuvre!

  • add_box
    Couverture du livre « La boîte à bisous » de Pascal Bruckner et Mayana Itoiz aux éditions Glenat Jeunesse

    Christelle KORCHI sur La boîte à bisous de Pascal Bruckner - Mayana Itoiz

    Un bien bel album qui retranscrit avec justesse la difficulté des papas à trouver leur place auprès de leurs enfants. C’est un sujet peu évoqué dans la littérature jeunesse et pourtant je trouve ça important que les enfants puissent comprendre certaines maladresses des parents et...
    Voir plus

    Un bien bel album qui retranscrit avec justesse la difficulté des papas à trouver leur place auprès de leurs enfants. C’est un sujet peu évoqué dans la littérature jeunesse et pourtant je trouve ça important que les enfants puissent comprendre certaines maladresses des parents et particulièrement des papas. On a tendance à se concentrer sur les mamans mais qu’en est-il des pères ? L’auteur propose ici une histoire originale qui peut déranger. En effet, le papa est complètement dépassé par la venue de Juliette, sa fille, il ne sait pas comment s’en occuper et la voit plus comme une grenouille rose. La petite fille tombe malade et le père fait l’acquisition d’une boite à bisous pour lui faire recouvrer la santé. Il va cependant progressivement remplacer la boite à bisous par sa tendresse et c’est bien là le plus important. J’aime le message décomplexant qui émane de cette histoire toute mignonne, toute douce. Je pense qu’il serait bon que ce soit les papas qui la lisent à leurs enfants.

    Je trouve très courageux d’aborder ce sujet et j’ai aimé le fait qu’ici le père ne soit pas le plus beau, le plus fort, le plus intelligent, c’est un homme avec ses failles, ses maladresses comme tout le monde. Un bel album tant par le texte que par les illustrations délicates et colorées. C’est tendre et drôle à la fois et l’idée des différents types de bisous est géniale : à tester avec nos tout petits pour de bonnes séances de câlins et de rigolades. Un livre merveilleux qui montre que rien n’est plus beau que la tendresse des parents aussi maladroits soient-ils.

    C’est bientôt Noël et je pense que cet album adorable a toute sa place au pied du sapin. Les Editions P’tit Glénat ont vraiment le chic pour sélectionner ce qui se fait de mieux pour les petits.

    VERDICT
    Ne passez surtout pas à coté de cet album réussi, doux et sensible qui ravira adultes et enfants. Offrez-le sans hésitation. Un album doudou, réconfortant comme les bras d’un papa

    https://revezlivres.wordpress.com/2015/10/22/la-boite-a-bisous-bruckner-pascal-kerloch-jean-pierre/