Pascal Brissy

Pascal Brissy
Pascal Brissy vit près de Paris et est l'auteur des séries à succès «Hercule Carotte» et «Monsieur Loup» aux éditions Hatier. Habitué aux Premières Lectures, il a écrit de nombreux romans chez Milan, également.

Avis sur cet auteur (9)

  • add_box
    Couverture du livre « Chatapouf, espion du maharadjah » de Pascal Brissy aux éditions Poulpe Fictions

    Nath_Aely_Bookivore sur Chatapouf, espion du maharadjah de Pascal Brissy

    Voici une aventure pas conventionnelle.

    Nous allons suivre la vie mouvementée et burlesque de Chatapouf le chat du Majaradjah qui se retrouve malencontreusement en possession d'un micro espion.

    La façon de vivre ce récit en mode chat c'est à dire avec les ressentis félins, les images...
    Voir plus

    Voici une aventure pas conventionnelle.

    Nous allons suivre la vie mouvementée et burlesque de Chatapouf le chat du Majaradjah qui se retrouve malencontreusement en possession d'un micro espion.

    La façon de vivre ce récit en mode chat c'est à dire avec les ressentis félins, les images miaouesques et les expériences poilues rend l'histoire amusante et surprenante. De plus les illustrations pleines de fraîcheur et d'humour de l'illustrateur apporte pour le jeune lecteur un surplus d'informations et de plaisir.

    Chatapouf n'est pas le chat le plus futé du monde même s'il le croit car cette aventure va l'amener à se perdre hors du palais. Pourtant la rencontre de personnages atypiques comme Ricky, King Leon et j'en passe va lui ouvrir les yeux sur un univers totalement inconnu pour lui : la rue.

    À partir de ce moment-là il va se découverte en découverte. Pas toujours heureuses il va sans dire. Mais Chatapouf va développer un instinct de survie appréciable pour ce chat de luxe.

    Mais surtout il va décider de démanteler le réseau d'espion qui l'a mis dans cette situation.

    De course poursuite en jeu de cache-cache, notre fière équipe de chasseurs d'espion va nous emmener dans leur sarabande.

    C'est dynamique, amusant, plein d'action et de jeux de mots qui devraient beaucoup plaire aux petits lecteurs.

    Je vous recommande donc la découverte de ce chat pas comme les autres. Pascal Brissy me prouve ici encore qu'il sait mêler l'aventure et l'humour et surtout enthousiasmer petits et grands.

  • add_box
    Couverture du livre « Chatapouf, espion du maharadjah » de Pascal Brissy aux éditions Poulpe Fictions

    coquinnette1974 sur Chatapouf, espion du maharadjah de Pascal Brissy

    Je remercie chaleureusement Poulpe Fictions pour l'envoi, en service presse, du roman jeunesse : Chatapouf, espion du Maharadjah de Pascal Brissy.
    Je m'appelle CHATAPOUF et je suis un chat précieux : on m'a offert au MAHARADJAH ! Moi qui pensais enfin mener une vie de pacha, je découvre que mon...
    Voir plus

    Je remercie chaleureusement Poulpe Fictions pour l'envoi, en service presse, du roman jeunesse : Chatapouf, espion du Maharadjah de Pascal Brissy.
    Je m'appelle CHATAPOUF et je suis un chat précieux : on m'a offert au MAHARADJAH ! Moi qui pensais enfin mener une vie de pacha, je découvre que mon collier cache un micro. Me voilà ESPION du roi malgré moi ! Si je veux sauver ma peau et ma réputation, c'est à moi seul de coincer les malfrats !
    Le résumé me tentait énormément et je n'ai pas du tout été déçue. Quel plaisir de découvrir ce chat vraiment très imbu de sa personne. Chatapouf a été offert au Maharadjah et il ne comprend pas que ce dernier ne le prenne pas pour ce qu'il est : un cadeau de luxe ! Il est vrai qu'en Inde les vaches sont sacrées... mais pas les chats lol Notre chat devient malgré lui un espion mais il n'a pas dit son dernier mot... évidemment. Il va se faire de nouveaux amis, dont Ricky le cochon d'inde. Car oui, un chat et un cochon d'inde peuvent s'entraider :)
    Ce roman jeunesse est court mais captivant et très drôle, il y a énormément d'humour du début à la fin. J'ai rit plusieurs fois car les Chapapouf est un chat qui ne manque pas de réparties, et il lui arrive de sacrées aventures.
    Les illustrations sont très réussies et apportent un vrai plus à ce roman jeunesse
    Chatapouf, espion du Maharadjah plaira à tous, petits comme grands car c'est un personnage avec lequel on ne s'ennuie pas, et qui mérite évidemment un énorme cinq étoiles :)

  • add_box
    Couverture du livre « La tour sans fin » de Pascal Brissy aux éditions Scrineo

    Les Fantasy d'Amanda sur La tour sans fin de Pascal Brissy

    Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com

    --- Un concept qui a retenu mon attention ---

    Vous le savez peut-être déjà, j’aime beaucoup les récits d’anticipation. Alors, l’idée que l’humanité puisse être confinée au sein de tours vertigineuses,...
    Voir plus

    Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com

    --- Un concept qui a retenu mon attention ---

    Vous le savez peut-être déjà, j’aime beaucoup les récits d’anticipation. Alors, l’idée que l’humanité puisse être confinée au sein de tours vertigineuses, suite à la destruction de notre environnement, m’a aussitôt séduite.

    Je remercie donc les éditions Scrineo pour cet envoi, car j’ai passé un bon moment de lecture, même si… ce fut bien trop court !

    --- Un goût de trop peu ---

    Avec seulement 128 pages, La tour sans fin se lit à toute vitesse. De fait, l’auteur ne s’embarrasse pas de descriptions, ni de transitions, parfois à tort. L’action est constante, les rebondissements multiples, et c’est comme si l’on retenait son souffle tout au long du livre.

    Personnellement, j’aurais souhaité en apprendre davantage et ce, sur de nombreux points. Néanmoins, mes exigences sont celles d’une adulte. Or, le roman est accessible à partir de 10 ans. Je comprends donc ce refus d’approfondir l’intrigue, l’univers et les personnages.

    Ainsi, Pascal Brissy préfère rester en surface afin, j’imagine, de conserver l’intérêt de son lecteur. En outre, il est parvenu à rendre son récit immersif grâce à l’utilisation de la première personne.

    --- Un futur aussi captivant qu’effrayant ---
    Comme dit plus haut, le concept sur lequel repose ce livre me plait beaucoup. Il n’est pas spécialement novateur, car des idées similaires ont déjà été développées, pour autant je trouve que l’auteur a su y ajouter sa patte.

    En suivant Titus dans ses aventures, nous découvrons une organisation étage par étage qui vaut le détour. Mon seul regret ? Encore une fois, j’attendais plus d’explications sur les nomades, le réseau de rebelles de Mama, le recyclage, l’horticulture…

    --- Des valeurs essentielles ---
    Selon moi, La tour sans fin est une très bonne entrée en matière pour les jeunes désireux de découvrir l’anticipation. En effet, les messages sous-jacents sont très importants ; l’auteur aborde notamment les conséquences des inégalités sociales et le sort que nous réservons à notre planète, si nous persistons à la détruire à petit feu.

    Et ce ne sont que deux exemples parmi tant d’autres !

    --- Une fin équilibrée ---

    Ce one-shot s’achève sur un final explosif qu’un jeune lecteur ne verra sûrement pas venir. Pour ma part, j’avais quelques soupçons, j’étais donc ravie de les voir se confirmer. Cependant, je trouve dommage que les révélations soient données par vagues, d’abord au début du roman, et puis lors du dénouement.

    Quant au soupçon de romance… Aïe ! Je n’y adhère pas, mais j’ai l’impression de faire ce genre de remarques dans chacune de mes chroniques.

    Quoi qu’il en soit, j’ai apprécié cette fin, car elle nous laisse libres d’imaginer la suite, celle-ci étant riche en possibilités. Pour autant, aucune question relative à l’intrigue n’est laissée en suspens, ce qui permet d’éviter toute frustration.

  • add_box
    Couverture du livre « Balthazar Fox T.1 ; l'héritier de l'entredeux mondes » de Pascal Brissy aux éditions Philippe Auzou

    laetitia RUSTICONI sur Balthazar Fox T.1 ; l'héritier de l'entredeux mondes de Pascal Brissy

    Un jeune adolescent, un peu mal dans sa peau, un peu différent des autres, et qui se pose des questions sur son histoire et sa famille… Vous en connaissez sans doute beaucoup, ça pullule autour de nous… Mais, voilà, Balthazar, c’est un petit peu plus compliqué que ça…

    Naître avec une queue de...
    Voir plus

    Un jeune adolescent, un peu mal dans sa peau, un peu différent des autres, et qui se pose des questions sur son histoire et sa famille… Vous en connaissez sans doute beaucoup, ça pullule autour de nous… Mais, voilà, Balthazar, c’est un petit peu plus compliqué que ça…

    Naître avec une queue de renard ce n’est pas donné à tout le monde, et c’est un secret un peu lourd à porter. De plus en plus lourd à porter au fur et à mesure que Balthazar grandit. Certes, il change de ville (et d’amis) régulièrement, mais c’est justement cela qui ne l’aide pas à mieux le vivre. Et ce n’est pas son père trop absent qui peut l’aider.

    Mais voilà qu’un jour, il est propulsé dans un monde parallèle hors du commun. Ce n’est pas un rêve, ça a tout d’un cauchemar et on en veut à sa vie. Heureusement, il va pouvoir compter sur l’aide de nouveaux compagnons pris au coeur d’une aventure extraordinaire qu’il était à des milliers de kilomètres d’imaginer : un ours intimidant, une renarde énigmatique et un chacal inhospitalier. Il va falloir faire marcher ses muscles et ses méninges pour survivre dans ce milieu hostile, car le destin de Balthazar est lié à celui de ce nouveau monde qui est sur le point de basculer.

    Ahhh tu trembles lecteur, et bien tu as raison, car ça va déménager, accroche toi !

    Avant tout, ce roman est un roman d’aventure, remplis de péripéties, et de luttes entre deux clans. Une quête, un récit initiatique pour ce jeune garçon un peu perdu dans ses repères, entre deux mondes qu’il ne comprend pas bien, poussé en avant par un besoin viscéral de comprendre ce destin particulier hérité de sa famille. La tension est palpable jusqu’au bout.

    La présentation de l’autre monde, la mise en place du décor, est riche en détails, très impressionnistes par moment tant du point de vue du narrateur que des personnages. Le lecteur plonge ainsi en immersion dans cet univers parallèle, très brut de décoffrage, au plus près de la nature et de son côté sauvage, bestial. Ce voyage, une épopée par certains aspects, est minutieusement transcrit, guidant l’imagination du lecteur (peut-être un peu trop parfois, oui je sais, j’en demande beaucoup