Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Parrone Pascal

Parrone Pascal

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (1)

  • add_box
    Couverture du livre « Backstage » de Parrone Pascal aux éditions Slatkine

    Jean-Paul Degache sur Backstage de Parrone Pascal

    Pascal Parrone connaît la musique et cela se ressent d’emblée mais il va beaucoup plus loin dans les profondeurs et les méandres de l’âme humaine avec Backstage, un polar prouvant une fois de plus la qualité des auteurs suisses, comme Marc Voltenauer ou Nicolas Feuz le démontrent aussi.
    Dans ce...
    Voir plus

    Pascal Parrone connaît la musique et cela se ressent d’emblée mais il va beaucoup plus loin dans les profondeurs et les méandres de l’âme humaine avec Backstage, un polar prouvant une fois de plus la qualité des auteurs suisses, comme Marc Voltenauer ou Nicolas Feuz le démontrent aussi.
    Dans ce thriller passionnant, plein de rebondissements et de coups de théâtre, Pascal Parrone m’a baladé derrière la scène, dans les coulisses et fait vivre avec de jeunes musiciens talentueux. Du talent, ils en ont mais leurs faiblesses sont bien présentes, faiblesses que l’alcool et la drogue mettent en évidence, exacerbent même.
    Alors, j’ai suivi Alex, Nils, Éric et Leila qui se rejoignent peu à peu et partagent leur goût pour la musique. Les attentes du public, leur talent et les moyens actuels de diffusion et de promotion font le reste, à condition d’avoir un bon manager, ce que Léo Steiner se charge d’accomplir, fort de sa grande expérience.
    Précision importante : chacun des trente-deux chapitres est daté avec l’heure à laquelle il débute. Ainsi, je sais que les concerts en public, les sorties en boîte se déroulent en 2018, avant que débute cette vie bizarre que nous connaissons depuis plus d’une année maintenant.
    Dans ses premières pages, Backstage n’a rien de flippant. C’est plutôt une plongée très documentée, très instructive dans l’aventure artistique de jeunes qui réussissent à s’imposer peu à peu et prennent pour nom de groupe : Blackout.
    Grisés par leur succès assez foudroyant, ils se laissent aller à beaucoup boire ensuite pour fêter chaque concert particulièrement réussi. Alex qui séduit sans peine ses admiratrices, ne résiste pas à sniffer sa ligne de cocaïne comme il le fait avant d’entrer en scène, coke qu’un certain Freddy, garçon qui alterne séjours en institution pour être désintoxiqué, et travail d’homme à tout faire lors des tournées du groupe. En fait, il gagne bien plus avec son trafic de coke et d’héroïne.
    Brusquement, alors que l’aventure de Blackout semble être l’unique thème du livre, commence la présentation d’un certain Robert Besson dont la vie a été bien cabossée avec un accident grave qu’il a causé il y a des années alors qu’il avait beaucoup trop bu et un autre qui a tué son fils, Michaël, devenu sa raison de vivre. Entre temps, il était tombé d’un échafaudage. Cet homme trouve alors dans son courrier la convocation d’un avocat pour un héritage…
    Ainsi, entre les intermèdes musicaux assurés par Blackout et les dérapages d’Alex, je fais connaissance avec Lisa Orwell qui découvre qu’elle est enceinte à trente-cinq ans alors qu’elle avait fait quatre tentatives médicalisées infructueuses auparavant. Elle aussi est convoquée par ce même cabinet d’avocats pour le mardi 10 décembre 2019, à 18 h, dans un chalet isolé…
    Vient ensuite, le tour de Freddy Weiss, le dealer d’Alex, à qui la convocation, comme pour les quatre autres, recommande la discrétion la plus absolue. Puis c’est Jean-François « Jeff » Nicoud, en pleine panique, car ce professeur de guitare a été surpris par une femme de ménage en pleine agression sexuelle sur un élève qu’il reçoit en cours particulier. Il a la soixantaine et il est convoqué aussi comme Alex Marty, le chanteur-compositeur-auteur-guitariste vedette de Blackout.
    À partir de là, impossible d’en dire plus car le décor est bien planté avec tous les personnages dont certains vont se révéler d’une importance capitale. Plus je tourne les pages et plus l’ambiance devient tendue et le suspense haletant. Jusqu’à la dernière page, Pascal Parrone réserve des surprises et fait de Backstage, son deuxième roman, un terrible polar, à l’écriture précise et efficace, où alcool, drogue, sexe et violences font des ravages.
    Je remercie Babelio (Masse critique mauvais genre) et les éditions Slatkine de Genève pour la découverte de ce thriller, une lecture au suspense captivant allant crescendo.

    Chronique illustrée à retrouver sur : http://notre-jardin-des-livres.over-blog.com/

Ils ont lu cet auteur

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !