Oscar Wilde

Oscar Wilde
Né à Dublin, O. Wilde est le fils d'un chirurgien irlandais et d'une poétesse engagée pour son pays. Après des études à Oxford, il s'installe à Londres en 1879: séduisant, raffiné et subtile, il est fêté dans toute l'Angleterre. Il développe rapidement sa théorie de l'esthétisme et donne des conf... Voir plus
Né à Dublin, O. Wilde est le fils d'un chirurgien irlandais et d'une poétesse engagée pour son pays. Après des études à Oxford, il s'installe à Londres en 1879: séduisant, raffiné et subtile, il est fêté dans toute l'Angleterre. Il développe rapidement sa théorie de l'esthétisme et donne des conférences sur ce thème aux Etats-Unis. Il devient le rédacteur en chef de The Womans'World.
En 1891, il rencontre Alfred Douglas et entre dans le monde de l'homosexualité. Le père de son ami intente un procès et Wilde est condamné à deux ans de travaux forcés (1895) qu'il purge à la prison de Reading. Il quitte l'Angleterre pour la France, à l'expiration de sa peine. Commence alors une décadence dont il ne sortira pas et malgré l'aide de ses amis, il finit ses jours dans la solitude.
En ces dernières décennies du 19e siècle, Wilde incarne une nouvelle sensibilité qui apparaît en réaction contre le positivisme et le naturalisme. Dans la préface du Portrait de Dorian Gray, il définit le rôle de l'artiste, sa recherche du raffinement et de la beauté. L'oeuvre d'art a plus d'influence sur l'esthète que la vie elle-même.
"The artist is the creator of beautiful things. There is no such thing as a moral or an immoral book. Books are well written, or badly written. That is all. No artist desires to prove anything. Even things that are true can be proved. All art is quite useless." (préface de The Picture of Dorian Gray)

Articles (5)

  • La bibliothèque idéale d'Ingrid Desjours
    #Découvrez la liste des "lectures idéales" d'une dame du polar !

    Ingrid Desjours nous dévoile sa bibliothèque idéale

  • Interview de Jean-Michel Ribes : l’amour des mots
    Interview de Jean-Michel Ribes : l’amour des mots

    Fidèle à son goût de l'absurde et de l'insolite, l'auteur et metteur en scène, directeur du théâtre du Rond-Point depuis 2002, détourne le sens des mots qu'il aime et en invente quelques autres dans un truculent petit « dictionnaire ». Rencontre.

  • The London tour
    The London tour

    Londres, une ville cosmopolite où tous les styles sont permis. Une ville chargée d’Histoire et d’histoires aux personnages réels ou imaginaires. Entre Jack l'éventreur, Miss Marple, Mary Poppins où Simon Templar, c’est une foule de héros qui peuple l’imaginaire collectif. Alors, afin de savourer cette mémorable « british touch » dont, seuls, les formidables auteurs britanniques ont le secret, un petit city tour s’impose !

  • La Bibliothèque idéale Harold Cobert
    La bibliothèque idéale d'Harold Cobert

    A l'occasion de la sortie de son roman Dieu surf au Pays basque, Harold Cobert nous présente sa bibliothèque idéale.

Voir tous les articles

Avis (51)

  • Couverture du livre « THE IMPORTANCE OF BEING EARNEST AND OTHER PLAYS » de Oscar Wilde aux éditions Adult Pbs

    Léocadie sur THE IMPORTANCE OF BEING EARNEST AND OTHER PLAYS de Oscar Wilde

    Oscar Wilde est un génie. Son humour est tel que je ne sais pas comment font les traducteurs. Il y a un jeu de mot par réplique ou presque. Cette pièce est un summum de drôlerie, d'ironie, de tendresse aussi parce que je ne peux pas imaginer Oscar Wilde autrement que comme un homme au grand...
    Voir plus

    Oscar Wilde est un génie. Son humour est tel que je ne sais pas comment font les traducteurs. Il y a un jeu de mot par réplique ou presque. Cette pièce est un summum de drôlerie, d'ironie, de tendresse aussi parce que je ne peux pas imaginer Oscar Wilde autrement que comme un homme au grand cœur.
    Ce qu'il a écrit est incomparable et digne des plus grands!

  • Couverture du livre « Le fantôme de Canterville » de Oscar Wilde et Barbara Brun aux éditions Marmaille Et Compagnie

    L'atelier de Litote lalitote sur Le fantôme de Canterville de Oscar Wilde - Barbara Brun

    Encore un très beau livre de chez Marmaille et Compagnie. Le grand format 25x36cm et parfait pour se mettre dans l’ambiance grâce aux superbes illustrations de Barbara Brun, c’est de toute beauté, le coup de crayon est important pour que l’on puisse entrer dans la maison hantée et en ressentir...
    Voir plus

    Encore un très beau livre de chez Marmaille et Compagnie. Le grand format 25x36cm et parfait pour se mettre dans l’ambiance grâce aux superbes illustrations de Barbara Brun, c’est de toute beauté, le coup de crayon est important pour que l’on puisse entrer dans la maison hantée et en ressentir tous les frissons provoqués par l’histoire de ce conte. Oscar Wilde nous conte l’histoire de la famille Otis dont le père est Ministre en Amérique et qui vient s’installer à Canterville dans une maison qui à la réputation d’être hantée par un fantôme. Sir Simon de Canterville est notre fantôme qui tourmente les habitants de sa demeure, jusqu’à l’arrivée des Otis à ce moment là les choses vont changer mais je n’irai pas plus loin pour vous laissez la primeur de ce conte parfait pour une belle soirée d’halloween.
    La qualité de cet album est très agréable et en tourner les pages reste un plaisir rare. A chaque en tête de chapitre, il y a un dessin différent pour l’annoncer et déjà c’est charmant. Ce qui m’a particulièrement plu c’est le soin apporté aux petits détails, cela fait toute la différence. J’ai aussi apprécié le côté résolument vintage et rétro de cet album avec l’utilisation de sépia ou de ton sur ton, ou encore avec des réclames et des articles de journaux anciens. Cela lui donne du cachet et un superbe look, qui s’harmonise avec le conte en lui-même.
    Quand on pense que le livre est terminé et bien, on se trompe, il y a encore quelques découvertes à faire, avec « les archives de Canterville » où l’on entre dans les coulisses de Barbara Brun, la genèse et la mise en page des planches, c’était passionnant, j’aurai souhaité en voir encore un peu plus. Pour les enfants à partir de 11/12 ans, cet album est parfait car le mélange texte et illustrations est parfaitement équilibré. En ce mois d’octobre il est tombé à pique pour le thème d’halloween et dans la famille nous l’avons lu en trois soirées en prenant le temps d’expliquer et de revenir sur les questions des enfants et surtout en les laissant admirer et commenter les dessins. Bonne lecture.

  • Couverture du livre « Le fantome de canterville » de Oscar Wilde aux éditions Lgf

    LAETITIA MONTOU sur Le fantome de canterville de Oscar Wilde

    Une découverte ce livre !
    D'un auteur britannique du 19e siècle.
    Triste, sombre comme son auteur, emprisonné pour homosexualité.
    On devine la sensibilité et le désespoir.
    J'en ai eu des fourmis dans le dos en le lisant

    Une découverte ce livre !
    D'un auteur britannique du 19e siècle.
    Triste, sombre comme son auteur, emprisonné pour homosexualité.
    On devine la sensibilité et le désespoir.
    J'en ai eu des fourmis dans le dos en le lisant

Voir tous les avis

Ils le suivent

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !