Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Olivier Bourdeaut

Olivier Bourdeaut

Olivier Bourdeaut est un écrivain français, né en 1980 à Nantes dans la Loire-Atlantique.

Son premier roman En attendant Bojangles, paru en janvier 2016 chez Finitude, est récompensé du prix France Culture-Télérama 2016, du grand prix RTL-Lire 2016 et du prix Roman France Télévisions 2016.

créd...

Voir plus

Olivier Bourdeaut est un écrivain français, né en 1980 à Nantes dans la Loire-Atlantique.

Son premier roman En attendant Bojangles, paru en janvier 2016 chez Finitude, est récompensé du prix France Culture-Télérama 2016, du grand prix RTL-Lire 2016 et du prix Roman France Télévisions 2016.

crédit photo Télérama.

Articles en lien avec Olivier Bourdeaut (6)

Avis sur cet auteur (207)

  • add_box
    Couverture du livre « En attendant Bojangles » de Olivier Bourdeaut aux éditions Finitude

    Ludivine Casilli-Désaphi sur En attendant Bojangles de Olivier Bourdeaut

    Sublime premier roman.
    Une très belle plume pour parler du couple, de l'amour et de la vie de famille...

    Sublime premier roman.
    Une très belle plume pour parler du couple, de l'amour et de la vie de famille...

  • add_box
    Couverture du livre « En attendant Bojangles » de Olivier Bourdeaut aux éditions Finitude

    PIERRE DARRACQ sur En attendant Bojangles de Olivier Bourdeaut

    Roman d'une passion vraiment folle, la première partie emporte sans peine l'intérêt tellement on est impressionné par la formidable inventivité de l'auteur et la saveur des réparties et des situations créées par des personnages totalement frappadingues. L'univers reste doux et charmeur,...
    Voir plus

    Roman d'une passion vraiment folle, la première partie emporte sans peine l'intérêt tellement on est impressionné par la formidable inventivité de l'auteur et la saveur des réparties et des situations créées par des personnages totalement frappadingues. L'univers reste doux et charmeur, fantaisiste en diable, attachant mais avec une touche de gris qui passe de temps en temps au travers des mots, créant une subtile accroche mélodramatique. J'ai lu un peu partout que l'on avait pensé à Boris Vian. Pour ma part, je pense que c'est un peu exagéré ou alors en version très soft. Puis, lorsque le brouillard tombe sur cette vie folle, le roman peine à garder le rythme du début, patine un peu, tourne en rond pour s'achever crânement dans un demi-sourire teinté de larmes, prévisible mais pas tout à fait convaincant pour ma part, sans doute à cause d'un certain délayage géographico/touristique un peu inutile.
    Moins emballé que le choeur des critiques, "En attendant Bojangles" possède toutefois les qualités d'un livre agréable et plaisant, bien écrit et sensible. Récit sur la folie douce d'un couple qui s'aime dans la déraison, son univers totalement ahurissant le sort toutefois du lot de ces romans sur la vraie vie mais avec de beaux et vrais sentiments, que la critique et les libraires mettent souvent en avant car pouvant être fourgué à un grand nombre de lecteurs. Ce premier roman n'est pas un coup de maître mais une entrée sympathique dans le monde des romanciers dont je reste curieux de lire la suite.

  • add_box
    Couverture du livre « En attendant Bojangles » de Olivier Bourdeaut aux éditions Finitude

    Joëlle Guinard sur En attendant Bojangles de Olivier Bourdeaut

    De la folie douce à la folie pure

    Magnifique!!!

    C'est l'histoire d'une famille farfelue au comportement complètement extravagant.
    Deux narrateurs nous content leur histoire : le fils, dont on ne connait pas l'âge car c'est une histoire hors du temps, avec la naïveté de son langage...
    Voir plus

    De la folie douce à la folie pure

    Magnifique!!!

    C'est l'histoire d'une famille farfelue au comportement complètement extravagant.
    Deux narrateurs nous content leur histoire : le fils, dont on ne connait pas l'âge car c'est une histoire hors du temps, avec la naïveté de son langage enfantin et le père, dont les extraits de ses carnets secrets sont insérés dans le récit. Tous deux parlent du troisième personnage de la famille : la mère, personnage central du roman, une femme fantasque dont on ne peut pas donner le prénom car elle en change tous les deux jours....
    Le dernier personnage de cette excentrique famille est Mademoiselle Superfétatoire, une grue ramenée de Numidie, dénommée ainsi car elle ne sert à rien, qui déambule dans l'appartement.

    Dans ses carnets secrets découverts "plus tard, après" par le fils, le père évoque la rencontre avec sa future femme dans un cocktail "Le temps d'un cocktail, d'une danse, une femme fille et chapeautée d'ailes, m'avait rendu fou d'elle en m'invitant à partager sa démence"

    Oisifs, ils vivent tous en dehors de la réalité. La maison est toujours pleine d'amis, on rit beaucoup, on boit, on vit dans un tourbillon et surtout on danse sur Mister Bojangles De Nina Simone. "C'était vraiment la fiesta tout le temps" dit le fils.

    Ce monde est vu par le regard de l'enfant, délicieux de fraîcheur, de naïveté et d'humour.

    Ces personnages ne sont pas sans m'évoquer Zelda et Francis Scott Fitzgerald, Olivier Bourdeaut s'est-il inspiré d'eux pour camper les personnages des parents?. J'ai lu récemment Alabama song de Gilles Leroy et j'ai complètement retrouvé l'ambiance des années Folles avec le jazz, la légèreté, l'élégance vestimentaire de l'époque, l'atmosphère de Gatsby le magnifique.

    Mais le destin de cette famille va basculer lorsque la folie douce de la mère se transforme en folie pure, lorsque la folie prend le pas sur la fantaisie. Comment père et fils vont-ils composer avec cette folie alors que ,dans un premier temps, elle va devoir être hospitalisée au milieu de "décapités et déménagés mentaux complètement tourneboulés"?

    Le ton reste léger mais on est pris aux tripes par la situation et par ce qu'on imagine comme seule issue possible à ce drame.

    J'ai adoré ce roman sur lequel on lit beaucoup d'avis très positifs en ce moment. C'est un roman vraiment à part, poétique, plein de charme, vivant, joyeux et terriblement émouvant. L'amour du père et du fils pour cette femme transpire à chaque ligne.
    Encore un premier roman magnifique!!!
    Un petit bijou à côté duquel il ne faut pas passer.

    http://leslivresdejoelle.blogspot.fr/2016/01/en-attendant-bojangles-dolivier.html

  • add_box
    Couverture du livre « En attendant Bojangles » de Olivier Bourdeaut aux éditions Finitude

    Valérie MICHEL sur En attendant Bojangles de Olivier Bourdeaut

    Triste et joyeux, ce texte nous emporte dans une danse rythmée par la mélodie de Nina Simone, et l'univers de Fitzgerald.
    Un roman pépite à ne pas manquer !

    Triste et joyeux, ce texte nous emporte dans une danse rythmée par la mélodie de Nina Simone, et l'univers de Fitzgerald.
    Un roman pépite à ne pas manquer !