Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Olivier Bourdeaut

Olivier Bourdeaut

Olivier Bourdeaut est un écrivain français, né en 1980 à Nantes dans la Loire-Atlantique.

Son premier roman En attendant Bojangles, paru en janvier 2016 chez Finitude, est récompensé du prix France Culture-Télérama 2016, du grand prix RTL-Lire 2016 et du prix Roman France Télévisions 2016.

créd...

Voir plus

Olivier Bourdeaut est un écrivain français, né en 1980 à Nantes dans la Loire-Atlantique.

Son premier roman En attendant Bojangles, paru en janvier 2016 chez Finitude, est récompensé du prix France Culture-Télérama 2016, du grand prix RTL-Lire 2016 et du prix Roman France Télévisions 2016.

crédit photo Télérama.

Articles en lien avec Olivier Bourdeaut (6)

Avis sur cet auteur (202)

  • add_box
    Couverture du livre « Pactum salis » de Olivier Bourdeaut aux éditions Finitude

    Chloë Luzillat sur Pactum salis de Olivier Bourdeaut

    On ne va pas se mentir, je n'ai pas compris grand chose à l'intérêt de ce livre. N'ayant pas encore lu le fameux En attendant Bojangles, j'avais entendu sur Pactum Salis qu'il s'agissait de toute façon de quelque chose de complètement différent, qui ne nécessitait donc pas d'avoir lu le roman...
    Voir plus

    On ne va pas se mentir, je n'ai pas compris grand chose à l'intérêt de ce livre. N'ayant pas encore lu le fameux En attendant Bojangles, j'avais entendu sur Pactum Salis qu'il s'agissait de toute façon de quelque chose de complètement différent, qui ne nécessitait donc pas d'avoir lu le roman succès de l'auteur.
    Je me suis donc plongée dans la lecture sans préjugés, sans attentes particulières, et heureusement : ma question, simplement, est de savoir ce que voulait raconter ce livre. Pour moi, il s'agit surtout d'un étalage plein de fioritures et de mots compliqués combinés ensemble pour donner des phrases à rallonge, mais sans sens aucun. Les deux personnages principaux ? Absurdes. Leur(s) histoire(s) ? Incompréhensibles. Entre les récits croisés, les pensées profondes et les mea culpa, c'est bien simple, j'étais perdue largement avant la fin du roman.
    Deux étoiles malgré tout, pour saluer la qualité non pas littéraire mais en termes de vocabulaire du livre. Je pense tout de même essayer de me procurer En attendant Bojangles, pour déterminer si le problème pour moi vient de Pactum salis, ou bien du style de son auteur en général.

  • add_box
    Couverture du livre « Pactum salis » de Olivier Bourdeaut aux éditions Finitude

    Hélène DEBOISSY sur Pactum salis de Olivier Bourdeaut

    Pactum Salis, « l’Amitié est un pacte de sel, durable, voire éternelle comme le sel. »
    Mickaël, alias Michel (car Mickaël ne peut être le prénom de quelqu’un qui réussit !), a tout fait pour sortir de sa condition de fils d’ouvrier. Il n’a eu qu’un but dans sa vie : devenir riche ! Vivre avec...
    Voir plus

    Pactum Salis, « l’Amitié est un pacte de sel, durable, voire éternelle comme le sel. »
    Mickaël, alias Michel (car Mickaël ne peut être le prénom de quelqu’un qui réussit !), a tout fait pour sortir de sa condition de fils d’ouvrier. Il n’a eu qu’un but dans sa vie : devenir riche ! Vivre avec aisance, sans compter, mener une vie remplie de superflus. Son seul objectif : grimper l’échelle sociale en devenant Acteur dans l’immobilier ; les maisons, probablement le seul lien qu’il lui reste avec ses origines de fils de maçon. Sa vie est faite de précipitations et de progrès, de satisfactions à court terme.
    Jean, né dans une « bonne famille » laissant entrevoir un avenir professionnel et personnel tracé, a quant à lui fait le chemin inverse et quitté Paris pour s’épanouir pleinement seul dans sa vie de paludier, le métier qu’il s’est choisi.
    Dans ce roman, Olivier BOURDEAUT nous fait rencontrer ces vies et, particulièrement, cette vie de paludier, avec réalisme et sourire. Ses descriptions sont imagées et précises, avec de nombreux traits d’humour. On s’y voit. Il nous projette dans les situations, nous les fait vivre, avec des réflexions pleines de bon sens. L’écriture fluide, agréable à lire, juste, nous emmène dans les marais salants, nous fait vivre cette vie de labeur, sans modernité, sans superflus, sans progrès facultatif mais remplie d’essentiel et de satisfactions à long terme. Il nous emporte dans ces paysages maritimes magnifiques où le sable, le vent, le sel, la faune et la flore semblent avoir réussi à garder leurs droits.
    Contrairement aux descriptions, les interactions des deux personnages peuvent sembler peu réalistes (mais il est certainement difficile de satisfaire, du début à la fin, un lecteur qui a des attentes), néanmoins, ce livre permet de passer un agréable moment, plein d’images dans la tête.
    Ce livre, reposant, fait voyager dans cette beauté, où même la description du vol d’une mouche obsédée nous fait tourner les pages…avec sourire…et n’est-ce pas cela l’essentiel ?

  • add_box
    Couverture du livre « Pactum salis » de Olivier Bourdeaut aux éditions Finitude

    gisele regazzoni sur Pactum salis de Olivier Bourdeaut

    après Bojangles qui était un fabuleux roman, les marais de Pactum salis m'ont paru un peu fades. Une rencontre entre deux personnes très différentes qui se transforme en rivalité, jalousie et haine. L'histoire est pesante et l'écriture originale et imaginative et prolixe d olivier Bourdeaut ne...
    Voir plus

    après Bojangles qui était un fabuleux roman, les marais de Pactum salis m'ont paru un peu fades. Une rencontre entre deux personnes très différentes qui se transforme en rivalité, jalousie et haine. L'histoire est pesante et l'écriture originale et imaginative et prolixe d olivier Bourdeaut ne suffit pas rendre le metier de paludier passionnant....

  • add_box
    Couverture du livre « En attendant Bojangles » de Olivier Bourdeaut aux éditions Finitude

    Caro Caro sur En attendant Bojangles de Olivier Bourdeaut

    Un jeune garçon nous raconte sa famille, ses parents, leur rencontre et leur vie faite de folie, douce puis de plus en plus amère…

    Car ses parents ne sont pas ordinaires ! D’un ton (faussement) ingénu, nous découvrons avec lui ce qui fait son quotidien, un papa fantasque, qui invente des...
    Voir plus

    Un jeune garçon nous raconte sa famille, ses parents, leur rencontre et leur vie faite de folie, douce puis de plus en plus amère…

    Car ses parents ne sont pas ordinaires ! D’un ton (faussement) ingénu, nous découvrons avec lui ce qui fait son quotidien, un papa fantasque, qui invente des histoires à tour de bras, une maman plus extravagante encore, à qui son mari donne un prénom différent chaque

    jour, comme autant de reflets de ses personnalités variées, une maman qui vouvoie mais couvre aussi de bisous, une maman qui aime aire la fête, boire et recevoir des amis et qui ne comprend aucune contingence matérielle ou obligation. Des parents qui aiment danser sur la musique de Nina Simone, capables de s’acheter un château en Espagne pour de vrai, d’avoir une grue comme animal de compagnie, de pimenter la vie de leurs folies !

    Des sourires, j’en ai eu beaucoup au gré des premières pages, des éclats de rire parfois aussi. Mais petit à petit le récit a changé de figure, a versé dans la mélancolie, la folie a pris le dessus avec le « déménagement du cerveau de maman ». C’est alors un trio désemparé qui nous est révélé, le sourire se fait triste, sans pour autant perdre de vue la joie qui transparaît à chaque instant, malgré tout.

    J’ai beaucoup aimé ce roman, ode à la gaieté, ode à la fantaisie, et le bilan que j’en ai tiré : que ne vaut la vie sans un grain de folie ! L’apparente frivolité du propos mène au contraire à la réflexion. Un roman de détente tout autant que d’introspection, il fallait le faire ! Un pied de nez à la tristesse, ça fait du bien !

    https://mesmotsmeslivres.wordpress.com/2018/04/08/en-attendant-bojangles-de-olivier-bourdeaut/