Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Olivier Adam

Olivier Adam
Né en 1974, Olivier Adam est notamment l'auteur de Poids léger (adapté au cinéma par Jean-Pierre Améris) et de Passer l'hiver (Goncourt de la nouvelle 2004), disponibles en Points. Il écrit également pour la jeunesse et pour le cinéma.

Articles en lien avec Olivier Adam (3)

Avis sur cet auteur (235)

  • add_box
    Couverture du livre « Chanson de la ville silencieuse » de Olivier Adam aux éditions Flammarion

    yves MONTMARTIN sur Chanson de la ville silencieuse de Olivier Adam

    Cela fait trois jours qu'elle sillonne Lisbonne, à la recherche d'un musicien des rues, qui, armé de sa guitare, chante les yeux fermés aux terrasses des bars, et repart sans un mot, sans même demander de l'argent. Personne ne l'a vu depuis quinze ans, depuis qu'il a arrêté sa carrière. Il vit...
    Voir plus

    Cela fait trois jours qu'elle sillonne Lisbonne, à la recherche d'un musicien des rues, qui, armé de sa guitare, chante les yeux fermés aux terrasses des bars, et repart sans un mot, sans même demander de l'argent. Personne ne l'a vu depuis quinze ans, depuis qu'il a arrêté sa carrière. Il vit reclus, il ne veut plus rien avoir à faire avec le monde de la musique ni avec le monde tout court.

    Une vie d'enfant dans un appartement où sa mère ne fait que passer pour dormir, elle ne reprend vie qu'à la tombée du jour. de temps à autre, son père se pointe sans prévenir. Une vie partagée entre une mauvaise mère et un père lointain qui ne s'aperçoit qu'à peine de son existence. Une vie singulière, mais elle ignore qu'il y en a d'autres. Elle est celle que jamais son père pas plus que sa mère ne viennent chercher à l'école, celle dont les enseignants ne demandent jamais à voir les parents, celle qu'élèvent des grands-parents qui ne sont pas les siens, celle qui grandit sans souvenirs d'enfance.

    Olivier Adam nous délivre le portrait intime et bouleversant d'une jeune fille délaissée par ses parents , la quête d'une jeune femme pour retrouver un père qu'elle n'a jamais eu, un chanteur, légende vivante qui va de galas en soirées où l'on dine d'alcools, où l'on change de partenaire, où l'on se défonce parfois. Un père qui décide de se retirer de la vie publique et de la vie tout court. Si l'accueil de ce roman n'a pas été enthousiaste, personnellement j'ai été une fois de plus séduit par Olivier Adam, son style fait de phrases courtes, et empreint de tristesse et de mélancolie.

  • add_box
    Couverture du livre « Chanson de la ville silencieuse » de Olivier Adam aux éditions Flammarion

    abfabetcie sur Chanson de la ville silencieuse de Olivier Adam

    Encore une fois, mais peut-être là avec encore plus de maîtrise dans le style, personne ne sait mieux qu'Olivier Adam raconter, avec des mots justes, les états d'âme d'êtres un peu perdus, un peu en marge, en souffrance, en errance. Ici, c'est la quête de la fille d'un chanteur à la recherche de...
    Voir plus

    Encore une fois, mais peut-être là avec encore plus de maîtrise dans le style, personne ne sait mieux qu'Olivier Adam raconter, avec des mots justes, les états d'âme d'êtres un peu perdus, un peu en marge, en souffrance, en errance. Ici, c'est la quête de la fille d'un chanteur à la recherche de son père, ou plutôt de son fantôme, dans les rues de Lisbonne. L'occasion de replonger dans ses souvenirs d'enfance, d'adolescente et de jeune femme qui a grandi en marge et dans l'ombre d'une star, son père, et d'une mère à la dérive, pour le moins indifférente pour ne pas dire absente. Olivier Adam sait comme personne rendre ses personnages attachants et c'est encore le cas ici. Cette jeune femme, fragile, en quête d'elle-même, est touchante, fragile mais tellement attachante. « La fille qui traverse les jardins, prend des rues au hasard, que les vivants bouleversent, que les mots des autres comblent, la fille qui ne veut pas disparaitre. Qui peu à peu se délivre. » « Une fille qui n'a pas de voisine en classe, qui rougit quand on lui adresse la parole, qui ne connaît aucun des noms qu'on prononce autour d'elle. »
    C'est aussi une plongée dans les coulisses du star system. On sent qu'Olivier Adam connait bien ce milieu mais il nous donne à voir l'envers du décor à travers les yeux de cette fille qui qui n'aspire qu'à avoir « la vie commune » de son amie Clara.
    La fuite, à l'image de ce père qui tout d'un coup décide de se mettre en retrait pour finalement disparaître sans laisser d'adresse, est un thème récurrent chez Olivier Adam, tout comme le mal-être, la solitude. Mais c'est toujours aussi bien traité.
    Petit bémol peut-être quand même sur « l'intrigue » qui est finalement assez mince et sur les nombreuses références musicales à côté desquelles je suis sans doute passée mais peu m'importe. Restent les mots d'Olivier Adam que j'adore et dont je n'ai encore une fois pu me défaire en lisant ce roman d'une traite, sans pouvoir le lâcher.

  • add_box
    Couverture du livre « Chanson de la ville silencieuse » de Olivier Adam aux éditions Flammarion

    Cécile Corneaux sur Chanson de la ville silencieuse de Olivier Adam

    Quel plaisir de retrouver Olivier Adam! J'adore son univers, sobre, vif, poétique, émouvant.
    Dans ce nouveau roman, on suit une jeune femme dont on ne connaîtra jamais le prénom, c'est la fille qui... à la recherche de son père, ancienne star de la chanson française, qui disparaît une nuit,...
    Voir plus

    Quel plaisir de retrouver Olivier Adam! J'adore son univers, sobre, vif, poétique, émouvant.
    Dans ce nouveau roman, on suit une jeune femme dont on ne connaîtra jamais le prénom, c'est la fille qui... à la recherche de son père, ancienne star de la chanson française, qui disparaît une nuit, sans un mot. On la suit par le biais de flash-back, dans sa vie parisienne, pendant son enfance chaotique avec sa mère, pendant son adolescence avec son père et sur ses traces hypothétiques au Portugal.
    C'est un très joli roman sur l'amour, les relations parent-enfant et l'absence.

  • add_box
    Couverture du livre « Des vents contraires » de Olivier Adam aux éditions Points

    Sophie Wag sur Des vents contraires de Olivier Adam

    Triste et beau mais qui s'écoute un peu... Pas mal sans plus!

    Triste et beau mais qui s'écoute un peu... Pas mal sans plus!