Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Olivier Adam

Olivier Adam
Né en 1974, Olivier Adam est notamment l'auteur de Poids léger (adapté au cinéma par Jean-Pierre Améris) et de Passer l'hiver (Goncourt de la nouvelle 2004), disponibles en Points. Il écrit également pour la jeunesse et pour le cinéma.

Articles en lien avec Olivier Adam (3)

Avis sur cet auteur (234)

  • add_box
    Couverture du livre « La tête sous l'eau » de Olivier Adam aux éditions R-jeunes Adultes

    Léane Belaqua sur La tête sous l'eau de Olivier Adam

    Avis de la page 100 :
    Cette première partie est bouleversante. On découvre la vie d’un adolescent lorsque sa sœur disparaît mystérieusement. Le style est poétique, le texte juste et touchant. On est pris dans le tourbillon infernal que vit cet adolescent, sans concession. À travers cette...
    Voir plus

    Avis de la page 100 :
    Cette première partie est bouleversante. On découvre la vie d’un adolescent lorsque sa sœur disparaît mystérieusement. Le style est poétique, le texte juste et touchant. On est pris dans le tourbillon infernal que vit cet adolescent, sans concession. À travers cette histoire digne d’un thriller, c’est l’adolescence qui est passée au crible. J’ai hâte de découvrir le fin mot de l’histoire !

  • add_box
    Couverture du livre « Chanson de la ville silencieuse » de Olivier Adam aux éditions Flammarion

    Marie Claude Lahellec sur Chanson de la ville silencieuse de Olivier Adam

    Un père, chanteur très renommé, décide d'arrêter brusquement sa carrière puis de disparaître en organisant son départ comme un suicide.
    Une mère, mannequin, uniquement préoccupée par le paraître et la fête, qui décide de s'installer aux USA.
    C'est dans cet univers que notre héroïne a grandi...
    Voir plus

    Un père, chanteur très renommé, décide d'arrêter brusquement sa carrière puis de disparaître en organisant son départ comme un suicide.
    Une mère, mannequin, uniquement préoccupée par le paraître et la fête, qui décide de s'installer aux USA.
    C'est dans cet univers que notre héroïne a grandi sans réel repère, sans amour, en se faisant le plus discrète possible.
    Un jour, deux de ses amis lui montre la photo d'un chanteur de rue prise à Lisbonne.
    Elle croit reconnaître son père et sur un coup de tête, décide de le retrouver.
    Pendant 3 jours, elle va errer dans les rues de Lisbonne à sa recherche.
    Cette errance, outre la remontée des souvenirs, lui permettra de se trouver.
    Un livre magnifique, sans doutes, l'un de ses meilleurs,d'Olivier Adam ! a ne pas manquer si vous aimer l'univers de cet écrivain ! Pour ma part, vous l'avez compris, je l'ai adoré !

  • add_box
    Couverture du livre « La tête sous l'eau » de Olivier Adam aux éditions R-jeunes Adultes

    Chloé Allard sur La tête sous l'eau de Olivier Adam

    Antoine est un jeune adolescent qui part avec sa famille pour la Bretagne. Déménagement forcé, amis et amours laissés à Paris, sa sœur Léa ne le supporte pas. Bientôt, elle disparaît. L’angoisse familiale se dissipe quand elle fait son retour parmi les vivants. Mais l’angoisse est elle dissipée...
    Voir plus

    Antoine est un jeune adolescent qui part avec sa famille pour la Bretagne. Déménagement forcé, amis et amours laissés à Paris, sa sœur Léa ne le supporte pas. Bientôt, elle disparaît. L’angoisse familiale se dissipe quand elle fait son retour parmi les vivants. Mais l’angoisse est elle dissipée pour autant ?

    Ce bouquin m’a tenue en haleine, et je l’ai lu d’une traite. Je le trouve très bien écrit, et le style est très agréable.
    J’ai beaucoup aimé le fait que le roman soit rédige du point de vue du frère de la principale concernée. Ce détail apporte beaucoup de légèreté, mais en même temps un côté dramatique supplémentaire.
    On ne suit pas seulement l’histoire d’une jeune fille enlevée, mais aussi le naufrage de ses proches, le tout porté par les épaules d’Antoine, qui essaye de ne pas sombrer.

    Alors certes, on a déjà vu semblables romans sur des sujets similaires. Mais j’ai adoré celui ci. Sans être trop grave et sérieux, il exprime très bien les craintes et les souffrances d’une famille qui subit ce genre de drame, mais on s’intéresse aussi à la souffrance dans son individualité. Chapeau !

    (Ps: je ne peux modifier le nombre d’etoiles, mais bien entendu je lui en aurait mis 5 si j’avais pu)

  • add_box
    Couverture du livre « La renverse » de Olivier Adam aux éditions J'ai Lu

    Missbook85 sur La renverse de Olivier Adam

    Un roman bouleversant qui nous plonge en Bretagne où Antoine apprend, par les médias, la mort du maire de sa commune.
    Cet événement va lui faire revivre une période profondément douloureuse de son adolescence.
    Un simple fais divers pour certains, un scandale politique pour les autres, mais...
    Voir plus

    Un roman bouleversant qui nous plonge en Bretagne où Antoine apprend, par les médias, la mort du maire de sa commune.
    Cet événement va lui faire revivre une période profondément douloureuse de son adolescence.
    Un simple fais divers pour certains, un scandale politique pour les autres, mais surtout une enfance humiliée et brisée pour Antoine.
    Antoine soutiendra avec ferveur son frère, Camille, plus jeune et moins hermétique que lui aux attaques et aux insultes dont ils feront l'objet.
    " ...toutes ces vérités proférées à voix haute à l'abri des murs de la maison familiale, devant des adolescents dont on ne tenait aucun compte, qu'on ne cherchait pas à protéger, ni à tenir éloignés de ces affaires d'adultes, des adolescents qu'on tenait pour quantité négligeable, tant on était occupé par sa propre personne, ses propres problèmes, son propre plaisir, ses propres névroses, ses propres perversions, et par les apparences qu'il fallait maintenir coûte que coûte afin de conserver sa position, son pouvoir, son argent, sa puissance, même dérisoire, même pathétique quand on y pensait, petit pouvoir dans une petite ville banale, petit pouvoir médiocre sur une petite ville médiocre."
    Et c'est étrangement auprès de la propre fille du maire que lui trouvera complicité et réconfort pour affronter cette épreuve.
    Mais comment surmonter une telle épreuve ?
    Peut-on réellement se construire en tant qu'homme, mais aussi en tant qu'adulte au sens large du terme, avec un passif aussi lourd ?
    " Je m'étais mis entre parenthèses. Et j'y avais mis ma vie avec."
    Cette histoire n'est bien entendu pas sans rappeler quelques faits divers très similaires et récents qui ont fait la une des médias.
    Olivier Adam manie ici subtilement l'art de l'analepse, et nous décrit avec une grande précision les dommages collatéraux de ces scandales publics, dont on n'imaginait pas jusqu'ici la puissance....