Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Olivier Adam

Olivier Adam
Né en 1974, Olivier Adam est notamment l'auteur de Poids léger (adapté au cinéma par Jean-Pierre Améris) et de Passer l'hiver (Goncourt de la nouvelle 2004), disponibles en Points. Il écrit également pour la jeunesse et pour le cinéma.

Articles en lien avec Olivier Adam (3)

Avis sur cet auteur (230)

  • add_box
    Couverture du livre « Les lisières » de Olivier Adam aux éditions J'ai Lu

    tatibibibi sur Les lisières de Olivier Adam

    lisière= bord, extrémité d'un lieu; limite entre deux milieux.
    Et dans le cas de Paul, lisière est aussi barrière, entre passé et présent.
    Et difficile de se tenir en équilibre sur cette limite fragile, entre une famille, une enfance, un quartier, un milieu social modeste et une vie d'adulte...
    Voir plus

    lisière= bord, extrémité d'un lieu; limite entre deux milieux.
    Et dans le cas de Paul, lisière est aussi barrière, entre passé et présent.
    Et difficile de se tenir en équilibre sur cette limite fragile, entre une famille, une enfance, un quartier, un milieu social modeste et une vie d'adulte décalée et affectivement tourmentée. Difficile dès lors pour Paul de trouver sa place entre ces 2 mondes. N'appartenant plus au premier malgré des tentatives plutôt malencontreuses de renouer avec le passé, ni vraiment au second, superficiel et chronophage, qui lui a coûté son mariage.
    Alors Paul fuit, erre, cherche, recherche des attaches, et ce cheminement d'un homme égaré dans sa propre vie est touchant.
    Et les mots qui ne sont pas prononcés, les douleurs tues et les secrets de famille sont autant de souffrances accumulées qui déterminent le présent de Paul.
    Compte tenu de ce "déterminisme" , Paul peut-il être libre ? En tant qu'écrivain, ne se nourrit-il pas de son histoire pour faire exister ses romans ? A moins que ce ne soit ses romans qui lui permettent de la fuir ?
    En toile de fond, c'est aussi la France des années 80 qui nous est contée.
    Tristesse, pudeur, incommunicabilité, rage et violence parfois...mais espoir et amour également . Cocktail émotionnel réussi !

  • add_box
    Couverture du livre « La tête sous l'eau » de Olivier Adam aux éditions R-jeunes Adultes

    Elizabeth Neef-Pianon sur La tête sous l'eau de Olivier Adam

    Etrange impression au début du livre :
    je connais ce décor entre St Malo et St Lunaire
    je connais ces personnages, un journaliste local, sa femme prof, sa fille bougonne, son fils indépendant
    je connais cette histoire, ils ont quitté Paris pour venir s’installer à demeure sur la côte...
    Voir plus

    Etrange impression au début du livre :
    je connais ce décor entre St Malo et St Lunaire
    je connais ces personnages, un journaliste local, sa femme prof, sa fille bougonne, son fils indépendant
    je connais cette histoire, ils ont quitté Paris pour venir s’installer à demeure sur la côte bretonne.
    J’ai donc déjà lu ce livre, je suis prête à abandonner la lecture.
    Après recherches, non, je ne le retrouve pas dans mes livres lus.
    Je lis donc tous les résumés des livres d’Olivier Adam, et là, je tombe sur « Une partie de Badminton »
    Voilà, c’est ça !
    Bizarre, je n’ai pas mis de critique sur babelio.
    Donc, il s’agirait d’une suite. Pourquoi ils ne l’ont pas dit ?
    Bon, du coup je continue ma lecture, un peu agacée quand même.
    Et au bout d’un moment, je me prends au jeu et lis avec intérêt le drame qui frappe cette famille.
    Il faut dire que l’écriture est aisée et agréable et que j’aime ces décors bretons.

  • add_box
    Couverture du livre « Les roches rouges » de Olivier Adam aux éditions R-jeunes Adultes

    Frederique Letilleul sur Les roches rouges de Olivier Adam

    Avec son dernier roman" les Roches rouges" Olivier Adam poursuit l'exploration de thèmes abordés dans son tout premier roman ,"Je vais bien ne t'en fais pas" ( 2000).. l'Auteur sonde ici avec brillo les traumatismes cachés, les souffrances familiales, tout en mettant en scène des héros et...
    Voir plus

    Avec son dernier roman" les Roches rouges" Olivier Adam poursuit l'exploration de thèmes abordés dans son tout premier roman ,"Je vais bien ne t'en fais pas" ( 2000).. l'Auteur sonde ici avec brillo les traumatismes cachés, les souffrances familiales, tout en mettant en scène des héros et héroïnes socialement inadaptés, parfois en fuite face à un monde toujours plus féroce...
    Olivier Adam s’attaque aussi avec beaucoup de justesse au sujet des violences conjugales. Des violences physiques mais aussi psychologiques capables de briser profondément et pour longtemps la victime. Ici, elle est incarnée par Leïla, emportée dans une spirale infernale et piégée dans une relation dangereuse. Sous emprise, la jeune femme va trouver en Antoine une porte de sortie, une possible fuite vers un monde sans douleur.
    Si son œuvre Littéraire est fortement marquée par les paysages de bords de mer et en particulier ceux de la Côte Bretonne, avec "Les Roches rouges", Olivier Adam nous apporte là plutôt un goût de soleil et d’eau turquoise. Alors n'hésitez plus.. laissez vous transporter avec Antoine, Leïla et son fils, on quitte la banlieue parisienne pour prendre la direction du Sud Est de la France et la corniche de l'Estérel, cette route côtière aussi belle que sinueuse, reliant Saint-Raphaël à Cannes.
    Un Road Trip de tous les possibles, avec peut-être même la Liberté .. au bout du voyage
    #NetgalleyFrance #lesrochesrouges

  • add_box
    Couverture du livre « Les roches rouges » de Olivier Adam aux éditions R-jeunes Adultes

    Eve Yeshé sur Les roches rouges de Olivier Adam

    Leila raconte sa vie de tous les jours, ses émotions ce qu'elle pense dans un carnet que lui a offert Antoine. Tous deux se sont connus à Pôle Emploi, se sont rapprochés au cours de jeux de rôles, et sont devenus amants. Tous les deux sont des estropiés de la vie et pourtant, Antoine n'a que...
    Voir plus

    Leila raconte sa vie de tous les jours, ses émotions ce qu'elle pense dans un carnet que lui a offert Antoine. Tous deux se sont connus à Pôle Emploi, se sont rapprochés au cours de jeux de rôles, et sont devenus amants. Tous les deux sont des estropiés de la vie et pourtant, Antoine n'a que dix-huit ans et Leila vingt-et-un.
    Leila est mariée à Alex, vigile violent verbalement et physiquement. Il était son coach au volley et il l'a embrassée, harcelée, mise dans son lit et épousée quand elle s'est retrouvée enceinte, au grand dam de ses parents. Mais monsieur avait des principes, on n'avorte pas c'est un meurtre, mais cela ne le dérange pas d'être gros pervers, doublé d'un pédophile.
    Comment Leila aurait-elle pu échapper à son emprise, alors que son père a toujours fait régner la terreur à la maison, violent avec sa femme, tyran avec ses filles, à tel point que la grande soeur de Leila a fui la maison sans jamais donner de nouvelles. Elle sent bien qu'il y a quelque chose d'opaque dans cette fuite mais préfère occulter.
    Elle n'a jamais le droit de sortir le dimanche, même pour promener son fils Gabi, car Alex est vautré sur le canapé à regarder les matches de foot en picolant.
    De son côté, Antoine qui a des parents aimants, chez lesquels il squatte, a complètement perdu pied, car un jour « il a pris une vie sans le vouloir » mais ça le hante et il est devenu marginal, carburant au haschich.
    Mais, Alex les a surpris, on ne sait pas trop comment, vu qu'il bombarde Leila de messages pour la surveiller et frappe violemment Antoine, hurlant qu'il va faire la peau à « sa pute d'épouse » et c'est la cavale. Fuite dans le Sud, la mer, son décor somptueux, dans une maison appartenant à la famille, où ils se retrouvent nez à nez avec la soeur d'Antoine avec laquelle il est fâché : Lise qui veut en finir avec la vie…
    Olivier Adam nous propose une belle histoire, qui fait parfois penser à « Thelma et Louise », avec des personnages cabossés par la vie, par leurs manques affectifs et leurs actes passés qui les rattrapent et qui vont être dans l'obligation de prendre leur vie en mains et sortir de l'adulescence en ce qui concerne Antoine, ou devenus adulte trop tôt pour Leila qui, répétant un scenario familial se retrouve sous l'emprise d'un pervers. On les voit évoluer, prendre conscience de leur capacité de résilience.
    Tout acte a ses conséquences exprimant très bien la loi de causalité et tout de découle ou s'inscrit dans la continuité des traumatismes antérieurs ; cela soulève une question : comment réagir en face d'un pervers, violent, pour éviter que cela se termine par un féminicide ?
    L'idée de faire écrire Leila dans son carnet est très intéressante car on se rend compte qu'elle est sincère, lucide, se posant les bonnes questions. Elle est sans concession vis-à-vis d'elle-même et des autres, mais elle garde les pieds sur terre devant tous ces évènements qui s'enchaîne sur le mode loi de Murphy dite de « l'emmerdement maximum ».
    J'aime bien Olivier Adam pour son côté sombre, mélancolique, souvent blasé dans ses romans et qui aborde le désir de mourir, la mort intérieure qui précède la mort physique avec beaucoup de justesse et de sensibilité. J'ai lu plusieurs de ses romans et la plupart m'ont plu, je dois dire, pour ce côté noir. Là, il s'agit d'un roman pour adultes jeunes mais qui peut toucher tous les publics.
    J'ai vraiment apprécié ce roman, j'ai essayé de le faire durer car j'ai retrouvé ce qui m'avait plu dans « Les falaises » ou « Les lisières » mais une fois plongée dedans, ce fut difficile…
    Un grand merci à Babelio et aux éditions Robert Laffont pour m'avoir permis grâce à cette opération masse critique jeunesse, de lire ce roman et de retrouver l'auteur que j'avais un peu délaissé ces derniers temps. Olivier Adam fait partie comme Philippe Besson, Philippe Claudel, Serge Joncour ou Jean-Philippe Blondel (entre autres et pour ne parler que des hommes et que ceux que j'ai oubliés me pardonnent!) des auteurs que j'aime retrouver sans être une groupie : quand je n'aime pas je le dis, je ne cire pas les pompes…

    Lien : https://leslivresdeve.wordpr..

Récemment sur lecteurs.com