Ogai Mori

Ogai Mori
Chirurgien, romancier, novelliste, poète, dramaturge, critique et traducteur, Mori Ôgaï (1862-1922) est un intellectuel de premier plan de l'ère Meiji (1868-1912). Il effectue de nombreux voyages en Europe, notamment en Allemagne, et en profite pour s'intéresser à la littérature, à la philosophie... Voir plus
Chirurgien, romancier, novelliste, poète, dramaturge, critique et traducteur, Mori Ôgaï (1862-1922) est un intellectuel de premier plan de l'ère Meiji (1868-1912). Il effectue de nombreux voyages en Europe, notamment en Allemagne, et en profite pour s'intéresser à la littérature, à la philosophie et aux arts du Vieux Continent. À son retour, il est frappé par le gouffre qui sépare les deux mondes, et, fort de ses expériences à l'étranger, entend moderniser à la fois la médecine et la littérature de son pays : entre les différentes guerres qui le forcent à interrompre son activité littéraire foisonnante, il crée plusieurs revues, publie des romans (dont Vita Sexualis ou l'apprentissage amoureux du professeur Kanai Shizuka, censuré dès les premières semaines de sa publication ), en traduit d'autres (de Goethe, Strindberg, Schnitzler, Shakespeare, Ibsen... ). Opposé au naturalisme, il se fera le chantre d'une littérature portée par un idéal et contribuera au mouvement de rénovation de la littérature romanesque à l'oeuvre au Japon.

Avis (1)

  • Couverture du livre « L'oie sauvage » de Ogai Mori aux éditions Cambourakis

    emmanuelle luang sur L'oie sauvage de Ogai Mori

    Otama est une jeune femme entretenue par un usurier. Elle n'aime pas sa vie mais elle lui permet de s'occuper de son père très âgé en ne manquant de rien. Tous les jours elle voit passer devant sa fenêtre Okada, un jeune étudiant. Celui-ci la salue en se découvrant et peu à peu elle tombe...
    Voir plus

    Otama est une jeune femme entretenue par un usurier. Elle n'aime pas sa vie mais elle lui permet de s'occuper de son père très âgé en ne manquant de rien. Tous les jours elle voit passer devant sa fenêtre Okada, un jeune étudiant. Celui-ci la salue en se découvrant et peu à peu elle tombe amoureuse du jeune homme. Elle imagine qu'elle va partir avec lui, qu'il va l'aimer. De son côté lui aussi a eu un coup de foudre pour cette très belle femme. Un soir son voisin de chambre, étudiant comme lui, lui demande si il peut l'accompagner dans sa promenade. Ils partent ensemble. De son côté Otama a prévu de parler à Okada mais elle est déçue car il est accompagné. Le narrateur remarque le trouble d'Okada devant Otama et remarque aussi le regard d'Otama. Il se dit que si il n'avait pas été là, ils se seraient parlés. Ils rejoignent un autre étudiant pour chasser les oies sauvages sur l'étang. Le soir les trois jeunes hommes repassent devant la maison de la jeune femme avec une oie sauvage sous le bras. Otama regarde Okada. Ce dernier avoue alors à son ami qu'il va partir le lendemain en Europe pour terminer ses études. Le narrateur s'aperçoit alors que si il n'avait pas accompagné Okada dans sa promenade et si il n'avait pas proposé de chasser une oie sauvage, le destin de son ami et celui d'Otama aurait sans doute été tout autre. Le livre en reste là, c'est au lecteur d'imaginer la suite de cette belle histoire d'amour platonique et triste.

Ils ont lu cet auteur

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com