Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Nicole Krauss

Nicole Krauss
Nicole Krauss a connu un succès international avec son livre roman L'Histoire de l'amour (Gallimard, 2006). La Grande Maison (L'Olivier, 2011), succès de librairie en France, l'a placée au tout premier rang des écrivains de sa génération.

Articles en lien avec Nicole Krauss (1)

Avis sur cet auteur (13)

  • add_box
    Couverture du livre « Forêt obscure » de Nicole Krauss aux éditions Editions De L'olivier

    Marie-Laure VANIER sur Forêt obscure de Nicole Krauss

    Avis de la page 100:

    Jules Epstein, riche avocat juif new-yorkais et Nicole, auteur à succès en manque d'inspiration, arrivent tous deux à un tournant de leur vie et remettent en cause ce qu'ils sont et les valeurs auxquelles ils ont accordé de l'importance jusqu'ici.
    Souhaitant l'un et...
    Voir plus

    Avis de la page 100:

    Jules Epstein, riche avocat juif new-yorkais et Nicole, auteur à succès en manque d'inspiration, arrivent tous deux à un tournant de leur vie et remettent en cause ce qu'ils sont et les valeurs auxquelles ils ont accordé de l'importance jusqu'ici.
    Souhaitant l'un et l'autre revenir sur les lieux de leur enfance, ils vont se rendre à l'hôtel Hilton de Tel-Aviv: l'un retrouvera un rabbin qui l'invite à une réunion en présence des descendants du roi David, l'autre est accueillie par un professeur de littérature à l'université qui va lui confier une mission étrange au sujet de Kafka.
    Ces rencontres donnent lieu à des réflexions philosophiques et théologiques: nos deux personnages s'interrogent en effet sur le sens de la vie, les liens qui les attachent à leur famille, la judéité, Dieu...
    A ce stade du roman, on se demande s'ils parviendront à atteindre leur but et à trouver une forme d'apaisement...

    Avis final :

    C'est une œuvre exigeante que nous propose Nicole Krauss, un texte nourri de philosophie, de métaphysique, de théologie et qui s'intéresse aussi à la création littéraire.
    En effet, dans son dernier roman, elle met en scène deux personnages que l'on va suivre et qui ont comme point commun d'arriver à un tournant de leur vie, à un moment où ils ressentent la nécessité de tout remettre en cause. Dévorés par le doute et le sentiment de ne pas avoir suivi le bon chemin sur la route de l'existence, ils vont vivre chacun à leur manière une espèce de basculement, un nouveau départ qui revêt la forme d'une quête : quitter une petite vie bien ordonnée, bien organisée pour se lancer ailleurs dans une espèce de chaos dont ils sortiront, du moins l'espèrent-ils plus ou moins consciemment, peut-être autres, en tout cas réinventés. C'est risqué, très risqué même, mais les personnages de Nicole Krauss osent. C'est leur caractéristique et c'est aussi ce qui permet… le roman !
    Pour Jules Epstein, un richissime avocat juif new-yorkais qui a brillé toute sa vie durant, la « transformation » (transfiguration?) va tout d'abord consister à donner une grande partie des ses biens et de son argent. S'alléger du poids des possessions matérielles pour se tourner vers plus de spiritualité. Pour ce retour en lui-même, il lui faut impérativement retourner vers les lieux qui l'ont vu naître en Israël.
    Il va séjourner à l'hôtel Hilton de Tel-Aviv où Nicole, une écrivaine juive américaine à succès, va également résider. Elle aussi est en pleine crise : son couple va mal, elle n'a plus d'inspiration et s'ajoute à cela le sentiment étrange d'être double : une mère aimante mais engluée dans sa vie de famille et une écrivaine à la recherche de l'inspiration. Souhaitant écrire sur l'hôtel Hilton de Tel-Aviv où elle passait ses vacances, enfant, elle part en Israël, elle aussi.
    Le voyage des deux protagonistes ainsi que les rencontres qu'ils feront les conduiront à se remettre en question : Epstein s'interrogera par exemple sur les liens qu'il a créés avec sa femme et ses enfants, sur le sens de sa vie et sur Dieu.
    Quant à Nicole, il lui faut accomplir une mission qu'un universitaire lui a confiée : retravailler la biographie de Kafka.
    Tous deux, contrairement à Joseph K. dans Le Procès - qui demeure assis devant la porte de la Loi sans jamais oser pénétrer dans la pièce alors qu'il se devait de le faire - , iront plus loin, franchiront les limites, accompliront leur destin, s'échapperont et pénétreront dans la forêt obscure de leur être et du monde afin d'y trouver une forme de liberté, de vérité et de repos (for rest...).
    Peut-être  qu'Epstein et Nicole avaient « une prédisposition à l'espoir et au désir ardent » dont Joseph K. (Kafka) était dépourvu.
    Forêt obscure est un roman complexe dans lequel les références aux textes et aux rites juifs, les analyses et interprétations des livres sacrés, les réflexions sur le sens de la vie, la notion de destin à accomplir sont autant d'interrogations qui invitent à de multiples interprétations.
    Une lecture passionnante et intellectuellement stimulante !

    LIRE AU LIT http://lireaulit.blogspot.fr/

  • add_box
    Couverture du livre « Forêt obscure » de Nicole Krauss aux éditions Editions De L'olivier

    Henri-Charles Dahlem sur Forêt obscure de Nicole Krauss

    Explorateurs de la rentrée littéraire 2018 – Point d'étape page 100:

    Après avoir lu les 100 premières pages du nouveau roman de Nicole Krauss me revient en mémoire l’entretien de Camille Laurens et Laure Adler et cette phrase «je pense comme Marcel Proust qu’on écrit toujours le même livre,...
    Voir plus

    Explorateurs de la rentrée littéraire 2018 – Point d'étape page 100:

    Après avoir lu les 100 premières pages du nouveau roman de Nicole Krauss me revient en mémoire l’entretien de Camille Laurens et Laure Adler et cette phrase «je pense comme Marcel Proust qu’on écrit toujours le même livre, parce qu’on est hanté par quelques obsessions. Mais à chaque fois je cherche une forme différente, peut-être pour dire toujours la même chose…»
    «Forêt obscure» s’apparente en effet beaucoup à «L’histoire de l’amour» qui a fait connaître l’Américaine en France. En y retrouve le travail sur la mémoire et le deuil, la judéité et la littérature.
    Les chapitres, empilés à la manière d’un mille-feuille, nous offrent d’abord de suivre Jules Epstein en Israël où ce riche New-yorkais a disparu sans laisser de traces, puis de revenir sur son parcours avec ses enfants Lucie, Jonah et Maya qui tentent de trouver les indices susceptibles d’expliquer cette disparition. Entre-temps, on aura fait la connaissance de Nicole, écrivain de son état, qui a suivi le même chemin qu’Epstein et a aussi séjourné au Hilton de Tel-Aviv. L’hôtel peut du reste être considéré comme un personnage du livre, tant il est présent.
    Pour lier les couches du mille-feuilles, on retrouve d’une part la quête d’Epstein sur l’identité juive, ponctuée par la rencontre avec un rabbin qui entend lui démonter qu’il est un descendant direct de David et d’autre part le travail d’écriture de Nicole, également marqué par une rencontre avec un professeur de littérature qui aurait retrouvé des manuscrits de Franz Kafka.
    Si, à ce stade, il est difficile de devenir où tout cela va mener le lecteur, le suspense soigneusement entretenu par Nicole Krauss donne envie de poursuivre cette double quête.

  • add_box
    Couverture du livre « L'histoire de l'amour » de Nicole Krauss aux éditions Gallimard

    Alexandra Dourver sur L'histoire de l'amour de Nicole Krauss

    Au début on a l'impression de lire un chouette roman de gare. Et puis les Temps et tous les amours s'entremêlent. Deuil, temps, fils, mots. Et une fin sublime (c'est rare).

    Au début on a l'impression de lire un chouette roman de gare. Et puis les Temps et tous les amours s'entremêlent. Deuil, temps, fils, mots. Et une fin sublime (c'est rare).

  • add_box
    Couverture du livre « L'histoire de l'amour » de Nicole Krauss aux éditions Gallimard

    Valérie L. sur L'histoire de l'amour de Nicole Krauss

    On ne peut résumer ce roman à son intrigue. Il est extrêmement travaillé au niveau narratif et on sent que les phrases ont été travaillées au mot près. C'est un roman qui reprend le thème qui fit la gloire du mari de Nicole Krauss, Extrêmement fort et incroyablement près, celui de la difficulté...
    Voir plus

    On ne peut résumer ce roman à son intrigue. Il est extrêmement travaillé au niveau narratif et on sent que les phrases ont été travaillées au mot près. C'est un roman qui reprend le thème qui fit la gloire du mari de Nicole Krauss, Extrêmement fort et incroyablement près, celui de la difficulté à surmonter le deuil mais le style est très différent. Les deux personnages principaux, le vieillard et l'enfant sont touchants, le vieillard sans doute davantage car la vie est derrière lui. Malgré tout, je suis restée à distance de ce roman tout en étant admirative de la forme.